ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le désir que ça s’arrête


Je n’en peux plus de tous ces commentaires que j’entends sur la fin de Noir Désir et sur la trajectoire de Bertrand Cantat. Tout le monde y va de son jugement et de son analyse sur le départ de deux des membres de Noir Désir sans oublier de rappeler, dès qu’on le peut, ce qui s’est passé à Vilnius.

Eh bien voici mon sentiment sur le sujet : « y’en a marre ».

Noir Désir est un groupe qui a une valeur sentimentale extrêmement forte pour moi, comme pour beaucoup de gens. Je ne fais pas partie des plus grands connaisseurs de la formation bordelaise, cependant Noir Désir fait partie des combos pour lesquels j’ai une estime incroyable parce qu’ils incarnaient certaines valeurs auxquelles je crois. La première serait peut-être le sens critique, un truc qui a tendance à disparaître dans notre société aseptisée.

Parenthèse. Noir Désir fait par ailleurs partie des artistes qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire parce que ce groupe était la référence de personnes qui, dans ma vie, ont été des références. Et quand on aime des personnes intelligentes, on s’aperçoit que leur choix (musicaux et autres) ont souvent du sens. Fin de la parenthèse.

Aujourd’hui je n’en peux plus qu’on parle de la fin de ce groupe et de sa tragique destinée. Aujourd’hui je n’en peux plus d’entendre et réentendre le décryptage du destin de Betrand Cantat. J’en ai assez des commentaires parce que tout a été dit sur le sujet et il m’est, à titre personnel, extrêmement difficile de mettre d’autres mots que « triste » et « tragédie » sur l’histoire du chanteur et de ce groupe.

L’histoire de Bertrand Cantat et de Noir Désir est vraiment triste, d’une tristesse abyssale même, et à chaque fois que j’entends parler de Noir Désir j’ai l’impression qu’on m’enfonce un couteau dans le cœur. Je plains vraiment les fans du groupe de subir continuellement toute cette horreur et, de mon point de vue, le moment est vraiment venu d’écouter juste un peu de silence.



Laisser un commentaire

  • Franchement, le communiqué du guitariste est véritablement sincère et je le trouve honorable! L’histoire de Noir Dez triste? je pense qu’il faudrait demander aux enfants et parents de celle qui a été tuée par un criminel ce qu’ils éprouvent eux comme tristesse! De toute façon, le groupe est mort depuis dies irae! et comme tout groupe à succés, ils ont eux un age d’or, mais terminé depuis longtemps! Alors, y’an a marre de quoi? ba de rien!
    Les donneurs de leçons qui foulent au pied les principes qu’ils portent comme un étendard, qu’ils restent dans leur merde!

    [Reply]

    Euh, criminel, ethymologiquement, tu as raison. Par contre, homicide involontaire va bien aussi. Mais le fait demeure Bertrand a tué Marie. Ce sont des faits, personne ne peut les contester.
    Et si tu penses vraiment que Noir Désir est mort de puis Dies Irae, c’est triste…

    Margoth/RM

    Hmm… Cette histoire regorge encore bien de mystères… Et je pense qu’on n’en saura jamais rien (et d’un côté, tant mieux).

    Après, pour ce que est du split en lui-même… Quitte à me faire des ennemis mais j’ai cru entendre passer la poignée de titres enregistrés par Cantat durant son incarcération. Et le résultat est très loin de m’avoir convaincu. Si c’est pour faire un album dans cette veine, j’ai bien peur que leur décision d’arrêter Noir Désir m’arrange bien pour garder un sublime souvenir d’eux (Des Visages, Des Figures… Quel album !).

  • Je préfère comme Seb les personnes qui agissent sur le terrain plutôt que celle qui disent d’agir sur le terrain, question de cohérence.
    Noir Désir fait de la très très bonne musique que j’apprécie énormément, après tous le monde n’est pas fan inconditionnel du groupe et personnellement ça ne me retourne pas les tripes toutes ces analyses.
    Certes si le groupe split ça ferait bien chier, mais rien n’est encore joué, et tout le monde à le droit d’exprimer son point de vue sur ce sujet comme sur un autre.
    Le fanatisme n’a jamais rien de bon, y compris en musique.

    [Reply]

  • Amaury, tu en as peut-être marre que tout le monde y va de sa petite explication pour cette triste fin de Noir Désir. Mais pourquoi pas laisser les concernés en parler eux-mêmes?

    http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/musique-s/articles/barthe-on-ne-va-pas-maintenir-noir-desir-en-respiration-artificielle?page=1

    [Reply]

  • Léopard Sourd dit :

    Tout est dit dans le commentaire !!
    Je suis triste de voir un groupe aussi talentueux disparaître de la scène Française !! pas juste 🙁

    [Reply]

  • La musique est ce qu’elle est Amau, je ne critique pas leurs talents musicaux, c’est de la bonne musique.

    J’admire les gens qui vivent leurs idéaux, pas ceux qui se contentent de les chanter.

    [Reply]

  • Amen!

    Je ne garderais QUE la musique, que les « live », que les textes, que le talent.

    En dehors de ça, j’ai assez à faire dans ma vie à moi pour juger celle des autres. Certains s’en sont chargés, ils sont payés pour. Donc acte!

    Let’s the music play…

    [Reply]

  • Ton commentaire ne t’honore pas : sur le fond et sur la forme.

    [Reply]

    200% en phase. Seb, t’as mangé un truc qui est mal passé ? Sur quels éléments factuels tu te bases ?

  • « ils incarnaient certaines valeurs auxquelles je crois. La première serait peut-être le sens critique »
    « des références. Et quand on aime des personnes intelligentes, on s’aperçoit que leur choix (musicaux et autres) ont souvent du sens »

    Je pense que c’est du second degré…
    Il n’y a pas pire donneur de leçon, de gens compromis que ces merdes.
    Des espèces de bobos, des révolutionnaires drogués de salons.

    Des multimillionnaires qui font croire qu’ils crachent sur le système dont ils tètent la tétine jusqu’à l’ivresse. Des sous merdes.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3