ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Éditorial    Song For The Deaf   

Limp Bizkit : le cri du coeur


« Il y a une différence entre une critique constructive et être un connard. Si vous vous comportez comme un connard vis-à-vis de moi sur les réseaux sociaux, je vais tout simplement vous bloquer, fin de l’histoire. Je ne veux pas argumenter, c’est fatigant de débattre avec des gens qui ont déjà un avis biaisé contre moi. Ça ne mérite pas que je gaspille mon énergie. » Wes Borland, guitariste de Limp Bizkit, le 25 mars 2013, sur Twitlonger.

« Notre nouvel album est peut-être trop brut et psychotique pour certains d’entre vous. » Limp Bizkit, le 23 février 2013, sur Facebook.

« J’ai sursauté et j’ai cru, une fois de plus, que mon cœur allait bondir de ma poitrine. » Nos voisins, dont le bureau se trouve juste de l’autre côté du mur du studio de Radio Metal, quand ils ont entendu notre cri, quand nous avons écouté le nouveau single de Limp Bizkit.

Essayons maintenant de ne pas être des connards. Musicalement, les gars de Limp Bizkit font bien ce qu’ils veulent et si leurs compos émeuvent certains auditeurs, on peut les féliciter (les uns comme les autres). Et même si, à raison, le Doc’ a dû convaincre Spaceman de retirer la mention « Suck Cocks » derrière le nom du groupe à chaque fois qu’il est diffusé sur notre antenne (« Même si je comprends sa démarche », dixit le Doc’), il va être difficile de ne dire que du bien de ce single. Car, quand au bout de 53 secondes, on se demande si c’est bientôt fini (alors que plus de 5 minutes vous attendent derrière), c’est déjà qu’il y a un problème.

Mais les ennuis commençaient déjà en amont : l’artwork. Vous avez trouvé celui de Gold Cobra, leur précédent album, affreux ? Vous avez de la chance, celui-ci est de l’œuvre du même homme : Wes Borland himself. N’exagérons rien, il n’est pas si affreux, il représente bien le titre de la chanson : « Ready To Go », prêt à partir, sur le départ. Sauf qu’à l’extrême droite de l’image, on imagine parfaitement un mur sur lequel va se fracasser le personnage, sans doute le mur de l’a priori qui vous fait déjà vous dire que non, ce n’est vraiment pas possible que ce soit bien, parce que le nom de Limp Bizkit figure dessus.

Mais là encore, on ne parle pas de musique, car comme tous les critiques musicaux, nous sommes des musiciens ratés qui prenons plaisir à taper sur les artistes pour nous venger de l’échec de nos propres ambitions artistiques. Mais comme nous avons aussi la prétention d’être de pédants amateurs de belles lettres, on bute sèchement sur la métaphore sur Lady Gaga au bout d’une minute et la référence à l’actrice à Jessica Biel vers 1 minute 10.

Mais, par conscience professionnelle, on s’accroche encore une minute, jusqu’à rencontrer ce passage où Fred Durst ne mâche pas ses mots pour répéter, et répéter, et répéter encore le titre de la chanson « She ready to go, she ready to go, she ready to go, she ready to go, she ready to go, yeah ! ». Puis débarque Lil’ Wayne, le rappeur, patron de la maison de disques Cash Money qui héberge aujourd’hui le groupe, qui démarre son featuring par des paroles choc : « What da fuck is up ? Fuck da world. »

Alors, déjà, non ! Non ! Tout simplement non ! Il n’avait pas le droit. Quand tu as dépassé 18 ans, tu ne chantes plus « Fuck the world » comme ça si tu veux être pris un minimum au sérieux. On ronge son frein, on se dit que finalement, les seuls « Yeah ! » de James Hetfield font de lui un super parolier à côté de ça, mais on tient le coup. Puis arrive, juste 5 secondes plus tard, une chose qui ne devrait plus exister dans des paroles de nos jours : « Ashes to ashes, dust to dust »… C’est là qu’on a fait sursauter nos voisins par un puissant cri du cœur commun, simultané, le Doc, Metal’O Phil et moi-même. On a vite appuyé sur « Pause ». On n’a pas ré-appuyé sur « Lecture » depuis, vous nous raconterez ce qu’il se passe de l’autre côté… si vous osez. Car ce single est probablement « trop brut et psychotique pour certains d’entre vous. »



Laisser un commentaire

  • Nu ka KOLA dit :

    Il faudrait arrêter de cracher sur Limp Bizkit, c’est trop facile …

    Et dire que l’artwork est dégeu … certes c’est vrais mais c’est inutiles de le dire !

