ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le Hellfest et le Sonisphere sont dans un bateau


Même si l’équipe de Ben Barbaud mérite des éloges à bien des égards, cet article ne souhaite pas spécialement faire l’apologie du Hellfest. Le présent billet n’a qu’un seul objectif : vous faire (re)prendre conscience de l’importance que ce festival a dans le paysage du metal français.

Alors que tout le monde – et quand je dis « tout le monde » je pense vraiment à « tout le monde » c’est-à-dire les fans de metal et les professionnels du milieu – attend de voir comment les festivals vont tourner cette année, il me paraît aujourd’hui important de rappeler une vérité fondamentale : un acte a des conséquences.

Se rendre au Hellfest, c’est faire le choix de se rendre à un festival créé par des passionnés qui sont parvenus à mettre en place le rêve ultime de beaucoup d’entre nous en France : un festival de metal d’envergure avec une affiche de fou furieux.

Il me paraît important, à l’heure où vous devez faire un choix de fest, que vous n’omettiez pas les années que l’équipe du Hellfest a mis pour construire une affiche chaque année exceptionnelle. Le public du Hellfest dont vous faites partie est un public de connaisseurs qui n’a finalement qu’un seul vrai problème insoluble : trop de groupes appréciés qui jouent en même temps au festival !

Aller au Hellfest est un acte militant, je souhaitais le rappeler en cette période où le Sonisphere français n’est, selon nos sources, pas si loin d’être complet.

Chacun ses choix, bien sûr, et si vous n’avez pas vu le Big 4 à l’étranger le fait de vouloir se rendre à Amnéville est bien compréhensible et totalement respectable. Nous, nous vous encourageons à vous rendre aux deux festoches mais si vous n’avez pas les moyens financiers et que vous vous dites « put*in franchement j’ai beau réfléchir, là je ne sais vraiment pas » eh bien je vous conseille à titre personnel de faire le choix de la passion, c’est-à-dire le choix du Hellfest.

Je l’ai rapidement évoqué dans un article précédent, Philippe Lageat dans le Rock Hard de ce mois-ci avec Amon Amarth en couverture parle dans son édito du fait que la production de spectacle est un grand monopoly. Je le suis, bien évidemment, sur cette idée. L’arrivée du Sonisphere est, je le maintiens, une très bonne chose pour le metal en France si le Hellfest et le Sonisphere parviennent à co-exister sans se nuire mutuellement. Ce qui est, de mon point de vue, complètement possible de par leur démarche et leur public qui ne sont pas les mêmes. « Si y’a d’la place pour un, y’a de la place pour deux ! » nous disait récemment Philippe Manœuvre.

Quand je vous disais plus haut que tout le monde s’interrogeait et avait son avis, souvent différent, sur la question de la co-existence des deux festivals…

Le Hellfest a réussi a créé une fan base solide par son travail. Mais maintenant que le Sonisphere et son organisateur (Nous Productions) sont dans la partie, le Hellfest va devoir montrer les crocs et faire des choix, à tous les niveaux, pour continuer à avancer. Donc si vous hésitez vraiment cette année, eh bien moi je vous conseille de prendre votre pass 3 jours à Clisson car je sais que c’est vous qui avez dans les mains le pouvoir de faire qu’un festival se développe ou pas.

Pour le Hellfest, l’année prochaine paraît d’ailleurs être sacrément décisive car avoir un Sonisphere en face de soi va forcément être plus dur pour séduire des têtes d’affiches susceptibles de se produire à Clisson.

Mais c’est le business qui tourne comme ça et il ne faut pas le déplorer. Car le metal a besoin de structures professionnelles pour avancer. Le Hellfest continuera à séduire son public comme il l’a toujours fait avec son travail, ses idées, de l’argent et une affiche attractive mais le Sonisphere restera de toute façon une machine de guerre.

