ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le Sonisphere anglais en cale sèche


Après la déveine de 2012, le Sonisphere anglais doit encore déclarer forfait pour la prochaine édition, comme l’organisation nous l’annonce aujourd’hui : « L’équipe du Sonisphere est triste de vous dire que c’est maintenant confirmé : le Sonisphere UK va faire une pause d’un an en 2013. Les trois Festivals Sonisphere à Knebworth en 2009, 2010 et 2011 ont mis la barre très haut, preuve en est le fait que l’édition 2011 ait été élue meilleure affiche de festival aux UK Festival Awards. »

Eh oui, pas simple de faire plus fort que l’affiche de l’année du Big Four (que vous pouvez voir ci-contre et qui reste donc la dernière affiche en date d’un Soni UK qui a bien eu lieu). Et pourtant, c’était bien parti pour 2012 avec du spectaculaire au haut de l’affiche : Kiss et Queen ; mais aussi d’autres performers de grande qualité : de Faith No More à Ghost en passant par Mastodon, Gojira, etc. A l’époque, on nous expliquait que « les circonstances [ont fait] que nous ne pourrions pas lancer le festival dans des conditions que les artistes et le public du Sonisphere sont en droit d’attendre ». Mais la cause pouvait aussi venir d’un grand manque de pré-ventes ; la faute probablement a un Download Festival qui absorbait toute la lumière en cette période avec son affiche qui alignait, en tête, Metallica qui joue son Black Album et Black Sabbath pour un concert unique.

Et il n’est pas osé de penser encore la même chose pour expliquer cette nouvelle annulation. Voici la suite du message de ce jour : « Nous pensons qu’il est important que cet événement ait lieu s’il peut avoir un line-up à part, qui le distingue de la concurrence, tout en proposant un tarif qui fasse que le fan en ait pour son argent. C’est ce que nous espérions faire en 2013 mais malheureusement il n’a pas été possible de remplir tous nos objectifs, le principal problème étant le manque de tête d’affiche du calibre des précédents festivals à Knebworth. Nous avons fait des offres à plus d’une douzaine d’artistes majeurs mais pour différentes raisons, aucune de ces offres n’a permis de fixer un projet fort. La bonne nouvelle, c’est que les Sonisphere d’Amnéville (France) et Milan (Italie) ont déjà lancé leurs ventes et les fans anglais qui auraient envie de mettre un budget dans un voyage n avion pour voir les puissants Iron Maiden au Sonisphere sous un climat plus ensoleillé peuvent acheter leur billet. »

Mais voilà, dans la même période que les Sonisphere, un Anglais pas trop frileux peut aussi voir Iron Maiden au Download 2013, ainsi que toutes les grosses têtes d’affiches en circulation à ce moment-là : Rammstein et Slipknot d’abord, mais aussi Queens Of The Stone Age, Bullet For My Valentine, Alice In Chains, Coal Chamber… Et donc, à moins d’aligner un montant colossal pour convaincre ces groupes de jouer chez soi plutôt que chez la concurrence, à moins de faire venir pour des dates exclusives alors qu’ils ne tournent pas dans cette période (ce qui a aussi un très fort coût), pas moyen de faire une affiche « à part » ou de proposer un tarif qui ne subirait pas les répercussions du cachet exceptionnel accordé à tel ou tel headliner.

Et, finalement, n’est-ce pas une sorte de retour de flamme ? En mettant la barre aussi haut, en obligeant les autres festivals à entrer dans une compet’ de haut niveau, on peut un jour trouver plus fort que soi. Et sur ce terrain, le Download était déjà champion avant l’arrivée du Soni, et il n’était pas impossible qu’il récupère assez aisément son titre. Et si ce dernier cherche à forcer, c’est le claquage, voire la blessure, et on loupe toute une saison comme ça.



Laisser un commentaire

  • Ce qui est triste et cela peut s’appliquer aussi au soni France, c’est que dès qu’ils ne peuvent pas faire Metallica ou Maiden, ils sont incapables de sortir un truc cohérent avec une fréquentation correct.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Metallica @ Saint-Denis
    Slider
  • 1/3