ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le loup dans la librairie


Il est des hommes qui sont des mythes. Quoi que l’on puisse penser de lui, James Hetfield en fait partie. Que l’on aime ou pas Metallica, on ne peut laisser de côté ce groupe phare de la scène metal. Si Kirk Hammet, Lars Ulrich et les différents bassistes sont tous des emblèmes du groupe, la principale figure reste avant tout James Hetfield. Grâce au journaliste Mark Eglinton, il fait maintenant partie du panel des personnes ayant pu voir leur biographie être publiée de leur vivant. Son titre est «The Wolf At Metallica’s Door».


La couverture

Sa particularité est qu’elle n’est pas officielle. Elle n’a donc pas été autorisée par James. Cela implique deux choses : aucun véritable contrôle sur la véracité des informations qu’elles contient, mais aussi pas de censure sur ce que les personnes interrogées ont pu dire sur James. Il y a donc un bon et un mauvais côté à cela. Mais l’ intérêt de cette biographie réside surtout dans la démarche du journaliste. En effet, celui-ci a pris le temps de contacter les proches du chanteur. Anciens et actuels amis, collègues metalleux – notamment de la scène thrash – famille… Tout le monde y passe.

Des noms comme Jeff Waters, Mille Petrozza, Chuck Billy sont annoncés et il y en a beaucoup d’autres en perspective. Le site www.thequietus.com a publié un extrait du livre, en anglais. On y apprend comment Hetfield a monté son premier groupe au lycée et comment il a intégré Obsession par la suite. Tout aurait commencé autour d’une histoire de T-shirt de Kiss et d’Aerosmith…

Ensuite les choses se déroulent comme elles le doivent dans la vie : amitié, bières, musique… Et puis un jour,le succès ! Hetfield est un chanteur de talent, un bon guitariste rythmique, mais a surtout su être un leader pour sa bande. Il a toujours gardé la tête sur les épaules pour les questions de business. Peut-être que cette biographie aura des choses à nous apprendre sur le sujet. Car si le talent musical est nécessaire, pour durer dans le monde du showbiz, il faut aussi un bon sens des affaires et être un requin ! James ne sera donc pas présenté uniquement comme le musicien sympathique que l’on connaît via les lives.



Le parti pris de cette biographie, recueil de témoignages, est aussi de montrer que Hetfield n’a jamais perdu de vue son objectif : devenir une rock star. Il serait donc à l’opposé de la démarche d’un Kurt Cobain qui a été surpris par son succès… Mais finalement la meilleure manière de gérer cela n’est-elle pas de vouloir, d’orchestrer son succès plutôt que d’attendre le voir nous tomber dessus du jour au lendemain ?

Est-ce être un vendu que de faire de la musique pour le succès : sachant cela, peut-on garder une certaine intégrité ?



Laisser un commentaire

  • La bio de Cliff Burton « to live is to die » est disponible en prêt à la bibliothèque de la Part-Dieu.

    Sinon pour la nuance, je dirais « Hetfield est un bon chanteur, un guitariste rythmique de talent » plutot que « Hetfield est un chanteur de talent, un bon guitariste rythmique » comme l’a écrit Fox.

    Allez, on se voit le 23 à la Halle!!!

    [Reply]

  • Lost / RM dit :

    @Metal’o : Honte à toi mais mdr tt de même !!!!;-) 😉

    [Reply]

  • MDR Metal’o.

    Moi je m’attend à voir beaucoup de choses comme l’histoire des T-shirts de Kiss et d’Aerosmith, que l’on a pu lire ailleur (« Que justice soit faite » de Joel McIver, en l’occurence).

    Pour Cliff Burton tu parle de « To Live is To Die » je suppose?

    [Reply]

  • Metal'o Phil/RM dit :

    Et surtout, est-ce que tu la lis dans le bus ? 🙂

    [Reply]

  • Tu l’as trouvé où ta bio de Cliff Burton ?

    [Reply]

  • Je suis en train de lire la biographie de Cliff Burton et elle me semble plus intéressante que celle ci… A suivre, je me pencherai aussi sur celle de Jaymz.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Def Leppard @ Hellfest
    Slider
  • 1/3