ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Éditorial   

Les médailles de metal des Jeux Olympiques


Le plus grand des plus grands événements sportifs a commencé depuis quelques jours : les Jeux Olympiques, vous l’aurez remarqué, ça ne vous a pas échappé. Les meilleurs athlètes du monde concentrés en un lieu, pour la gloire du beau sport, sans égoïsme, basses ambitions personnelles, le bel esprit sportif qu’on aime le plus voir dans toutes compétitions. C’est un honneur d’être présents aux J.O., de représenter sa nation (et non un sponsor) et sa discipline. Et même si Pierre de Coubertin, père des Jeux Olympiques modernes, a affirmé que « l’important, c’est de participer » il n’en a pas moins dit : « Le succès n’est pas un but mais un moyen de viser plus haut. » Et donc, dans une telle compétition chacun cherche quand même à atteindre le sommet, mais surtout pour se dépasser car, quand on est au plus haut niveau, le dernier sommet à atteindre, c’est ses propres limites.

Mais bon, on n’est pas à Philo Mag, alors parlons un peu de metal puisqu’en fait, tous ces athlètes, ce qu’ils veulent, c’est mettre la main sur le plus précieux métal. Et du metal, nous, on en a à leur donner. Et du lourd ! Et on en a pour tout le monde… ou presque.

On s’est fait une liste de titres parfaits pour accompagner dix des épreuves de ces Olympiades de Londres. Bien sûr, il a été difficile de trouver des morceaux qui s’accordent parfaitement avec le pentathlon, le water-polo, le badminton ou encore le beach volley (même Steel Panther ne l’a pas encore fait) mais voilà le résultat.

Dix titres pour dix épreuves olympiques.

Athlétisme : Iron Maiden – The Loneliness Of The Long Distance Runner

Évidemment, inévitablement, of course ! LA chanson metal sur la persévérance des athlètes et le dépassement de soi. « La solitude du coureur de fond », qui y pense en regardant un marathon depuis le bord de la piste ou depuis son fauteuil ? L’athlétisme est toujours l’une des épreuves reines des J.O. où, parfois, en quelques secondes, les records explosent. Et il n’y avait aucun doute sur le choix du morceau pour le représenter.

C’est l’occasion aussi de dire un mot sur l’image d’illustration ci-dessus, œuvre de l’illustrateur clermontois Stan W. Decker où un gigantesque Eddie The Head, la mascotte de Maiden, n’explose pas forcément le chrono, mais le Pont de Londres, il ne l’a pas loupé.

Boxe : Doro – She’s Like Thunder

Pour la boxe, le choix était déjà plus large. Les chansons parlant de combat mano a mano ne manquent pas dans le metal. Pour le noble art, c’est tout de suite plus restreint mais on a quand même un « Free Tyson Free » de Holy Gang (mais il n’y est pas vraiment question d’esprit sportif) ou « The Eye Of The Tiger » de Survivor (plus hard FM mais cette chanson évoque tout de suite le choc des gants de cuir dans la culture populaire). Mais la boxe, ce ne sont pas que des mecs qui se mettent des pains, il y a aussi des femmes ! Au J.O., les épreuves de boxe féminine débuteront le 5 août et cette chanson de Doro, dédiée à son ami boxeuse Regina Halmich, pourrait y résonner qu’on ne se plaindrait pas.

Cyclisme (sur route, sur piste, BMX, mountain bike) : Queen – Bicycle Race

Les deux roues dans le metal, ou le rock plus généralement, évoquent rarement la Petite Reine mais quelque chose de plus lourd, fumant et pétaradant. Et Queen et le sport, c’est plutôt les hymnes de stades tels que « We Will Rock You » et « We Are The Champions ». Mais les sports motorisés n’ont pas leur place parmi les disciplines olympiques et on n’est pas là pour hurler des cris de supporters, alors on se rince l’œil avec ce clip. Et passer du Queen alors que le départ de la course sur route s’est fait devant Buckingham Palace, avouez que ça colle pile-poil.

Sports équestres : Dethklok – Thunderhorse

Bon, on refuse les sports motorisés aux J.O., on peut le comprendre, c’est sans doute parce que l’effort humain doit être récompensé et non pas celui d’un constructeur. Mais, venez me contredire si j’ai tort : jusqu’à preuve du contraire, dans les sports équestres, c’est quand même le cheval qui fait l’essentiel du boulot, non ? Qu’est-ce qu’on récompense alors ? La plus belle conquête de l’homme ? Sans doute la noblesse de la discipline (et le fait que les épreuves hippiques étaient certaines des épreuves majeures des Jeux antiques) la place plus aisément dans les disciplines olympiques, plus facilement que le lancer de nains en tout cas. Mais au moins, cela permet de placer du Dethklok dans notre liste.

Escrime : Nanowar – Power Of The Power (Of The Great Sword)

Du lancer de nains, on arrive logiquement à Nanowar. Ouais, on est du genre déconne aujourd’hui. Faut dire qu’on avait tellement l’embarras du choix en cherchant un morceau de metal contenant le mot « sword » (épée) qu’au bout d’un moment – et quelques bières fraîches – on s’est dit qu’il faudrait torcher (torcher, torche, torche olympique, la puissance du Lol) ça vite fait : alors on a choisi le morceau le plus court et voilà le résultat…

Football : Tankard – Schwarz Weiß Wie Schnee

Comment retrouver son sérieux après ça ? On ne peut pas, donc on passe à du Tankard.

