ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Le Blog que je n’écrirai pas


Cette fin d’année a été financièrement difficile pour nous car Radio Metal est toujours dans la même phase : un média qui se développe et qui parvient chaque jour à toucher de nouveaux auditeurs, de nouveaux lecteurs et de nouveaux fans sur les réseaux sociaux mais un média qui se bat au quotidien pour survivre économiquement. J’ai hâte que Radio Metal puisse enfin rentrer dans une phase de stabilité financière pour que nous ayons vraiment l’esprit libre et se consacrer à 100% à ce que nous savons faire le mieux : faire vivre et progresser ce média sur le plan éditorial.

Comme la situation était particulièrement délicate ces derniers temps, j’ai failli écrire un blog qui finalement ne sortira pas.

Je l’aurais intitulé « Radio Metal est en danger » et j’aurais affirmé dans ce blog que Radio Metal – en tant que média metal professionnel évoluant sur Internet – est très fragile. Car son système économique est avant tout basé sur la publicité. Je n’aurais même pas eu l’impression d’écrire un billet alarmiste, cela aurait été lucide plutôt.

Extrêmement lucide même.

J’aurais insisté sur notre évolution, sur les grandes différences qui existent sur le site depuis notre création et qui sont les symboles les plus visibles de nos progrès. J’aurais peut-être écrit, qui sait, que même si nous avions beaucoup évolué, nous n’avions pas assez de moyens économiques pour continuer. J’aurais sans doute affirmé, dans ce blog que je n’écrirai pas, qu’il faudrait mieux que nous arrêtions notre activité plutôt que de continuer sans aucun soutien financier de la part de ceux qui font vivre le business du metal français.

J’aurais sans conteste parlé dans cet article de la philosophie du « aide-toi et le ciel t’aidera » qui me tient tant à cœur et à laquelle je n’ai jamais été autant confronté dans ma vie que dans ce projet Radio Metal. J’aurais parlé des labels qui nous regardent nous battre et avancer et qui, au moment de notre mort éventuelle, se regarderaient en pensant « ah bah ils sont morts » alors qu’ils ne nous auraient pas donné un seul centime en préférant parfois fonctionner sous le manteau (sur des montants importants) avec certains de nos « confrères » – je pense en vérité à un seul et unique média web – qui revendique pourtant un fonctionnement totalement associatif et désintéressé…

Oui, en effet, ce blog là n’aurait pas été très sympa et il aurait fait jaser (cette fois à juste titre) parce que je serais allé trop loin. Beaucoup trop loin. Mais cela aurait été l’occasion de révéler certaines vérités importantes gardées bien au chaud par nos interlocuteurs. Les détracteurs de Radio Metal auraient alors parlé de règlement de comptes… ce qui aurait été tout à fait juste d’ailleurs.

J’aurais rappelé dans ce blog la contradiction d’un média, en l’occurrence le nôtre, qui aura près de 20 000 followers sur Facebook d’ici mai 2011 et qui a du mal à nouer des partenariats financiers avec des labels qui, pourtant, ont l’intérêt du business et le budget pour travailler avec nous. J’aurais probablement affirmé sur le sujet, non sans une pointe de fatalisme, qu’on ne peut pas dans une relation professionnelle – comme dans une relation amoureuse ou amicale – forcer les choses et obliger les gens à travailler avec nous.

J’aurais aussi évoqué, dans ce blog que je n’écrirai pas, le fait que si un projet comme Radio Metal n’arrivait pas à survivre et à se développer ce serait aussi très révélateur de la difficulté pour les passionnés de metal de promouvoir leur style et de parvenir à en vivre dans notre belle France. J’aurais probablement dit dans ce blog que nous mourrons avec nos idéaux et je vous aurais bien sûr remercié pour votre soutien. Mais je vous aurais dit également que le vrai soutien pour nous est avant tout économique et que sans argent on ne peut pas tourner. Car sans assez de moyens économiques, ce n’est même plus de la foi qu’il nous faut… mais bel et bien l’aide du ciel.

Heureusement certains de nos partenaires et annonceurs nous ont sauvés de cette mauvaise passe financière et de ce blog qui ne sortira pas. Je vous ai dit que cette période fin 2010-début 2011 était charnière pour nous. On n’a pas été épargné par les emmerdes et les problèmes en 2010 mais on s’en est sorti et j’espère que 2011 continuera à nous faire passer les caps fondamentaux que l’on se doit d’atteindre pour évoluer, encore et toujours.

Notre stratégie est claire, nos perspectives sont belles et nos interlocuteurs de plus en plus importants. Avec Radio Metal nous avons de l’or qui coule entre nos mains mais l’argent est notre principal problème.

Et c’est un problème majeur.



Laisser un commentaire

  • Dur monde que celui des medias, dans notre petit monde du metal encore plus, où la majorité des gens reste encore bénévoles. Courage pour l’évolution de RM.