Si le Hellfest souhaite rester l’année prochaine sur son concept (pour moi le meilleur en tant que fan) de près de 120 groupes qui se produisent sur scène alors il va falloir se battre car, dans le domaine des têtes d’affiches, la bataille va être rude avec en face un festival qui n’aura de cesse de surenchérir en termes financier pour faire venir les artistes les plus prestigieux à Amnéville (ou ailleurs) qui ne joueront donc pas au Hellfest.

C’est aussi avoir la connaissance de certains éléments qui se déroulent en coulisses qui peut influencer le choix d’un festivalier. Vous êtes assez grands pour choisir, très chers amis, mais cet article nous permet de rappeler qu’un choix doit TOUJOURS se faire en âme et conscience.

En tout cas nous avons beaucoup de chance, en France, d’avoir maintenant des problématiques de ce type après toutes ces années où l’on a été obligé de se rendre à l’étranger pour entendre les artistes de metal en festivals. Et ça confirme, de plus, que notre style est un style vivant.

Mais si nous nous posons toutes ces questions aujourd’hui, c’est uniquement parce qu’un mec nommé Benjamin Barbaud a eu les co*illes d’être pionnier dans son domaine en finissant pas créer un festival fantastique. Un festival qui était dans une position de monopole, de leader… qui s’est envolée en quelques coups de téléphone.

Business is business, c’est comme ça. Mais n’oubliez pas qui à fait quoi car ça vous donnera peut-être des pistes pour justement savoir quoi faire…

————————————-

NB : Partez en bus (avec pass + camping si vous le désirez) au Hellfest, au Sonisphere et sur les autres festivals metal européens et profitez d’une réduction de 10% avec le code « radiometal » uniquement valable quand vous faites vos démarches sur le site de notre partenaire avec le logo Radio Metal présent en haut de la page.



Laisser un commentaire

  • Je reste totalement objective sur le sujet.

    [Reply]

  • Excellente tirade du Doc’ !

    Je partage ton opinion. Sur l’acte militant aussi.
    Cette année le Hellfest maintient, et améliore, ce qui fait la qualité de son affiche : eclectique et fédérateur.

    Le Sonisphere, c’est la grosse machine, et je sais pas ce que vous en pensez, mais son affiche est énorme car c’est le big 4 avant tout, mais je pense pas qu’ils nous refassent le coup tous les ans (déjà l’annn&e dernière, et les précédentes avec Metallica un peu partout, ça commence à tourner en rond)

    Et puis merde, Ozzy, Iggy, les Scorpions sont aussi des légendes vivantes, plus la pléiades de petits groupes énormissimes qui se déplacent en Clissonois (Electric Wizard en tête) y’a pas photo…

    Faites votre choix, j’ai fais le mien !

    [Reply]

  • Je m’interroge sur le but de ce post un peu ridicule quand on sait que le programmateur de Sonisphere – cet empire du mal – bosse également avec le Hellfest en étroite collaboration avec Ben.
    Arrêtez donc l’hypocrisie, le Hellfest est un festival exceptionnel de passionnés ok mais c’est pas non plus une fête lycéenne dans une MJC : le but de tout festival est de gagner de l’argent pour pouvoir recommencer l’année d’après. Longue vie au Hellfest ET au Sonisphere, le reste n’est que (pseudo)littérature.

    [Reply]

  • Habituée du HELLFEST (et FURYFEST), je privilégie avant tout les vacances et les loisirs et de préférence avec mes enfants.
    Quand vient le HELLFEST, il nous tarde de rejoindre la horde de métalleux avec qui on a sympathisé l’année passée, un public d’ origines différentes donc très enrichissant.
    Enfin, voilà 3 jours de bonheur, pour voir des groupes qu’on aime et qu’on ne verra peut-être plus jamais! qui sait? -J’insiste que nous ne sommes pas des moutons de Panurge, nous avons un caractère de chien et nous n’aimons pas qu’on nous impose quoi que ce soit et suivre les gens bêtement, ça ne nous intéresse pas! –
    En gros, ici il est question de plaisir.
    Personnellement, le SONISPHERE (et ça ne regarde que moi), malgré la programmation alléchante qu’elle propose pour cette 1ère édition en France: je n’ai pas envie de prendre des risques inutiles pour gaspiller mon énergie et mon budget dans un festival qui veut, et ça c’est mon opinion, posséder le monde: je ne comprends pas l’intérêt d’organiser des festivals partout en Europe, et comme je disais: les voyages forment la jeunesse!Les TURQUES ne viendront plus chez nous, les BULGARES non plus, les SUISSES non plus! Alors que nous apprécions le côté tour de Babel du HELLFEST, c’est formidable de ne pas parler la même langue et de partager la même passion, qui est ici le METAL. Et VIVE LE HELLFEST!!!et la programmation de cette année, c’est énorme!!!!

