ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Le confort viendra avec le reste…


« Mais sérieux les gars, avec Radio Metal vous faites comment pour vous en sortir ?! »

Voilà une question qui revient souvent à nos oreilles et qui concerne notre activité éditoriale – comment, entre autres, proposer autant de contenu sur notre site chaque jour – mais aussi les difficultés psychologiques et financières de ce beau projet. Des difficultés qui, je le crois, sont de plus en plus fortes pour tous les acteurs du monde de la musique. Il est donc tout à fait normal de s’interroger sur notre fonctionnement interne car moi-même, en tant que créateur de Radio Metal, je me pose très souvent des questions ! Alors voici mon opinion sur ces sujets intéressants car humains.

Je pense que, dans quelques années, nous prendrons réellement conscience, mes collègues et moi-même, de ce que nous avons accompli avec Radio Metal. Bien sûr, ce projet n’est pas encore abouti, et ne le sera probablement jamais car notre force principale est justement notre ambition jamais satisfaite… mais malgré tout, quand je regarde derrière nous, quand je prends le temps de jeter un coup d’œil à notre Histoire, à notre parcours, je suis étonné de tout ce que nous avons déjà réalisé, grâce à vous et grâce à notre travail, en seulement cinq ans.

En fait, ce qui me surprend le plus est que notre équipe ait su tenir contre tout (et contre tous, parfois), grâce à notre persévérance, tout en passant des étapes qu’aujourd’hui je suis capable de juger avec le recul… comme extrêmement dures à passer ! Des obstacles que, sans doute, nous n’aurions plus la force de vaincre s’ils se présentaient à nouveau devant nous aujourd’hui car la répétition au quotidien des efforts pour un média web est une chose très usante. Mais il y a cinq ans, nous en voulions tellement, nous étions tellement la tête dans le guidon, nous avions une telle rage en nous qu’à l’époque on avait l’impression d’être les pirates modernes du web metal français !

Mais je vous parle ici d’une psychologie de la conquête, entendons-nous bien, car je ne suis pas en train de ramener ma grande bouche en disant qu’on est les meilleurs etc. Je laisse ces enfantillages à d’autres car je ne suis pas bête et respecte le travail de tous les médias metal, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Car nous avons, en France, beaucoup de médias metal et c’est une chance dont il faut avoir conscience.

Après, simplement, j’estime qu’il y a certaines distinctions à faire et c’est ce que je ne me gêne pas d’expliquer à nos partenaires et annonceurs.

Alors oui, pour revenir au sujet de ce blog, j’avoue être surpris lorsque je regarde notre parcours et je reste étonné que notre volonté ait jusque-là toujours vaincu les difficultés car ces dernières ont été, sont, et resteront, monstrueuses. Un média, un média professionnel, un média professionnel musical, un média professionnel musical metal, un média professionnel musical metal en France, un média professionnel musical metal en France et sur Internet : Radio Metal réunit six difficultés en une seule.

Mais cela ne nous a pas fait peur – alors qu’objectivement on aurait dû avoir très peur ! – et je vais vous expliquer pourquoi juste après avoir répondu en quelques mots (car il n’y a finalement pas grand-chose à dire !) à la question suivante que se posent notamment les professionnels du milieu à propos de notre vitalité éditoriale : « Comment fait-on pour avoir autant de contenu à faire partager sur le site de Radio Metal entre les News Express et les publications etc. ? »

Eh bien… on travaille beaucoup. Et sans doute efficacement. Nous sommes trois à plein temps et tout notre travail journalier est de nous répartir les tâches et d’organiser au mieux notre journée pour que le site soit mis à jour le plus souvent possible. Après, ce sont aussi les contributeurs qui font bien évidemment vivre le projet et le travail nous est grandement mâché par les photographes, les traductrices et tout le reste du staff RM qui fait très bien son job. Bien sûr, c’est la rigueur des individus qui, au final, fait que le collectif prime. Mais mis à part le travail et l’organisation, il n’y a pas de recettes miracles pour réussir sur le volet éditorial !

Concernant les notions psychologiques et financières, voilà également les éclaircissements que je souhaiterais apporter.

Je crois que, contrairement à énormément d’acteurs qui travaillent actuellement dans le monde de la musique, notre média est né dans la m*rde (pour être grossier) et je considère cela, à bien des égards, comme un avantage. Avec une moyenne d’âge de 25 ans, nous n’avons pas connu cette fameuse époque des années 80/90 où les labels avaient beaucoup d’argent, où les médias metal vivaient correctement et effectuaient très souvent des voyages de presse, et où les journalistes musicaux metal étaient plus nombreux à gagner correctement leurs vies.

