ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

L’arithmétique Musicale était Déjà Là


Aujourd’hui, poursuivons notre tour d’horizon des albums méconnus et/ou sous-estimés pour leur rendre un peu de leur superbe. Il y a eu dans ces colonnes la Justicière de la rue Sébastien Gryphe – certes indépassable dans l’adéquation théorie/pratique – et maintenant il y a Radio Metal, média musical en lutte pour la défense des albums prolétaires du metal. Faith No More fait partie des artistes chers aux membres de cette rédaction. Mais le problème avec ce groupe c’est que la très grande majorité des fans de metal ne connaissent vraiment que la période post-1989, date à laquelle Mike Patton et sa voix nasillarde ont rejoint le groupe. C’était pour The Real Thing, l’opus qui a donné à Faith No More une renommée mondiale. Mais avant l’arrivée du fou dangereux, deux albums étaient déjà sortis avec un autre frontman, Chuck Mosley. Il s’agit de We Care A Lot, première galette qui voit le jour en 1985, et Introduce Yourself, dans les bacs deux ans plus tard. Il fallait impérativement revenir sur tout ça.
Jamais personne n’en parle et pourtant les deux premiers FNM sont absolument énormes. Pourquoi tout le monde s’en fout ? Bah déjà parce que c’était il y a 25 ans et que certains ne connaissent tout simplement pas l’existence de ces deux albums. Et puis parce que Mike Patton (profession : chanteur unique) a un tel charisme qu’il a une tendance naturelle à remplacer dans les consciences tous ceux qui, avant lui, ont participé à ce qu’est Faith No More aujourd’hui. Enfin « tous ceux », je me comprends. Le principal intéressé est bien sûr Chuck Mosley bien plus que Courtney Love et les autres chanteurs qui ont été de passage dans le groupe au tout début. Chuck Mosley, c’est deux albums de Faith No More au compteur. Il s’est fait virer car le bougre avait la fâcheuse habitude de tomber ivre mort sur scène. Ce qui est un problème, c’est vrai, pour chanter. Mais n’était-ce finalement pas l’anticipation du clip « Epic » où un poisson agonise sur la fin dans des gesticulations originales ?! Bon… le fait est qu’il s’est fait virer à juste titre. Il faut dire que, outre ses débordements, Chuck avait certes une voix grave originale mais tout de même un peu monotone. Surtout, il était parfois complètement faux. Le morceau d’Introduce Yourself intitulé « The Crab Song » le prouve sans conteste. On dirait un mec bourré à qui on a filé un micro. Si ça se trouve c’était vraiment ça en plus… Par contre Chuck reste très bon sur l’essentiel des deux albums. Il a déjà pour lui ce cà´té déjanté de Patton. Un morceau comme « The Jungle », deuxième titre de We Care A Lot, montre qu’il sait également s’adapter aux compos barrées de FNM en apportant un plus. Malgré tout, l’arrivée de Mike Patton et le départ de Chuck ont été un bol d’oxygène pour le groupe, une étape obligée pour le développement de Faith No More à l’échelle internationale. Mike Patton devenant tout simplement une des plus belles voix du metal.
Mais musicalement parlant, les deux premiers albums des gars de San Francisco sont déjà extràªmement riches avec des compositions d’ailleurs toujours interprétées en live aujourd’hui. « We Care A Lot » – l’hymne du groupe qui apparait sur l’album We Care A Lot mais aussi sur Introduce Yourself puisque le morceau avait été réenregistré – « Mark Bowen », « Chinese Arithmetic » ou « Introduce Yourself » : autant de morceaux cultes joués par un FNM qui a la chance d’avoir une discographie lui permettant de distiller à sa guise de nouvelles perles à chaque concert. Introduce Yourself est mieux produit et mixé que We Care A Lot. A L’instar de son prédécesseur, les nappes de clavier (une des marques de fabrique du FNM) sont omniprésentes et le mélange des genres (metal, rock, funk…) propre au style du groupe est déjà très finement utilisé. Généralement les artistes doivent se roder au début de leur carrière et parfois ils regrettent un peu ce qu’ils ont sorti, prétextant souvent l’argument de la jeunesse. Faith No More a la particularité, avec ces deux premiers opus, de proposer déjà le « son Faith No More » que l’on retrouvera toujours dans ses compos. Ce côté original sera d’ailleurs un peu dénaturé avec l’arrivée de Mike Patton puisque celui-ci chantera sur The Real Thing avec un registre très identique et peu novateur. Alors que la musique de Faith No More parviendra toujours à préserver l’énergie novatrice des deux premiers albums. Mais il fallait que Mike prenne ses marques pour que le groupe, trois ans plus tard sur Angel Dust, propose son meilleur album. Celui qui représente le mieux la liberté de ton de cette formation hors-norme. Petit clin d’œil pour finir avec Chuck et Mike ensemble au micro lors du show de reformation donné par FNM à San Francisco, la Terre des débuts, en avril dernier.