    Limp Bizkit à fais mieux et il ne pourrons jamais revenir, leur reputation c’est fais lapider par leur anciens fans et haters.
    Triste histoire …

    [Reply]

  • Je pense que les gens crachent sur limp bizkit parce qu’ils ont tellement fait mieux avant et qu’ils ont tellement connu le succès que maintenant vu que leur style change et que leur musique n’est pas toujours de la meilleur qualité, mais faites comme si c’était un nouveau groupe sa fait un peu comme Korn voir Slipknot des groupes qui ont tout explosés a leurs sorti puis qui par la suite on un peu merdé et pourtant je suis un grand fan de slipknot mais c’est vrai que ses groupes ont tellement fait des bombes dans leurs tout début que les gens en attendait trop d’eux et c’est d’autant plus vrai pour limp bizkit et ceux qui les détestés depuis le début en on fait une arme et ce groupe a sombré et maintenant 75% des gens les critiques alors que dans les 2000 tout le monde étaient a leur pieds donc faut relativisé ce qu’il font est pas mal sa envoie quand meme

    [Reply]

  • Bon ok, les paroles c’est de la daube, mais depuis quand les mecs de Limp Bizkit sont-ils des philosophes ? Depuis leur début, les paroles sont nulles. Les seules bonnes paroles qu’ils n’aient jamais chantées sont celles de The Who…

    Cependant, musicalement, mon avis est que les riffs et la mélodie à la gratte sont absolument géniaux. Et c’est tout ce qui m’importe.
    La batterie est comme souvent un peu légère, mais c’est pas forcément évident de trouver une bonne batterie quand le rap de Lil Wayne prend toute la place. Qui plus est, même si les rythmes sont simples, la frappe du batteur est toujours appréciable car bien dosé.
    Enfin la basse est bien lourde comme on s’y attendrait sur un titre rappé.

    Conclusion : je trouve qu’on est un peu à côté de la plaque lorsque l’on critique les paroles d’une chanson de Limp Bizkit.

    [Reply]

  • J’ai mis pause au milieu d’un album de Tool pour écouter ce single. Je suis presque mort.

    [Reply]

  • Gregdevil666 dit :

    Bin quoi les gars ?! Vous avez l’air surpris !? Vous pensiez qu’ils allaient révolutionner leurs son ?! Bah non… Limp fait du Limp, ceux qui aimé aimerons et ceux qui les haïssais les détesterons encore un peut plus… Comme vous quoi 😉

    Vive le biscuit moue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    [Reply]

  • Meshuggah dit :

    je trouve l’ensemble pas franchement degueu mais faut juste enlever lil wayne !! c’est quand meme le mec qui c’est autoproclamé meilleur rapeur du monde… juste envie de dire MDR, qu’il ecoute ces prédécésseurs comme disopable heroes of hypocrysi ou encore notorious big ou meme plus récemment Dälek (produit par mike patton d’ailleur) normalement en ecoutant ces mecs il devrai comprendre ce que c’est que avoir un flow, pour ce qui est de Limp bizkit je suis un grand fan des tous premiers album, mais je trouve que sur les derniers albums et donc aussi sur ce titre je trouve la façon de raper de fred durst de plus en plus travaillé et justement grace a ça ils incorporent de mieux en mieux le rap dans le nu metal. Clairement, je trouve ça sympa a ecouter mais toujours une préférence pour les premiers album =)

    [Reply]

  • Avec Lil Wayne? ils sont tombé bien bas!

    [Reply]

  • kharrioth dit :

    Bon, c’est sur, c’est pas le morceau du siècle, c’est très répétitif et peu inspiré. Dommage, ils ont déjà fait beaucoup mieux les LB.
    Maintenant, insinuer que LB c’est forcément de la daube, ça va un peu loin quand même.

