ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

LET IT ROCK!



Le chanteur Jon Bon Jovi arborant le drapeau tricolore

Suite à la sortie de leur onzième album studio,The Circle, Bon Jovi s’est une nouvelle fois lancé dans une tournée mondiale qui n’est pas prête de s’achever. Depuis début juin, le groupe est en Europe, après un passage en Espagne et un autre aux Pays Bas, nos amis du New Jersey ont élu résidence pour 12 concerts à l’O2 Arena de Londres, allant jusqu’à y jouer sur le toit le soir de l’ouverture. Le ton est donné, « nous pouvons jouer n’importe où », confie le chanteur lors d’une interview. C’est au milieu de cette épopée londonienne que Bon Jovi a décidé, après 9 ans d’absence, de venir faire un détour, le temps d’une soirée, par le Palais Omnisport de Paris Bercy !

Artistes : Bon Jovi
One Republic
Lieu : Palais Omnisport de Paris – Bercy
Date : 16 juin 2010
Public : 16 000 personnes

La soirée commence avec le groupe pop rock américain One Republic. Malgré quelques a priori en leur défaveur, ils auront finalement su mener leur barque et nous offrir une bonne prestation. Leur setlist navigue entre des titres de leurs propres compositions et des reprises telles que « Stand by Me » ou « Seven Nation Army ». La qualité sonore laisse par moments à désirer, mais ils passent outre ce détail et se donnent au maximum pendant les trente minutes qui leur sont accordées.


One Republic, première partie de Bon Jovi sur leur unique date française

Puis il est temps de remballer. Ils se dirigent vers les coulisses, nous laissant seuls avec les techniciens qui s’activent du mieux qu’ils peuvent pour limiter notre attente. Le CD spécial « avant-concert » continue de tourner pour enfin jouer « This is Our House », c’est le signal! Le concert va bientôt commencer ! En effet, peu de temps après, les lumières s’éteignent, l’écran géant s’allume et laisse apparaître une animation très hypnotique…


Nous sommes dans le cercle, plus aucun doute possible! C’est ainsi que résonnent les premières notes de « Blood on Blood ». La machine est lancée, nous voilà partis pour 2h30 de show à 100 à l’heure. Le groupe est très en forme et semble vraiment content de retrouver son public qui le lui rend bien ! Après avoir salué la foule de son plus bel accent parisien préparé spécialement pour l’occasion, Jon Bon Jovi nous annonce un concert que nous ne sommes pas prêts d’oublier ! Les titres s’enchaînent à un rythme incroyable. On pourrait déplorer l’absence de certains titres du nouvel album. Mais après cette longue absence, une setlist classique, représentative de ce qu’est Bon Jovi était, au final, la meilleure chose que l’on pouvait espérer. Les surprises se succèdent, après les confettis venus du public sur « Captain Crash And The Beauty Queen From Mars » arrive ce que le chanteur appellera le Jukebox : C’est à Bobby Bandiera, guitariste rythmique du groupe, de choisir la chanson jouée en parallèle avec « Bad Medicine »… Ce soir il décide de jouer « Pretty Woman » ! Comme à chaque instant du concert, La foule continue à répondre aux multiples sollicitations du groupe, l’ambiance est vraiment intense !


Jon Bon Jovi et Richie Sambora en « pleine action »

« Il est temps pour Jon de laisser la place à l’incontournable guitariste du groupe, Richie Sambora, qui nous offrira une prestation mémorable de la non moins Rock’n’Roll « Lay Your Hands On Me ». Les lumières s’éteignent. A peine le temps de reprendre notre souffle qu’elles se rallument, tout projecteurs braqués sur la passerelle, Jon est à quelques mètres de nous et se met à chanter « Bed of Roses ». Une véritable vague humaine se met en place, nous faisant gagner quelques mètres. Commence la partie acoustique du concert, Jon sera en effet rejoint sur la passerelle en demi cercle par Richie Sambora pour une interprétation en toute intimité du titre « I’ll Be There For You. »


Quand le rock laisse place à l’émotion…

David Bryan et Tico Torres quitteront respectivement leur clavier et batterie pour un accordéon et un cajón et prendront place à côté de leurs compères sur l’avancée de scène afin de jouer « Something For The Pain » et « Someday I’ll Be Saturday Night ». Retour à la normale pour quelques titres supplémentaires puis sonne l’heure du rappel. Les pancartes s’agitent demandant « Let it Rock » ou une chanson par David Bryan…. Nos v?ux seront exaucés! Le groupe revient sur scène, les caméras se braquent alors sur le claviériste et ses nombreux Tony Awards récemment gagnés, laissant le public vibrer sur ce classique de Slippery When Wet. Quant au titre « In These Arms », il sera interprété par le duo Jon/David. Chapeau de cowboys en place, Jon et Richie peuvent jouer l’hymne incontournable des fans : « Wanted Dead Or Alive », repris en ch?ur par la foule dans une émotion quasi palpable. Le groupe lui même semble particulièrement touché par toutes ces attentions et repartira en coulisses après une interprétation on ne peut plus explosive de « Livin’ On A Prayer », le drapeau français à la main.


Un dernier salut avant de reprendre l’avion pour une nouvelle série de concerts londoniens.

Bon Jovi nous a montré une nouvelle fois de quoi ils étaient capables à travers un show très professionnel et puissant. Nous espérons fortement que cela leur aura permis de se réconcilier avec leur public français et qu’il ne nous faudra pas attendre 2020 pour les revoir sur le sol parisien.

SET LIST:
1. Blood On Blood
2. We Weren’t Born To Follow
3. You Give Love A Bad Name
4. Raise Your Hands
5. Born To Be My Baby
6. Lost Highway
7. When We Were Beautiful
8. Captain Crash And The Beauty Queen From Mars
9. We Got It Going On
10. Bad Medicine/Pretty Woman | Pretty Woman
11. Lay Your Hands On Me (Richie Vox)
12. Bed Of Roses
13. I’ll Be There For You
14. Something For The Pain
15. Someday I’ll Be Saturday Night
16. I’ll Sleep When I’m Dead
17. It’s My Life
18. Work For The Working Man
19. Who Says You Can’t Go Home
20. Keep The Faith

Rappels:
21. Let It Rock
22 In These Arms
23. Wanted Dead Or Alive
24. Living On A Prayer



Laisser un commentaire

  • Lol oui oui je suis vivante mais blasée de redescendre de mon petit nuage avec des collegues que ma musique dépasse
    🙁 🙁
    il est temps de mettre les videos sur youtube histoire de se remémorer tout ça

    [Reply]

  • melissa, après un programme pareil, tu es encore vivante? 🙂

    [Reply]

  • Pour ma part j’y etais, je ne les avais jamais vu et whaouuuuuuuuuuuu j’me suis prise une grosse claque, c’etait enorme 2h26 de show, un public survolté, un super son bref enorme j’ai enchainé après avec AC/DC le vendredi et bien j’ai préféré bon jovi, peut etre parce que AC/DC je les ai vu et revu je ne sais pas après enchainement sur le hellfest deux jours enormes puis avant hier Aerosmith qui ont tout fait peter également !!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3