ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Radio Metal   

L’Intégrale Ghost By Radio Metal : Papa Emeritus et ses Goules en 146 pages


Radio Metal fête cette année ses dix ans d’activité. Un média qui a évolué pour devenir cette plateforme associant webradio et magazine en ligne que vous connaissez aujourd’hui. Mais avant de nous tourner vers le numérique, la plupart des gens qui ont fait vivre et font encore vivre Radio Metal se sont d’abord nourris et abreuvés de papier pendant des années, et nous avons conservé une affection particulière pour cette presse. Ce plaisir tactile qu’il y a, à toucher les pages d’un magazine, les tourner pour découvrir ce qui se cache derrière, prendre le temps de lire, de découvrir, à mille lieues de cette frénésie numérique qui pousse souvent le lecteur à survoler plutôt qu’à approfondir, et que l’on peut parfois regretter. Voilà pourquoi nous avons souhaité, à l’occasion de cet anniversaire, franchir le pas et tenter l’aventure, peut-être archaïque aux yeux de certains mais éminemment humaine, du format papier.

Voici donc notre premier numéro de 146 pages – auquel il en succédera peut-être d’autres, qui sait ? – que nous avons choisi de consacrer au phénomène Ghost.

Pourquoi Ghost ? Parce qu’on est à une époque où l’on se pose souvent la question de qui seront les Iron Maiden, Metallica, AC/DC, etc., bref les grands mastodontes du hard et du metal de demain. Et pour la première fois – et même si on se trompe peut-être, rien n’est jamais vraiment prévisible dans le domaine, plus encore aujourd’hui –, Ghost semble répondre à cette question de façon limpide. Mais aussi parce que Ghost et Radio Metal, c’est une longue histoire qui remonte à la réception du promo d’Opus Eponymous en 2010 via Rise Above Records. Nombreux sommes-nous à avoir instantanément flashé sur ce charme old-school, délicieusement kitsch, et ce sens de la composition catchy déjà bien affirmé, le tout évoquant par exemple ce que l’on avait adoré chez les Blue Öyster Cult ou Mercyful Fate, avec ce petit twist très personnel. Ce n’est d’ailleurs qu’après coup, en allant se renseigner sur la formation, qu’on a découvert l’autre dimension, celle de l’anonymat et du travail visuel, qui a sans aucun doute contribué à l’effet de curiosité et son succès ; la cerise sur le gâteau, mais soyons clairs : tout ceci n’aurait rien été sans la musique. Et depuis lors, nous suivons le groupe avec beaucoup d’attention et d’enthousiasme, mais aussi un brin de stupéfaction devant cette ascension fulgurante en à peine six ans et la vision extrêmement mûre et affirmée de Papa Emeritus et ses Goules.

Avec le présent magazine, le but est donc de proposer pour 15 euros une rétrospective du contenu lié à Ghost sorti sur Radio Metal ces dernières années mais également de la matière inédite. Et Dieu sait que nous en avons de la matière, avec par exemple cinq interviews du groupe effectuées depuis juin 2013 – dont une particulièrement intéressante de Papa Emeritus III réalisée le 28 mars dernier, que nous dévoilons pour la première fois dans son intégralité dans ces colonnes que nous avons souhaitées très riches en photos et en dessins. Des dessins d’ailleurs réalisés spécialement pour ce magazine par le talentueux Will Argunas (voir les dessins à agrandir présents dans cet article).

L’objectif de ce produit était d’avoir un propos varié. Ainsi nous donnons la parole à des intervenants extérieurs qui ont eu le privilège de côtoyer de près Papa Emeritus : Ben Barbaud (le programmateur du Hellfest) qui revient en détail sur les coulisses du concert exceptionnel donné par Ghost à Clisson l’année dernière ; Martin Persner (dit Omega) qui a quitté le groupe en juillet dernier et a été le premier ancien membre de Ghost a révélé son identité, Lee Dorian qui a été le premier a signé le groupe sur son label Rise Above Records, Thomas Lorain (créateur du label Caroline) qui a grandement participé à l’essor du groupe en France et qui nous en dit plus sur la personnalité de Papa Emeritus III ; Stéphane Saunier (responsable musique à Canal+) qui avait osé le pari de diffuser le groupe dans l’émission l’« Album de la semaine » en septembre 2015, ou encore le sociologue Gérôme Gibert (maître de conférences à l’université Paris Sorbonne) qui analyse pour nous le phénomène Ghost. Des conversations souvent retranscrites sous forme de tribune pour conserver la vision souvent très personnelle de nos interlocuteurs. En outre, vous trouverez, dans une volonté de rétrospective, les chroniques de tous les albums et EP de Ghost sortis à ce jour mais également des articles de fond de nos rédacteurs jamais publiés sur le site de Radio Metal.

Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à parcourir ces colonnes que nous avons pris de plaisir à vous concocter ce produit qui se situe à mi-chemin entre le magazine et le beau livre.

Pour information, sachez que cette Intégrale Ghost By Radio Metal sera disponible à partir de ce jeudi au Metal Market du Hellfest Open Air où Radio Metal a un stand jusqu’à dimanche soir. Vous pourrez donc le récupérer sur place. Néanmoins, si vous faîtes partie des malchanceux qui ne peuvent se rendre au Hellfest cette année, vous pourrez également le commander dans le futur dans notre boutique en ligne s’il nous reste du stock après notre passage à Clisson.

Sommaire du magazine (à agrandir en cliquant dessus) :

Extraits du magazine (à agrandir en cliquant dessus) :



Laisser un commentaire

  • panzer division dit :

    Un attrape couillons ce pseudo groupe.

    [Reply]

    Amaury Blanc

    Il faut que tu l’écoute plus pour en comprendre toute la subtilité ! 😉

  • Josué Borges dit :

    English, please.

    [Reply]

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    Finalement puisque les goules ne sont que des employés interchangeables, quel intérêt / valeur ont finalement leurs itw ? Je pose une question con ou quoi ?

    [Reply]

    Pat

    en général , pour pas dire à chaque fois , les interview sont réalisées avec Tobias Forge comme interlocuteur sous le costume de Papa Emeritus ou d’un costume de Goule histoire de brouiller les pistes .
    A noter que les Nameless Ghouls portent bien leur noms c’est dans le contrat qui les lient au groupe .
    Le masque actuel aussi est plus que parlant : une tête de démon baroque sans bouche.

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3