    [Reply]

  • Ils me font marrer ces rageux, j’suis sûr que la majorité d’entre eux ne comprennent pas un seul mot de ce qui est dit dans ce truc composé par Limp Bizkit.

    Merci à Radio Metal de souligner le fait que quand c’est de la merde, bah c’est de la merde.

    [Reply]

  • Dans le genre « ashes to ashes and dust to dust », t’as aussi « One for the money and two for the show » (skid row, trooper, elvis et tous un tas d’autres)

    D’autres exemples?

    [Reply]

  • Je tiens à remercier mon manager, les maquilleuses, ma maman, mes petits frères, mon neveu de deux ans et demi, mon chat et tous les lecteurs qui ont repéré les petits morceaux d’humour et d’auto-dérision (surtout au sixième paragraphe, on précise pour ceux qui lisent en diagonale) dans cet article.

    Évidemment, la seule info ici est la sortie d’un nouveau single de LB. Le reste n’est que le conte d’une réaction incontrôlée et viscérale. Tant pis si derrière ça crie au vice et râle.

    Animalement vôtre.

    [Reply]

    Torpedo

    Pas mal la justification
    Donc, sous prétexte de faire supposément de l’humour (ce qui n’est pas évident à la première et voir même seconde lecture de cet « article »), on se permet de cracher sur un groupe. j’appelle plutôt ça du foutage de gueule.

    MegaRalf

    Tu sais Torpedo, une fois intégrés l’art et la manière de pouvoir rire de ses goûts personnels, de ses affinités et plus largement de soi-même, sans pour autant se renier, la vie devient incroyablement plus légère… 😉

    Behlian

    Je crois que Torpedo veut vraiment finir dans le No Comment. S’il vous plait faites lui cet honneur.

  • Musicalement, c’est moyen. Mais si on se penche sur le texte… 8|
    Ah, l’époque bénie et lointaine où je ne comprenais pas les paroles…

    [Reply]

    guigui14

    je partage ce sentiment…

  • garde ton bla bla pour ton blablatholoque on aime limpbizkit le reste on s en fou

    [Reply]

  • Pandemicus dit :

    Boarf, ok ça casse pas trois pattes à un canard (le pauvre …), m’enfin bon, de là à cracher systématiquement sur chaque truc que sort LB, y’a comme un acharnement un peu compulsif. Moi je m’en fout un peu de ces mecs, j’écoute sporadiquement certains de leur titres (boiler, tout ça …), et pis ça me fait pas vomir par les narines. Par contre, Lil Wayne je peut pas le blairer, c’est une blague ce type, il amène rien au morceau !

    [Reply]

  • Elsassgromit dit :

    Honnêtement le titre est cool, pas psychotique pour un sous mais cool. Dommage que le flow de Fred Durst sonne toujours autant cranneur et qu’effectivement les lyrics sont niaise à souhait. Mais au moins le morceau à la pêche et passera bien l’épreuve du live je pense.

    [Reply]

  • francois letiec dit :

    ben ca va c’est du limp bizkit … moi j’ai tjs kiffé … ils sont fidele a eux meme quoi … quand les gens arrêteront de se craché dessus tout ira mieux … feriez mieux d’aller écouter dj soke « victim bolosse » et de voir ce que c’est du minable …

    [Reply]

  • C’est pas si mauvais, mais au « Fuck the World, Yeah » j’ai bien éclaté de rire 🙂

    [Reply]

  • Mon chat à gerbé pendant que j’écoutais ce morceau…au casque…cqfd

    [Reply]

  • Le morceau est pas top certes mais c’est pas une bouse complète non plus je trouve. Par contre les dessins de Borland me font bien délirer.

    [Reply]

  • LP est un super groupe , avec des recherches musicales particulièrement poussées dans leur style , on peut ne pas aimer certes , c’est comme pour toute sorte de musique , mais dire que leur musique est mauvaise , c’est cracher sur ce qu’on ne connait pas !

    [Reply]

    guigui14

    la musique est pas mauvaise, en faite on critique surtout les paroles.
    Mais de là à dire que leurs musique est poussée… c’est comme considérer le McDo comme un restaurant 5 étoiles…

  • Bah ouais Fuck the World!