Bien au contraire, de notre côté nous n’avons jamais rencontré ce type de situation puisque nous avons créé un média metal en France dans les années 2000 qui symbolisent l’arrivée de Napster, la chute des majors, le développement du numérique et la victoire de la gratuité. Nous n’avons jamais eu beaucoup d’argent mais nous avons tout de même réussi à en avoir assez pour faire survivre notre média, ce qui était le plus important au début. Aujourd’hui, au bout de cinq ans de combat pour la cause, notre objectif est toujours de vivre mieux de notre métier mais quand tu as connu les rentrées à 0 euros par mois, tu apprends à être patient, à relativiser, car tu te dis qu’être « dans la m*rde » est un passage obligé, à cause du contexte global et de la spécificité de notre activité, et que les choses ne peuvent que se faire progressivement.

Cette philosophie était la meilleure pour nous et, de toute façon, nous n’avons pas eu d’autres choix que de l’adopter. A projet exceptionnel jamais vu en France, contraintes exceptionnelles ! Donc il n’y avait pas d’autre choix que d’assimiler ces règles fixées par la conjoncture.

Oui, c’est vrai, nous pourrons dire que notre média a été créé dans un contexte global difficile et que nous aurons pris en pleine face le manque d’argent, les discours pessimistes autour de nous, les incessantes histoires de licenciements au sein des labels, les cessations d’activité de nos amis sans oublier toute cette tristesse présente dans le cœur de beaucoup de nos interlocuteurs qui ne comprennent pas comment tourne aujourd’hui une industrie de la musique qui, par bien des aspects, les dégoûte.

Mais de notre côté, nous sommes trop jeunes pour pouvoir comparer notre situation à celle des anciens et nous plaindre « que les choses ont changé » car nous avons appris à vivre dans ce nouveau monde musical qui reposera de plus en plus sur Internet. Ce contexte difficile, nous vivons avec depuis nos débuts, et on s’est adapté à cette situation car notre staff sait pourquoi il travaille et n’a jamais été parasité par les images de cette fameuse « période florissante » de la musique. Une époque dont les anciens du métier (et d’ailleurs) nous parlent le sourire aux lèvres, pleins de nostalgie, parce qu’ils savent que les choses ne seront jamais plus comme avant. En conséquence, ils envisagent l’avenir de l’industrie de la musique d’une manière bien plus sombre que ce que sera la réalité future de notre métier.

Notre fine équipe, elle, n’a jamais su ce qu’était le confort financier et la réussite de ce projet repose beaucoup sur notre force de caractère. Il est d’ailleurs fort probable que le monde du metal manque justement de jeunes gens entreprenants, rêveurs et ambitieux prêts à aller au combat avec une motivation et des convictions profondes. « Je crois qu’une nouvelle génération qui arrive, il faut qu’elle ait envie de dégager les vieux » nous avait dit dans une interview quelqu’un que beaucoup parmi vous n’apprécient pas. Pourtant, sur ce sujet de la théorie des cycles, Philippe Manœuvre avait complètement raison.

Notre but est d’incarner un nouveau cycle et de devenir un symbole. L’ambition, depuis le début, est la clé de ce projet alors merci à vous tous de croire en nous.



Laisser un commentaire

  • C’est à nous de vous remercier pour ce media toujours intéressant et fourni, ces émissions, ces news, …
    Il transpire la passion, c’est la raison pour laquelle il fonctionne.
    Sacré boulot les gars 😉
    Longue vie Radio Metal !

    [Reply]

  • Désolé mais j’ai la flemme de corriger, vous trouverez bien tout seuls ! 🙂

    ait jusque-là toujours vaincue
    à la question suivante que se pose notamment les professionnels
    Mais mise à part le travail
    il n’y a pas de recettes miracles
    à gagner correctement leurs vies
    0 euros par mois
    n’avons pas eu d’autres choix
    Mais de nôtre côté
    plein de nostalgie

    [Reply]

  • raskholnikov dit :

    Bon courage, le site est bon.

    Juste un petit reproche, sur un écran 16/9 22pouces, la zone de texte des articles ne prend que 30 % de l’écran (en ordonnée) !
    50 % de pub, comme c’est un fond c’est pas trop gênant (heureusement ça clignote pas 😀 ) et 20 % pour la colonne de droite, colonne très pratique d’ailleurs.

    Je dis cela, car si un jour vous mettez à jour le site, il y a surement moyen d’adapter son apparence pour qu’il soit plus lisible sur les écrans moderne. 😉

    Bonne continuation.

    [Reply]

  • L’ambition, la volonté et les c***lles qui vont avec. Il n’y a pas de secret. Et votre projet est devenu excellent tout en gardant une patte très personnelle, notamment dans vos articles, et ça j’aime beaucoup.
    Continuez comme ça, vous faites du super boulot 🙂

    [Reply]

  • Le texte avait l’air passionnant (les premières lignes), mais à l’avenir faites court dans la modestie.

    [Reply]

  • Continuez comme ça, ous faites du P….. de bon boulot! Ne lachez rien, nous sommes derrière vous 🙂 Entre passionés on se comprend tjs et on fait tjs ce qu’il faut si on a un peu de caractère 🙂

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3