Laisser un commentaire

  • @doc: **culé!

    Comment tu peux considérer un mec plus original parce qu’il chante comme une casserole? Ok, c’est couillu et ça claque choucard de dire que Chuck a pu dépasser Mike sur un quelconque point, mais est-ce vraiment le cas? Ou est-ce seulement un effet d’annonce?

    C’est évident que Patton a fait d’énormes prouesses de The Real Thing à Angel Dust, d’une part en délaissant cette voix nasillarde et son phrasé rap à la Anthony Kiedis (suffit de comparer « Fight Like A Brave » des Red Hot et Epic de FNM).

    Néanmoins, là je me retape assidûment les deux premiers albums de FNM, et nom de Zeus j’arrive vraiment pas à voir en quoi Chuck aurait plus « d’originalité dans sa voix »…

    En toute sincérité, il arrive à Mike de se planter lamentablement sur certains passages en live***. Ok.

    Mais côté studio, je n’entends pas chez Chuck des variations vocales surpassant ne serait-ce que les modulations pattoniennes sur The Real Thing (suffit d’écouter, entre autres, « Zombie Eater », « Surprise! You’re dead! » ou encore « The Morning After »)

    Kezako? L’originalité, c’est de chanter faux?
    CQFD: Chuck est original parce qu’il est mauvais?
    Hey doc, j’aime tes déclarations chocs, mais tu sens bien que là, tu pédales dans la semoule, non? 🙂 🙂 🙂

    Verdict:
    « F » for Fake…
    …Et « doc » for Department Of Crap!

    ***clique sur mon nom cher auditeur, et tu assisteras à une merdouille en règle de la part du gominé en baggy, c’est sur la fin du theme de The Godfather repris par Fantômas.

    [Reply]

  • @toy : « Juste un truc pour le doc: j’ai pas capté la phrase « Ce côté original sera d’ailleurs un peu dénaturé avec l’arrivée de Mike Patton puisque celui-ci chantera sur The Real Thing avec un registre très identique et peu novateur » ; d’un côté c’est « dénaturé », de l’autre c’est « très identique »… queeeeuha? Lapsus? Delirium chabraque?.. ça fermente dans le couvercle? 🙂 »

    Oui Spaceman m’avait déjà fait la remarque, et là tu as ma nouvelle version c’est dire si toi et Spaceman vous avez raison !

    Donc je me suis mal exprimé : en fait je voulais dire que Patton sur The Real Thing a dénaturé l’originalité du « son Faith No More » en chantant d’une manière identique. Je voulais dire qu’en conservant le même registre vocal, Patton n’apportait rien d’original comparé à Chuck qui, bien que chantant souvent faux, avait plus d’originalité dans sa voix que le Patton de The Real Thing. Donc oui, sous mon couvercle, Patton a dénaturé l’esprit Faith No More en chantant sur The Real Thing comme une merde (je te provoque mon ami Toy) avec une voix pas originale et identique tout au long de l’album ! 🙂

    M’avez-vous compris ?