    Comme à force de ne pas l’écrire ce blog, il est quand même bien lisible, peux tu m’éclairer sur ce media auquel tu fais référence sans pour autant le nommer dans l’extrait suivant : « ils ne nous auraient pas donné un seul centime en préférant parfois fonctionner sous le manteau (sur des montants importants) avec certains de nos « confrères » – je pense en vérité à un seul et unique média web – qui revendique pourtant un fonctionnement totalement associatif et désintéressé… » ?

    En effet en terme de web-radio metal RM est, je crois, le plus important, donc peu probable que le problème vienne de là. Et en terme de webzines, la plupart ne font de l’affichag que sur la base de partenariats sans échange monétaire ; seuls quelques uns ont de vrais encarts publicitaires .. hors jusqu’ici tout ceux avec lesquels il m’est arrivé de travailler font les choses dans les règles (asso, facturation ..) et les sommes restent pour le moins raisonnable. Du coup je me dis que j’ai peut-être raté un media « important » qui serait celui-ci.

    [Reply]

  • Homo œconomicus dit :

    L’économie, c’est simple et carré, et si Radio Metal a des soucis financier, c’est qu’il faut revoir les domaines d’activité stratégiques de la Radio, ou autre chose mais c’est que quelque part il y a quelque chose qui ne convient pas au modèle économique viable, et non souhaité. Le partenaire financier est là pour se faire du fric et non à titre caritatif, donc effectivement il n’investira pas dans une entreprise ayant des soucis financiers ou alors il en prendra le contrôle.

    Bon je pense que je suis un poil brut de décoffrage, mais il faut aussi être conscient des choses, avec des potes on a lancer il y a 2 ans un magazine papier de musiques industrielles à l’Est et du coup depuis 6 mois en Europe Centrale aussi et c’est vrai qu’au départ on a eu pas mal de soucis financiers principalement dû à des études de marché bancales, un budget prévisionnel incomplet et autre problèmes dont nous étions responsables de part notre manque d’expérience imhotep maintenant on est des bons.

    Bref continuer sur votre lancé, les médias indep c’est bons pour la musique, mais y a surement un truc qui couille aussi à votre niveau. Il faut malheureusement s’adapter au marché pour survivre et non l’inverse en entrepreneuriat, la sacrosainte relation entre l’offre et la demande.

    PS : Depuis que j’ai découvert votre radio, j’aimerais assez mettre en place quelque chose avec vous pour la partie métal de notre magazine, toujours orienté indus même niveau métal car spécialisé.

    [Reply]

    Tu as tout à fait raison dans ton analyse. Le fait est que nous n’avions aucune expérience dans le domaine de l’entreprise au moment de la création, notamment car j’avais 20 ans au moment de l’immatriculation de la boîte. C’est pour cette raison que nous sommes en train de développer d’autres axes de business pour faire du cash et ne pas se reposer uniquement sur notre manière de fonctionner actuelle. Vous verrez en 2011 ! 🙂

    Après si tout était simple : ce serait trop facile c’est sûr. Mais le contexte dans lequel RM évolue n’est pas simple. Et tu sais comme moi qu’une entreprise dépend d’un contexte.

    Pas de soucis pour qu’on voit comment on peut bosser ensemble ! Tu peux me contacter sur ablanc@radiometal.fr

    Bises

    Homo œconomicus

    Cool, j’en parle avec les gars et on enverra notre émissaire diplomatique.

    Je dialoguerai avec lui que si c’est une fille.

    ^^

  • Je suis, une fois de plus, tout à fait d’accord avec ton analyse!
    Le Music Business est en pleine mutation et si j’étais investisseur, je miserai les yeux fermé sur Radio Métal car vous avez une bonne vision de l’avenir, contrairement aux dinosaures qui vivent sur un modèle économique périmé.
    J’espère que notre future collaboration sera fructueuse (elle le sera!) et qu’elle favorisera la visibilité de RADIO METAL au public québécois 😉
    Stay Hungry! Stay Métal!

    [Reply]

  • Screaming for Metal dit :

    Une mise au point (poings) pour clarifier les choses…
    Heureux de vous savoir avec nous en 2011!

    Chers auditeurs-lecteurs, n’oubliez pas votre adhésion à RadioMetal, on a tous à y gagner! Et puis les Kdos valent le coup!!!

    Dis c’est bon comme çà Amaury? Naaaannnn, je déconne, personne ne m’a rien demandé, c’est juste mon avis, c’est comme pour les mags papier, les concerts, les disques; etc…, c’est quand ils ne seront plus là qu’on se dira: « mais merde y’a personne pour nous » et « avant c’était bien! » (comme me l’a déjà dit une connaissance qui se plaignait de voir disparaitre les mags métal papier alors qu’il passait 2 heures par mois pour les lire gratuitement dans un supermarché… pov’ connard.

    Allez, prenons nos responsabilités et arrétons de compter sur la sueur et la passion des autres, nous avons tous des talents (à géométrie variable, certes, on est constitué comme on est) qu’il faut mettre à profit pour que vive notre passion du métal!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3