ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

Le génie ne suffit pas


On croit toujours que parce qu’un tube est ce qu’il est, il est définitivement à l’abri d’un massacre. Parce qu’il a ces mélodies, ces riffs, ce refrain ou ce quelque chose d’autre qui le rend irrésistible et intemporel, une reprise d’un tel titre ne peut pas être foncièrement mauvaise (entendons nous bien, on parle bien ici d’interprétation et non pas de technique pure). Mais non. Aucune chanson n’est à l’abri.

Les Enfoirés l’ont récemment prouvé en rendant inécoutable le célèbre « I Was Made For Loving You » de « KI vou SSavez ». Sacrée performance quand on sait que derrière cet attentat, il y a une pléiade d’artistes pourtant talentueux. Le défi était pourtant élevé, puisqu’il ne s’agissait que de modifier les paroles. Mission accomplie : la musique, le refrain sont toujours là, mais la chanson est inécoutable. A ce niveau là, c’est du génie.

Admettons qu’il s’agisse d’un accident de parcours. Le groupe Northern Kings, présenté comme la rencontre entre « quatre des plus grandes voix du metal en Finlande » (une sorte de boys band du metal sans le côté beaux gosses en quelque sorte), est quant à lui bien plus régulier. Les deux albums de la formation sont de véritables génocides musicaux. Ils s’attaquent en effet à toute une armada de tubes pour un résultat intégralement médiocre. Il fallait y arriver.

Sur le papier, le projet est pourtant alléchant. Il contient des titres tous plus mémorables les uns que les autres, allant du « My Way » de Sinatra au « Creep » de Radiohead en passant par « Don’t Stop Believing » de Journey. Et pourtant rien, si ce n’est une vulgaire (pour ne pas dire bourrine) et primitive utilisation d’orchestrations massives pour masquer le vide créatif. Car quiconque souhaite s’approprier un morceau doit fournir le même effort d’inspiration et de créativité que pour de la composition pure.

« Les meilleurs réalisateurs sont pour moi ceux qui plagient les autres. Je préfère réaliser des films à partir d’histoires déjà écrites. Comme ça je n’ai pas à me soucier de l’histoire et je peux broder autour. » – Jean Renoir à propos de Partie de Campagne (1946), adaptation cinématographique de la nouvelle de Guy de Maupassant. Comprendre que l’important pour le réalisateur n’est pas tant l’histoire que la manière de la raconter. Que ne pas avoir à se préoccuper du scénario permet de se focaliser sur le plus important : l’interprétation. Ces propos peuvent s’appliquer à la musique. Le génie originel d’une œuvre ne suffit pas. Il ne faut en aucun cas se reposer dessus et surtout, ne jamais hésiter à aller, s’il le faut, jusqu’à le renier pour imposer une nouvelle esthétique, celle qui vient du cœur d’un nouvel artiste.



Laisser un commentaire

  • …moi jaime bien boys band ou pas j’aime

    [Reply]

  • J’suis pas d’accord mais alors pas du tout !
    Il y’a deux bonnes chansons : Take on Me et We Don’t Need Another Hero.
    Les autres ne sont pas bonnes, mais elles ont le mérite d’éxister et d’être une réelle réadaptation du morceau. Creep par exemple ne ressemble en rien à l’original, et elle a le mérite de surprendre.
    Elles ne sont peut être pas bonnes mais l’idée est là, ils essaient d’en faire quelque chose d’autre.

    [Reply]

    La simple démarche de faire une version différente POUR faire une version différente n’en fait pas une reprise de qualité pour autant ! Sinon ce serait trop facile !

  • Toutes les reprises de NK ne sont peut-être pas géniales, mais de là à virer l’ensemble je ne suis pas d’accord. Des titres comme Take on Me ou We Don’t Need Another Hero sont excellents

    [Reply]

  • Alors là non je ne suis pas du tout mais vraiment pas d’accord 😮 :o!!! Ce groupe est vraiment bien, quand on les entend reprendre take on me c’est vraiment une perle. Si tu apelle ça un massacre est bien tu es difficil 😮

    [Reply]

  • Et là, j’ai envie de dire… rien, ça n’en vaut pas la peine.

    Ah ben si tout de même : ça craint du groin.

    [Reply]

  • Oh putain LE MASSACRE !!! Bon ça n’égale pas celui des ENFOIRES, mais je trouve ça bine dommage de s’attaquer à ces monuments. Allez, on va se nettoyer les oreilles avec l’inégalable Steve PERRY
    http://www.youtube.com/watch?v=flVdsgnOCE4&feature=related

    Et pour vous faire un peu plus de mal, allez voir l’interprétation tout bonnement scandaleuse de Sweet Child’O mine des fucking Black eyes Pisse au dernier super bowl 😡

    [Reply]

    Spaceman

    Au super bowl de céréales? 😉

  • Screaming for Metal dit :

    Ben moi, j’ai bien aimé retrouver ces titres sous forme de covers; effectivement le 2ème opus est moins réussi à mon sens, mais j’ai trouvé cette formation sympa… y’en a qui rigolent et qui disent que j’ai des sous à perdre, je vous ai vus!
    Biz à tous!!!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3