    [Reply]

  • J’aime LB, j’ai pas honte, tous les gouts sont dans la nature (même si vanner LB c’est un peu plomber une ambulance au bazooka).

    [Reply]

  • MegaRalf, pour BFM TV dit :

    « Eh bien comme vous le savez, c’est il y a à peine quelques heures que Limp Bizkit a lancé sa dernière offensive sur les réseaux de la Toile; Limp Bizkit, ce collectif artistique américain controversé qui s’était fait connaître il y a une dizaine d’années en reprenant et en s’appropriant, malgré eux, ce tube du groupe rock britannique les ‘Who’ dans les années 70, ‘Behind Blue Eyes’, vous l’avez probablement déjà entendu, écouté sur les ondes, eh bien Limp Bizkit dévoile, aujourd’hui, son nouveau single; alors évidemment la panique a été immédiate à l’annonce de cette nouvelle, les autorités ont appelé la population a garder son calme, d’importants dispositifs de sécurité sont actuellement déployés dans les rues des principales villes de France où l’on s’attend et l’on se prépare à toute éventualité de manifestations non autorisées, voire à des émeutes.

    Je me trouve actuellement rue Sébastien Gryphe à Lyon devant les studios de Radio Metal, où l’équipe de Radio Metal vient de relayer l’information dans une annonce choc, sur leur site Internet et sur leur page Facebook; alors on attend toujours la réaction de Spaceman; Spaceman, journaliste, militant acharné de la lutte contre le groupe Limp Bizkit en France, directeur des programmes de Radio Metal, et qui comme vous le savez certainement, a récemment cédé aux pressions exercées contre lui, et a du inclure des titres de Limp Bizkit dans la programmation; Spaceman, qui devrait s’exprimer d’une minute à l’autre… »

    (J’rigole hein 😀 )

    [Reply]

    Spaceman

    Pour te dire à quel point c’est la déchéance à Radio Metal : je suis actuellement en train de mettre en forme une interview de Wes Borland qu’on a réalisé et qu’on va publier demain… 😉

  • Lamentable ! … Votre « article » pas le groupe.
    On dirait des gamins puérils qui déblatèrent sur un band’ parce que tout le monde se complaît à le critiquer. Ca fait peut-être tendance…
    Le morceau est certes pas terrible. Mais c’est valable pour beaucoup de productions actuelles
    On pourrait appliquer votre « commentaire » (j’ai du mal à appeler cela un article) à de nombreux groupes. Mais bien entendu, vous allez dans le sens du vent. C’est bien plus facile de dénigrer Limp Bizkit, souvent décrié en France. Ca passe mieux…

    Torp’

    [Reply]

    Sever

    tu parle a une redac qui fait des lives report de justice & vitalic sur un media metal… pour le sens du vent on repassera

    Behlian

    Et à la rédac qui s’est faite conspuée pour avoir fait un week end anti metal en passant entre autre PSY, Pendulum ou encore NWA. Et puis Torpedo j’ai beau aimer LB, je réagis pas comme un abruti qui va surement finir dans le No Comment de lundi prochain.

  • Hou la mauvaise langue! 🙂
    Je les défend pas forcement, mais la, vous avez fait fort!
    Bisous.

    [Reply]

  • Crazy Cemetery dit :

    J’vais surement me faire insulter, mais je fais parti de la minorité qui aime encore Limp Bizkit au point d’avoir acheter Gold Cobra et de ne pas avoir été déçu !!!
    Mais j’comprends très bien qu’on ne puisse pas aimer. On ne peut pas tous aimer la même chose sinon on se ferai chier.
    Concernant votre article : il est criant de vérité, mais LB, c’est ça depuis le début sauf que maintenant il font encore plus dans le rap !!!
    En tant que journalistes je comprends que vous deviez faire une critique (et vous avez du vous faire plaisir sur celle-ci 😉 ), mais j’voulais juste préciser qu’il y a encore des, ou au moins un qui aime toujours Limp bizkit !!!

    [Reply]

  • Dark.metal dit :

    Du caca en boite quoi, rien de bien étonnant…

    [Reply]

  • De la grosse merde, mais quand même……… C’est pas nouveau chez LB, non?

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3