Avec les Jeux Olympiques, certains doivent se dire qu’au moins on parlera moins de foot. Et c’est vrai. Car même si ce sport est un sport olympique, il n’y a pas une place prédominante.

Tankard chante ici « Schwarz Weiß Wie Schnee », hymne du club Heintracht Francfort. On n’est pas vraiment dans de la compét’ internationale mais en 2006, le groupe a chanté ce morceau au Stade Olympique de Berlin pour la finale de la Coupe d’Allemagne. Donc, c’est olympique, donc, ça passe.

Handball : Europe – The Final Countdown

Eh bien, même si l’équipe de France de handball masculin est un de nos grands espoirs de médaille d’or (championne du monde, d’Europe et olympique en titre), elle ne nous aide pas à retrouver notre sérieux… On ressort les dossiers sur les Experts. Début d’un nouveau compte-à-rebours jusqu’à la prochaine médaille d’or ?

Natation : Tool – Aenima

Les épreuves de natation sont presque terminées. Les journalistes se sont gargarisés comme c’est pas permis sur les médailles françaises en se repassant en boucle la course relai 4×100 mètres nage libre et Michael Phelps a augmenté sa légende sans plus de dorure. Et nous, on se passe du Tool. Quel rapport ? Seulement trois mots : « Learn To Swim ». Mais à ce niveau-là, ce genre de conseil aux nageurs n’est pas bien utile.

Natation synchronisée : Metallica – Master Of Puppets

Bon, déjà, hein, comment on a réussi à trouver un lien entre le metal et la natation synchronisée ? Et ensuite, quel est le rapport entre la natation synchronisée et Metallica ? Alors, il faut avouer que ça nous est revenu d’un coup parce qu’on n’est pas du genre à suivre avec assiduité les compétitions de ce sport. On s’est simplement souvenu de deux Canadiennes, Marie-Pier Boudreau-Gagnon et Chloé Isaac, médaillées aux Championnats du Monde de 2010 grâce à une performance sur du Metallica. Et les deux nageuses se retrouvent cette année dans leur équipe nationale aux J.O. La compétition démarrera pour elles le 5 août alors… Quoi ? Vous me voyez venir ? Vous ne regarderez pas de la natation synchronisée ? Bon, regardez au moins cette vidéo.

Trampoline : Van Halen – Jump

Il restait des sports plus « virils », plus metal pour ainsi dire, comme l’haltérophilie ou le taekwondo mais, non, on se retrouve à parler de trampoline. Mais des chansons sur des mecs qui soulèvent de la fonte, on peut pas vraiment dire que ça nous viennent naturellement à l’esprit ; et à moins de connaître un groupe coréen qui rend hommage à cet art martial, il faudra vous contenter de « Jump » de Van Halen, où le grand écart sauté de David Lee Roth n’est pas sans rappeler de beaux moments de compétitions de gymnastique.

Voilà dix beaux titres pour bien accompagner ces deux semaines d’Olympiades. Quoi, vous en voulez plus ? On veut bien mais, par exemple, vous croyez que quelqu’un a eu l’idée de faire une chanson sur la lutte gréco-romaine ? Si on pense « wrestling » et « metal », on pense catch, pas vraiment une discipline olympique, pas vraiment reconnu comme un vrai sport. Et pourtant, pour ouvrir les J.O, est-ce qu’on n’aurait pas aimé entendre : « It’s time to play the game » ?



Laisser un commentaire

  • La natation synchronisé sur du metallica c’est quand même rigolo.
    Par contre, le sourire idiot obligatoire colle pas trop avec le style^^

    [Reply]

    trinity

    c’est vrai que le sourire est chiant mais il colle bien au style « Puppet »

  • et merci pour le clin d’oeil à mon taf’ 🙂

    [Reply]

  • pour l’escrime, vous auriez du logiquement choisir du Iron Maiden étant donné que Bruc Dickinson est escrimeur…

    [Reply]

  • Héhé bonne idée d’article.
    J’apprécie particulièrement Aenima pour la natation, il fallait y penser ! Bravo 😉

    [Reply]

  • King Asator dit :

    ou au pire pour le catch, du Fozzy tout simplement, vu que le chanteur fait les 2 ^^

    [Reply]

    d

    ouai sauf qu’il n’y a pas de catch aux JO…

    Arsenik

    Ou même Airbourne ça le fait carrément aussi

    King Asator

    t’as lu le dernier paragraphe ?

  • King Asator dit :

    pour le judo j’aurais bien vu You Shook Me All Night Long de AC/DC ^^ pour la lutte (ou catch) j’aurai plutôt vu le thème de l’Undertaker à savoir la marche funéraire…la mort, le metal, toussa…sinon le catch est bel et bien un sport, parce qu’un match de 15 minutes niveau effort physique correspond à un match de foot entier et faut aussi savoir qu’ils sont sur le ring 300 jours par an sans compter les entraînements

    [Reply]

    vladimir

    en fait le choix de Radio Métal était parfait

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3