    [Reply]

  • Quelle bande de caves ces souffreteux malades de pattonite aiguë !! 🙂

    Concernant l’article en lui-même, c’est là une excellente initiative que de réhabiliter la « Mosley era »!
    (chuck approved)

    Rentrons dans le bide et analysons les premiers symptômes d’une éventuelle faithnomorose! Le seul hic, c’est que la mosley era porte très TRÈS mal son nom…

    … en effet, pourquoi baptiser une période si faste en orgie musicale du nom de celui qui la pourrit (ou du moins blasphème, pour filer la métaphore). Tous les titres des deux premiers albums sont littéralement transmués par Mike Patton.

    Que ce soit As The Worm Turns, The Crab Song (en effet mon cher doc, quel massacre quand c’est chuck qui la dégobille) ou encore Chinese Arithmetic (remixé avec un petit Lady Gaga Vs « Rhazel », clique sur mon nom cher auditeur!), notre alchimiste gominé (re)prend tout ça avec brio.

    D’ailleurs, Margot, ô cara mia Margoth, côté groupes/projets débarbouillant à la potasse la frontière entre bruit et musique, tu devrais plutôt lorgner vers le Pranzo Oltranzista du divin circoncis.

    (mais bon… mon estime musical pour tes p’tites écoutilles grandissant comm’ après comm’, je suis presque sûr que tu as d’jà écouté la chose).

    Mulk ne peut être rapproché du bruit, c’est beaucoup trop carré, préparé, customisé (c’est même encore plus retapé qu’un brêlon de bressan prépubère)…

    Juste un truc pour le doc: j’ai pas capté la phrase « Ce côté original sera d’ailleurs un peu dénaturé avec l’arrivée de Mike Patton puisque celui-ci chantera sur The Real Thing avec un registre très identique et peu novateur » ; d’un côté c’est « dénaturé », de l’autre c’est « très identique »… queeeeuha? Lapsus? Delirium chabraque?.. ça fermente dans le couvercle? 🙂

    Je tiens pour finir à renommer officiellement cette « Mosley Era » du nom du souffre-douleur méconnu, secret, vomi voire oubliée comme la virginité un soir de beuverie.

    Un p’tit gars qui représente, au même titre que Gould (el guero sin fe), Bottum (alias « le gay »), et Bordin (dit « l’enculé »), une étape indispensable dans la construction du golem sonore des gars faith no more…

    Cette période s’étend du premier album à l’apogée Angel Dust (carrément d’ac avec toi doc, et tic-et-tac-et-toc).

    Et ce nouveau nom, ce sera… la « Jim Martin era ».
    Tous les fans de riffs s’accordent sur ce point: ça gratte vegra moins bien à partir de King For A Day…

    [Reply]

  • Margoth/RM dit :

    @ninnin52: Je n’ai pas spécialement envie de juger sans te connaître mais quand je vois un commentaire pareil, je me dis qu’avant de dire ce que doit être musique ou pas; il faudrait déjà connaître ce qu’est la « musique ». Attends, je sais que Faith No More a un (des?) genre(s) particulier(s) à ne pas mettre dans toutes les oreilles mais c’est déjà plus accessible et musical que d’autres groupes/artistes qui sont dans le créneau expérimental. Je pense notamment à Mulk où la frontière musique/bruit n’est pas seulement fine mais carrément percée. Même des groupes comme Meshuggah ou Dillinger Escape Plan sont beaucoup plus difficiles d’accès que FNM à mon goût (il m’a bien fallu quelques années avant d’accrocher avec eux, même si maintenant j’adore)

    En ce qui concerne Mosley, je trouve qu’il a tout de même donné de beaux moments dans la Musique (avec un grand M, oui, pas de faute de frappe) de FNM. Il pouvait faire preuve de belles performances vocales quand il voulait (en studio je parle). Par contre, son capital charisme est à mille lieux en dessous de son illustre successeur et c’est bien pour ça qu’il s’est fait oublié si facilement après l’arrivée de Patton auprès des fans. Il n’empêche qu’Introduce Yourself reste mon préféré après le chef d’?uvre qu’est Angel Dust et ce, même si Patton n’est pas au micro (et dieu sait si je souffre de patonnite aiguë)

