ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le Metal au service de la science


Aviez-vous déjà songé qu’en pogotant gaiement devant l’un de vos groupes favoris, vous pouviez aider les scientifiques à comprendre comment le corps humain réagit par rapport à des situations extrêmes telles que les émeutes ou la panique face à des situations dangereuses ? Vous êtes vous jamais demandé pourquoi, malgré la violence, parfois intense, des chocs dans un pogo ou un wall of death, la proportion de blessures est très faible ? Le département Physique de l’université de Connell à New York, lui, y a pensé dans le cadre d’une étude sur le « mouvement collectif » dans un concert de Metal.

En partie parce que le scientifique qui mène l’étude est un féru de Metal, mais également parce que cela pourrait apporter des améliorations à la façon dont est gérée l’évacuation des personnes dans des situations de catastrophe naturelle (tremblements de terre, effondrements d’immeubles) ou sociales (émeutes, manifestations). L’étude démontre l’analogie qui existe entre les pogos et les « mouvements de particules gazeuses ». En étudiant sur des vidéos en ligne le mouvement des personnes lors d’un pogo ou d’un circle-pit pendant des concerts de Metal, ils ont trouvé des similitudes entre les « états gazeux désordonnés » des particules et le pogo, et même entre un état ordonné proche d’un vortex lors d’un circle-pit ! Avouez que pendant un circle-pit, vous pensez plutôt à « survivre » plutôt qu’à y voir une quelconque ressemblance avec le monde des particules !

C’est justement là que réside le point essentiel de cette étude. En essayant de tirer votre épingle du jeu dans ces mouvements de foule voulus, vous réalisez une simulation inattendue pour les scientifiques puisque ces mouvements sont voulus, la plupart du temps inoffensifs et donc beaucoup plus faciles à analyser que des mouvements de panique, lors de l’évacuation d’un immeuble, par exemple. Et là, les physiciens voient, dans le pogo, comme dans le circle-pit, deux phénomènes reproduits dans ces « simulations » qui montre que le « comportement humain collectif est cohérent avec les prédictions de modèles simplifiés ».

Comme le précise Jesse Silverberg, doctorant à la tête du projet, les Metalleux ont fait une belle offrande aux scientifiques : « Nous nous intéressons à la façon dont les humains réagissent dans de tels états d’excitation, mais ce n’est pas vraiment éthique de démarrer une émeute pour la recherche. » D’où l’opportunité que représentent les concerts.

En résumé : même si vous ne verrez pas forcément venir l’épaule du géant de 2 mètres qui vous rentre dans le lard lors d’un pogo ou la Rangers du molosse qui a la bonne idée de slammer au dessus de votre tête, il est possible de prévoir scientifiquement vos déplacements dans ce genre de mouvement selon des modèles simplifiés. Preuve en est, ce modèle interactif de simulation des moshpits et circle-pits créé par les scientifiques de l’université de Cornell qui va en fasciner plus d’un.

Et quelles sont les applications concrètes d’un tel modèle, en dehors du fait que les doctorants qui ont réalisé cette étude l’ont d’abord fait comme ils le disent eux-mêmes « parce que c’était cool » ? Construire des stades ou des cinémas plus adaptés à l’évacuation en cas d’urgence, par exemple. Le Metal au secours de la science ? De là à le rendre d’utilité publique, il n’y a qu’un pas que l’on ne peut que vivement conseiller aux autorités de franchir, bien sûr, en organisant par exemple des stages d’évacuation en fosse.

Et avec les modèles de mouvements que les scientifiques ont examiné, ils ont bien pu tirer un palmarès des groupes dont les concerts font les plus beaux pogos ou circle-pits, et produire ainsi les meilleurs conditions pour créer ces Vortex et autres mouvements de particules désordonnées. Et le grand gagnant est… Killswitch Engage: « Killswitch Engage rend toujours les gens cinglés. Mais bien entendu, tout le monde a ses favoris. » termine Jesse Silverberg. Eh oui, la science n’explique heureusement pas encore tout…



Laisser un commentaire

  •  » Preuve en est, ce modèle interactif de simulation des moshpits et circle-pits créé par les scientifiques de l’université de Cornell qui va en fasciner plus d’un. » je confirme j’ai tripé dessus toute la matinée en passant Raining Blood xD

    [Reply]

  • cannibal-dad dit :

    j’aurait jamais imaginer un truc comme ça ….. mais je vous aime petit scientifique ont se s’en utile aprés avoir lu ça mdr

    [Reply]

  • SOMBHeart dit :

    +1 pour Mass Hysteria !

    [Reply]

  • Conclusion après analyse poussé du modèle simplifier:

    – Un pitt avec 150 000 personnes ça serait une sacré merde.

    [Reply]

  • Wahou très bien! et oui c’est vrai pour Devildriver

    [Reply]

  • Très bonne étude,mais je conteste le groupe, DevilDriver sera toujours le meilleur organisateur de circle pit de tous les temps =D

    [Reply]

    Tyybot

    Eux et les pélerins à La Mecque 😉

  • Dans son genre exodus donne des tres bons pogo/circle pit/ wall of death

    [Reply]

    easyrockeur

    mass hysteria aussi je trouve

  • +1 pour cet article. Comme quoi la science c’est cool.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3