    [Reply]

    Margoth

    Vu où se situe le Sonisphere, je pense qu’il devrait y avoir des étrangers également (certains Allemands ou Suisses alléchés par le Big 4 par exemple)…

  • Habituée du HELLFEST (et FURYFEST), je privilégié avant tout les vacances et les loisirs et de préférence avec mes enfants.
    Quand vient le HELLFEST, il nous tarde de rejoindre la horde de métalleux avec qui on a sympathisé l’année passée, un public d’ originaire différentes donc très enrichissant.
    Enfin, voilà 3 jours de bonheur, pour voir des groupes qu’on aime et qu’on ne verra peut-être plus jamais! qui sait? -J’insiste que nous ne sommes pas des moutons de Panurge, nous avons un caractère de chien et nous n’aimons pas qu’on nous impose quoi que ce soit et suivre les gens bêtement, ça ne nous intéresse pas! –
    En gros, ici il est question de plaisir.
    Personnellement, le SONISPHERE (et ça ne regarde que moi), malgré la programmation alléchante qu’elle propose pour cette 1ère édition en France: je n’ai pas envie de prendre des risques inutiles pour gaspiller mon énergie et mon budget dans un festival qui veut, et ça c’est mon opinion, posséder le monde: je ne comprends pas l’intérêt d’organiser des festivals partout en Europe, et comme je disais: les voyages forment la jeunesse!Les TURQUES ne viendront plus chez nous, les BULGARES non plus, les SUISSES non plus! Alors que nous apprécions le côté tour de Babel du HELLFEST, c’est formidable de ne pas parler la même langue et de partager la même passion, qui est ici le METAL. Et VIVE LE HELLFEST!!!

    [Reply]

  • (roulements de tambours)

    Je partage intégralement le point de vue du Doc’ sur le Hellfest. Je suis entièrement d’accord avec son analyse de ce qu’est ce festival et ce qu’il représente et je souscris sans réserve à ses arguments qui sont également les miens. C’est formidable !

    [Reply]

  • King Asator dit :

    moi je me fais les deux, comme ça c’est réglé ^^

    [Reply]

    AC

    Eh ben t’as bien de la chance, j’envie ta feuille de paie ^^

    King Asator

    on dit merci Noël ^^

  • hellfest forever…..

    [Reply]

  • Pour moi ça sera les 2!^^
    Mais il est tout a fait clair que si je devais faire un choix, Hellfest sans édité.
    J’ai fais tous les furyfest et tous les Hellfest et j’achète ma place quand elle est dispo a la vente sans connaitre l’affiche.
    Ayant des goûts très éclectiques j’y trouve de toute façon toujours mon compte et surtout je ne louperais cet événement pour rien au monde!!
    J’ai surtout beaucoup d’admiration pour Ben et ses acolytes, et bordel quoi qu’on en dise c’est un putain de festoch qui n’a rien à envier au Wacken que j’ai eu l’occasion de faire.
    Merci a l’orga et au bénévoles et plus que jamais longue vie au Hellfest, on ne vous lâchera pas les gars! ^^

    [Reply]

  • Salut j’ai 17 ans.

    Alors, pour moi cet article est bien sympa, et grâce à lui on dirait que le Hellfest est dans la merde au niveau entrées (c’est juste une supposition ^^).