    [Reply]

  • ninibassiste dit :

    Tu es un homme de savoir cher monsieur, tu merite un grand respect, tu t’exprime de facon tres juste et pertinente 🙂

    [Reply]

  • @ ninibassiste : comment réagir devant un exposé aussi juste que celui du rédacteur (Doc’) … Choisir ces mots comme il l’a fait n’est pas facile et réagir par écrit encore moins …
    Au delà des boutades que vous vous envoyez entre vous (signe d’une parfaite osmose), et à force de vous lire, je deviens un lecteur inconditionnel de vos écrits … Je ne mérite aucunes éloges : le mérite revient à vous (fin du cirage de pompes).

    @ ninnin52 : dur de répondre devant autant de certitudes : au delà du commentaire purement gratuit , c’est quoi effectivement qui te gêne chez Faith No More : il faudrait peut être argumenter ?!?

    [Reply]

  • IronPriest dit :

    @ ninnin52 : Faith No More pas de la musique ?! Angel Dust est un des meilleurs albums que j’ai dut écouter tout genre confondus, que ce soit techniquement ou musicalement dans les compositions, en plus d’être original !
    Mais bon c’est vrai que pour pouvoir apprécier, il faut être un tant soit peu ouvert aux nombreux genres musicaux utilisés.. c’est dur pour certains.
    Pour éviter le hors sujet : Personnellement la période Mosley ne m’attire pas plus que ça.. j’essaierais d’en écouter au moins un album, mais bon.. j’ai bien peur que avec Chuck cela perde beaucoup de son charme..

    [Reply]

  • ninibassiste dit :

    Rien que l’intro du concert au download, la grande classe ! Patton maitrise tout les styles de chant c juste impressionant!
    @Krsstoff : Evite ce genre de commentaires, on se sent vachement ridicule à coté lol !

    [Reply]

  • pour que faith no more soit du metal, il faudrait qu il soit de la musique au depart: mais la ce n est pas le cas!!!c de la vraie daube en boite!!!et ce n est pas une question de gout….c un question de logique!!!!!

    [Reply]

  • Faith no More a (et a toujours eu) cette faculté de fascination auprès du public mélomane. Perso, je les connais depuis « The real Thing » : pas de quoi crier au génie à l’époque (qui était déjà assez riche par ailleurs) mais déjà certains phrasés de Patton (avec le mémorable « Zombie Eater) faisaient que le groupe avait un petit « potentiel » … La claque est venue avec (bien sûr) « Angel Dust » où FNM proposait un véritable crossover (le premier ?)… La suite de leur périple n’a fait que vérifier le génie de ces gars-là . Comme tout « fan », on attend le véritable retour auditif avec un nouvel album qui se fait attendre (isn’t it?). Votre article a cette justesse de réhabiliter le mythe que les FNM ont su créer depuis toutes ces années et (donc) depuis le début de leur carrière. Il suffit de mater le live du Download Festival en 2009 pour se rendre compte du génie de ce groupe et qu’il est réellement un groupe à part dans cet imbroglio qu’est le monde métal de nos jours .

    [Reply]

  • ninibassiste dit :

    Je rectifie, ce ne sont pas les articles de Metalo en eux-memes qui sont « merdiques », mais plus les sujets qu’il traite 🙂

    [Reply]

  • Je ne te permets pas de dire que Metalo fait de la merde, et ce même si c’est vrai, ninibassiste !

    héhé ! 🙂

    [Reply]

  • ninibassiste dit :

    Ah apres Nightwish et Sonic Syndicate, retour a des articles qui ont un interet ! G réecouter ces 2 albums, c vrai que Mosley été pa mal oci mais voila, Patton for life 🙂
    Merci de reveiller nos consciences Doc ! Longue vie a toi

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3