ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Le Metal version X : voilà notre voie




Pendant tout l’été, Radio Metal donne la parole aux artistes émergents avec des interviews, articles et autres spécialités maison. En ce 19 juillet, le groupe suisse X-Calibur nous a accordé une petite interview pour Distorsions, son premier opus sorti l’année dernière. Gary, le guitariste du trio, nous en dit plus sur cette formation qui existe depuis maintenant 3 ans et qui mélange de nombreux styles de metal. Car oui, X-Calibur est la preuve vivante qu’on peut avoir comme influences Def Leppard, Rammstein et Slayer…


Radio Metal : Distorsions est le nom de votre premier album. Il a vu le jour en auto-production fin 2009. Vous vous lancer maintenant dans des campagnes promotionnelles un peu plus importantes que par le passé. Quels sont vos objectifs à court terme ?

Gary (guitare) : Nos objectifs principaux sont de pouvoir nous faire connaître hors de la Suisse et surtout trouver des salles ou des festivals pour nous y produire. Nous sentons que l’étranger sera une meilleure opportunité par rapport à chez nous et il y a manifestement plus d’intérêt pour nous en France. Nous avons aussi pour objectif de trouver un label qui voudra bien croire en nous et assurer notre promotion.

La production de Distorsions est une réussite car, à l’écoute, on ne fait pas vraiment la différence entre la prod d’un groupe d’envergure et vous qui démarrez. Comment avez-vous procéder pour l’enregistrement ?

Eh bien nous avons fait au plus simple ! La batterie dans un local insonorisé et moi et Laurent (basse) en entrée directe dans la machine. Seule la voix a été enregistrée séparément. Nous avons la chance d’avoir un très bon studio dans notre petit village donc il fallait en profiter. Il faut dire que l’ingénieur du son est exceptionnel.

Votre musique met en avant de bons riffs prenants (« Haine ») mais un peu moins lourds que les artistes de la scène stoner. Comment pourrais-tu définir les compositions d’X-Calibur ?

Nous avons tous les 3 des influences musicales bien différente. Cela passe du Def Leppard en passant par Rammstein ou Iron Maiden pour finir par du Slayer ! D’où une lourdeur moins présente mais avec de bons riffs qui groovent. Le principal étant de tout faire péter ! Nous disons souvent entre nous que nous avons notre propre style et parfois pour déconner nous l’appelons le X-Metal ! Sinon, nous nous présentons comme étant du heavy/thrash/metal…


Gary : « Beaucoup de gens nous ont dit de chanter en anglais, mais le français est notre langue. Nous pensons nous démarquer des autres en procédant ainsi. »
On peut noter une certaine linéarité sur la manière de chanter saccadée de Laurent. N’auriez-vous pas gagné à utiliser des lignes de chant encore un peu plus variée qui aurait enrichi l’ensemble de la composition ? Est-ce un choix de Laurent et de votre part que de conserver un registre assez identique sur l’ensemble des titres ?

C’est dû au fait que nous avons enregistré notre album en 4 jours seulement. Il ne nous était pas possible de consacrer énormément de temps au chant. De plus, c’était notre premier vrai studio donc il y avait le stress et aussi un peu de crispation. Lorsque nous jouons au local, Laurent chante totalement différemment et cela donne encore plus d’ampleur que sur notre album. Concernant les paroles, c’est ce qui vient sur le moment et l’actualité est aussi prise en considération. Comme ces derniers temps la guerre était très présente, il était tout à fait normal que nous en parlions. Tout comme le thème de la mort.

Le timbre de Laurent se rapproche clairement de la scène rock française sur, par exemple, des morceaux comme « On Ira » ou « Avec Toi ». Vous sentez-vous une certaine proximité avec ce genre musical ou ce ressenti de l’auditeur est, selon vous, avant tout lié au chant dans la langue de Molière ?

Je pense que c’est surtout lié au fait que nous chantons en français… Beaucoup de gens nous ont dit de chanter en anglais, mais le français est notre langue. Nous pensons nous démarquer des autres en procédant ainsi.

Vous avez réalisé un clip pour le morceau « Dernier Voyage ». Pensez-vous qu’il résume bien l’intégralité de l’album et, si oui, est-ce la raison de votre choix pour la vidéo ?

Il est vrai que l’on pourrait penser qu’il s’agit du résumé de notre album mais nous avons choisi « Dernier Voyage » pour ne pas toujours utiliser les mêmes morceaux… « Apocalypse », « Haine » et « From The Dark » sont déjà sur toutes nos pages internet. Il fallait donc en choisir un nouveau.

Le clip a un côté « true » car on vous voit dans l’ombre pendant que des images défilent derrière. Vous l’avez travaillé avec des professionnels de la vidéo ou vous l’avez réalisé en auto-prod comme le disque ?

C’est de l’auto-production sur toute la ligne ! Laurent est passionné de montage vidéo et nous lui faisons confiance à 100%. Il est vrai qu’il a toujours de bonnes idées et comme nous ne roulons pas sur l’or, autant en profiter. Une nouvelle vidéo est en préparation et elle sera bientôt en ligne sur notre site et notre MySpace. Il s’agira cette fois ci d’un petit live filmé à notre local.

Aura-t-on le plaisir de vous croiser prochainement sur les routes ? Avez-vous des dates de prévues ?

Malheureusement non. Nous n’avons rien de prévu chez vous comme chez nous ! Il est difficile de convaincre les organisateurs de concerts avec la prolifération de groupes.

Dernière question. Vous êtes suisses : est-ce dur à vivre au quotidien ?!

Être suisse a ses avantages comme ses inconvénients. Comme pour vous qui êtes français ! En fait, tout dépend de l’actualité du moment…

Entretien réalisé par email en juillet 2010
MySpace X-Calibur : myspace.com/xcaliburmusic




Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - jour 2
    Slider
  • 1/3