ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le retour de la pattonite aigüe


Il y a deux jours je retombais sur l’album de Mr Bungle de 1991 (eh, vingt ans le bougre de clown déjà !) et je me disais qu’il y avait longtemps qu’on n’avait pas eu de nouvelles de Mike Patton. Rien depuis la fin de la tournée de Faith No More le 5 décembre dernier. Il y a deux jours, je me disais donc qu’il serait bon que j’aille un peu farfouiller pour trouver des nouvelles fraîches du vocal-hero et puis je me suis remis sur ce que j’étais déjà en train de faire et j’ai oublié… pendant vingt-quatre heures.

Vingt-quatre heures et des patates plus tard, une image apparaissait sur le Net, comme si je l’avais appelée, invoquée. En fait, c’est Mike Patton lui-même qui a répondu à mes prières en publiant hier une simple image, toute bête : un CD dans son boîtier plastique transparent comme nous en avons tous un peu éparpillés chez nous avec parfois deux trois mots écrits au feutre dessus. Mais le CD du Général Patton n’est pas n’importe lequel. Marqués au feutre noir, on peut lire les mots : « Fantomas Director’s Cut Live » et en sous-titre de l’image : « In the process, coming soon ».


Pour le profane (pour ne pas dire l’hérétique), ce n’est qu’un live de plus d’un artiste parmi tant d’autres et ça ne peut pas valoir le DVD live du Big Four. Impies que vous êtes ! Négliger ainsi un groupe comme Fantomas réunissant – outre le chanteur de Faith No More lui-même – Dave Lombardo (batteur de Slayer), Buzz Osborne (guitariste des Melvins) et Trevor Dunn (bassiste de Mr Bungle) mériterait votre radiation de l’ordre des métalleux.

L’album Director’s Cut est probablement (à l’heure actuelle) le chef-d’œuvre de Fantomas. Sorti en 2001, il propose une refonte à la sauce psychopathe et expérimentale de nombres de thèmes classiques du cinéma, du Parrain à Rosemary’s Baby, de Twin Peaks à Charade.

Nous ne savons évidemment pas encore sous quelle forme nous viendra ce live (CD, DVD, avec un chapelet de rééditions en escorte…) mais cette petite annonce à de quoi nous égayer et nous offre un magnifique prétexte à réécouter un titre de cet album.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3