    Bon, Personnellement je ne trouve pas l’affiche final du Hellfest transcendante. Les groupes comme Judas Priest, Scorpions, Ozzy et Iggy ça m’attire pas du tout ! Les seuls groupes que je retiens, c’est Cavalera Conspiracy, Down, In Flames, Morbid Angel & Kreator / Sodom / Destruction.
    Cette année toutes les têtes d’affiches du Hellfest sont des groupes de Heavy ou de Hard Rock, j’aime pas ça donc j’y vais pas.

    L’affiche du Sonisphere me fait carément trop envie ! Ya le Big 4 qui je n’ai jamais vu (sauf Metallica), après ya Gojira, Mastodon, Loudblast et Dream Theater.
    Je voudrait encherir sur le fait que l’on peut etre jeune et aimer des très bons groupes. Par exemple, sur l’affiche du Sonisphere j’aime pas Slipknot, Papa Roach, Bring Me The Horizon et j’aimerai bien voir Exodus, Amon Amarth, …

    Ouais, le Sonisphere est une machine de guerre et alors ?
    Tant qu’on a la musique que l’on kiffe, on est content. Et des groupes comme Slayer, Megadeth, Airbourne, Dream Theater, … On déjà fait le Hellfest.

    Donc moi je pense que l’arrivé du Sonisphere est une très bonne choses et que si l’année prochaine l’affiche du Hellfest me plait et est meilleur que celle du Sonisphere, j’irait au Hellfest.Personnellement je m’en tape du nom du festoche tant que j’entend ce que j’aime !

    [Reply]

  • seb a raison . vive le hellfest

    [Reply]

  • Presse-Purée dit :

    Toutes proportions gardées, le Sonisphere a tenté de s’imposer en Allemagne, il se sont fait bouffer par le Wacken et ne sont pas près d’y remettre les pieds, il n’y a pas de Sonisphere belge car le Graspop est bien ancrée. Et je pense que, à taille variable, la Hellfest a de commun avec ces deux festoches 4 à 5 scènes, une affiche variée, des spécificités (sludge et hardcore à la HF, médiéval au Wacken et Hard FM au Graspop) et enfin et surtout un public d’habitués.

    Selon moi, la HF n’a pas trop à craindre car s’ils risquent de perdre dans les 15/25 qui n’ont jamais vu Metallica ou Slayer et veulent voir Slipknot, ils vont gagner sur les « purs et durs » qui cherchent la rareté et aussi sur les 30/50 ans (dont je fais partie) qui ont déjà vu le Big 4 plusieurs fois mais veulent voir 1) du nouveau (là il y a de tous les âges) et 2) des légendes (Ozzy, Hawkwind, Iggy, Judas, Coroner, UFO, Melvins… plus rares en France ces dernière années). De plus, cette tranche d’âge a souvent un métier et donc un pouvoir d’achat que l’on n’a pas lorsque l’on est étudiant. Donc même s’ils font 58 000 au lieu de 60 000, ça sera rattrapé sur la conso.

    Selon moi, c’est plutôt « RockenSeine » et les « Eurockéennes » qui doivent craindre le SnS. Mais ce n’est que mon avis.

    Bien à vous.

    [Reply]

  • Le MILITANTISME est notre avenir. Le BOYCOTT est notre arme.

    [Reply]

    Gandhi Powa

  • Super article !

    [Reply]

  • Alors, Amaury, tu m’excuseras mais il y a un truc qui me chiffonne dans ton article, même si au fond, je comprends ce que tu veux dire (et que ton opinion est louable, là n’est pas le problème).

    « Aller au Hellfest est un acte militant »

    Ce n’est pas la première fois que je vois cette phrase et je dois dire qu’elle m’a toujours quelque peu dérangée. Quand je vois ça, j’ai l’impression de voir toute la propagande qui a été faite pour que les gens donnent leur argent pour les victimes du Tsunami (argent dont on n’a jamais su ce qu’il est devenu mais là n’est pas la question). Le Hellfest n’a rien de caritatif, de charitable, ce n’est que du loisir, et un beau lieu de rassemblement, rien de plus. De plus, je trouve que parler de ça de cette manière montrerait un festival sous un signe de faiblesse… ce qu’il n’est définitivement pas. Le Hellfest a de très bons arguments, que ce soit en terme d’affiche ou de par ce qu’il a accompli avec les précédentes années. A mon sens, il n’y a pas besoin d’aller dans ce genre d’argument, son nom pour nous, metalleux français (et même étrangers d’ailleurs), suffit à lui-même pour que les gens se penchent d’eux-mêmes sur le festival.

