ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Life Of Agony ne veut plus se forcer


Ce n’est pas la première fois que Life Of Agony se lasse de lui-même. Le batteur Sal Abruscato et le chanteur Keith Caputo, tous deux membres emblématiques de la formation, l’avaient déjà quittée par le passé, notamment pour cause de lassitude musicale. La reformation du line-up originel en 2003 avait jusqu’à aujourd’hui abouti à de nombreux concerts mais à un seul album studio, Broken Valley, sorti en 2005. Puis, fin 2010, le groupe annonce que le processus d’écriture a repris. Une annonce très mesurée, où Sal insiste sur l’expression « baby steps » (« pas à pas » en français) et « nous allons voir où ça nous mène, si nous réussissons à écrire une bonne chanson de Life Of Agony. Deux, avec de la chance ».

Nous sommes en 2012, rien n’est sorti, tandis que Sal Abruscato a lancé son projet A Pale Horse Named Death et que Keith ‘Mina’ Caputo (NDLR : l’homme a changé de sexe durant l’été) travaille sur son disque solo. Il était donc plus qu’évident que, si ses musiciens restent des forces créatrices, le groupe en lui-même ne s’inspire plus.

Ce weekend, Sal l’a avoué, confirmant une déclaration similaire de Keith de juin 2011.

Sal Abruscato, le 11 février 2012 : « Nous ne jouerons plus. Nous avons quitté notre studio. Nous avons tous plus ou moins le sentiment que nous sommes arrivés au bout. Nous ne ferons plus jamais d’autres albums notamment à cause des différents types de problèmes dont je vous parlais. Nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord sur l’écriture de chansons. Et Keith souhaite continuer sa vie et son mode de vie. Et c’est aussi principalement la raison pour laquelle je suis passé à autre chose et que je me consacre à mes propres projets… pour simplement continuer à pratiquer. Je ne voulais pas que ma carrière s’arrête avec Life Of Agony. Life Of Agony ne tourne pas, Life Of Agony ne fait pas grand chose. Ainsi, nous en étions arrivés à un point où c’était comme si… Nous avons fait les trois derniers concerts en juillet [2011] et ensuite nous avons quitté notre studio, et voilà tout. Je n’entrevois rien pour l’avenir ; j’en doute fortement, je ne vois pas comment cela pourrait arriver. »

Keith Caputo, au mois de juin 2011 : « Nous réalisons que Life Of Agony est devenu quelque chose d’extrêmement nostalgique et la musique qui avait toujours bien vieilli est devenue, à nos yeux, dépassée, d’ailleurs cette situation est complètement dépassée. C’est une nostalgie et nous ne voulons plus profiter de cette nostalgie tout comme nous refusons d’abuser nos fans. Nous avons trois concerts de prévus [en juillet 2011] et ce seront probablement les derniers que nous donnerons avant un très long moment. En fait, on peut dire qu’on s’en tiendra là. Car nous avons le sentiment d’avoir entrepris de faire ce dont nous avions besoin collectivement. Nous sommes des personnes vraiment sincères, nous nous aimons profondément mais nous ne pouvons pas continuer, nous ne pouvons plus retrouver notre alchimie passée en studio. Nous avons foncé ensemble dans un mur et c’est loin d’être agréable. Ainsi, il n’y aura probablement pas de nouvel album [de Life Of Agony ], ni de nouveaux singles… Alors les gens ont plutôt intérêt de s’habituer à [l’album paru en 2005] Broken Valley car c’est certainement le dernier extrait de musique qu’ils entendront du groupe. »

A l’instar d’une relation de couple, réaliser puis accepter ce constat est souvent laborieux, car l’on s’accroche à un souvenir. Comme visiblement Life Of Agony l’a fait… Mais cette acceptation est libératrice une fois que les choses sont dites. Et l’on se dit que l’on aurait dû agir plus tôt.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Night Flight Orchestra @ Lyon
    Slider
  • 1/3