    Après, je pense que les gens qui vont au Hellfest savent déjà bien pourquoi ils y vont. Pour l’affiche (dont la running order m’effraie au plus haut point tant les choix vont être difficiles à faire) mais pas que… Quelqu’un en commentaire (AC, il me semble) l’a dit lui-même, le Hellfest est un événement convivial, voire « familial ». La base de gens suivant le festoch’ de Clisson est telle que beaucoup y vont pour l’ambiance générale qui y règne, même si l’affiche ne leur convient pas plus que cela. Le côté « acte militant » est donc déjà plus ou moins là, plus ou moins directement, dans l’esprit de nombreuses personnes.

    Et puis, entre nous, vu le nombre de festivals en Allemagne qui co-existent depuis des années, qui ont tous réussis plus ou moins à se développer, je ne vois pas pourquoi le Hellfest serait en danger et ainsi exprimer ce genre « d’alerte rouge » comme il est fait là. Enfin, c’est un peu de cette façon là que je perçois l’article (même s’il n’a pas été forcément écrit dans ce but).

    [Reply]

    « Le côté « acte militant » est donc déjà plus ou moins là, plus ou moins directement, dans l’esprit de nombreuses personnes. »

    Eh bien il est nécessaire de le rappeler et puis c’est tout ! Si tu le sais déjà toi, alors tant mieux pour toi. Certains n’en ont pas vraiment conscience d’où l’article.

    Seb

    L’acte militant est présent (selon moi) dans le fait que le Hellfest prenne plus de risque et nous présente des artistes plus exotiques. Cela rémunère des artistes qui sont plus dans l’ombre mais aussi cela permet de diffuser de la culture en faisant découvrir des groupes moins connus.

    J’attends de voir Akercocke ou Wolves in the Throne Room au Sonisphère…

    Margoth

    Seb, c’est en partie pour ça que je me dis que le Hellfest n’a rien à craindre. Le Sonisphere et le Hellfest n’ont pas du tout les mêmes objectifs en terme d’affiche déjà. Ce qui fera que le public sera indéniablement différent (ou n’auront pas les mêmes attentes tout du moins). Le Sonisphere est plus dans l’idée de « qui a la plus grosse » alors que le Hellfest propose plus de diversité que ce soit en terme de styles représentés, que de notoriété des groupes présents. C’est comme si tu mettais un AC/DC et un Slayer en face à face pour déterminer qui est le meilleur groupe d’entre les deux. Il n’y a pas de comparaison à faire, ni de réponse à mettre à cette question tant les deux groupes sont différents.

    Et puis de toute façon, c’est moi qui ai la plus grosse

  • Pour reprendre les termes « olfactifs » de Seb, le Hellfest sent la passion, les parcours galère !

    Le Sonisphère est un rouleau compresseur en or massif qui prône des affiches de rêve (enfin pas tant que ça en France, m’enfin ça n’engage que moi)

    Bon… Je suis un faible fan-boy… Mais j’ai une excuse ! Je over-meta-sur-idolâtre Metallica donc j’ai été obligé de prendre ma place pour le Sonisphère le jour de l’ouverture de la billetterie à 10h00 pétantes… MAIS je vais aussi au Hellfest, alors ne me châtiez pas !

    Si le choix s’impose, soyez « protectionniste », défendez une des rares valeur française en matière de metal : allez vous la mettre au Hellfest et merci à Radio Metal de le rappeler \m/

    [Reply]

  • Le Hellfest c’est un bon fromage qui sent bon, qui coule et qui me fait envie. Le Sonisphère c’est juste du babybel…

    [Reply]

    Lord professeur

    C’est le meilleur des résumés pour moi

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3