ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

LOFOFORA AU TRANSBORDEUR DE VILLEURBANNE


Artistes : LofoforaEthsWatchaBabylon Pression
Lieu : Villeurbanne (France)
Salle : Le Transbordeur
Date : 24-10-2007
Public : 900 personnes

Affiche uniquement composée de groupes français ce soir au Transbo de Villeurbanne. Et c’est pas plus mal car les 4 groupes présents étaient de qualité. D’autant que 3 d’entre eux Lofofora, Eths et Watcha sont les 3 groupes majeurs de la scène Rock/Metal française. Avec Gojira bien sûr dans un style plus brutal. Donc ce soir c’est mini festival ! Mais le 1er groupe qui joue sur scène c’est Babylon Pression. Pas trop de commentaires sur la prestation de ce combo que j’ai juste aperçu. Ca avait l’air sympa. Notamment à cause du look des artistes. En effet, j’avoue être amateur du rock à la sauce petite cravate-chemise blanche. Ca a de la gueule. Niveau compos, je sais pas trop. En tous cas allez sur leur site : www.babylon-pression.com Il est énorme… car très drôle !

Passons donc à Watcha, un groupe à la popularité déclinante depuis quelques années. Et ce notamment à cause de Phénix, l’avant dernier album du groupe, qui a reçu un accueil catastrophique de la presse et des fans car jugé trop « commercial ». On en avait d’ailleurs discuté avec Bob, le chanteur du groupe, dans l’après-midi du concert. Watcha joue donc avant Eths. Ce qui aurait été impensable il y a quelques années. Alors Watcha ça bouge mais pas assez. Ayant assisté à la trournée Watcha/Lofo de 2003 j’avais été à l’époque très impressionné par la furie du concert de Watcha. Mais là c’était plus calme. Plus traditionnel comme show. Après il y a des choses que je ne comprends pas. Il y a un côté communiste qui en moi me dit : « Ce n’est pas normal : les groupes n’ont pas les mêmes moyens ! ». Je m’explique. Je ne sais pas si c’est un choix du groupe d’utiliser si peu de productions, de mise en scène. Falling By The Way Side, le dernier opus du groupe, est un retour aux sources et sonne comme un album authentique. Les gars de Watcha souhaitent peut-être donner à leur show une dimension plus brute, plus simple, plus rentre dedans sans artificialités. Mais le côté émotionnel dépend aussi de la mise en scène et de ce côté-là y’avait pas grand-chose pour Watcha hier au transbo. Par contre sur la musique ça casse pas mal la baraque. Beaucoup de titres du dernier album. Un album chanté en anglais qui est plus Metal que son prédécesseur. C’est sympa, parfois ça pète, mais ça reste un peu trop linéaire comme spectacle. Sam 4 de Phénix est le meilleur titre du show. Le public est très réceptif. Un public d’ailleurs très jeune. Au départ j’étais étonné que Watcha joue avant Eths mais force est de constater que j’avais sous estimé la popularité du groupe marseillais.

Pour son 2e album, Tératologie, Eths doit confirmer. Et tout de suite lorsque l’intro démarre on a le sentiment qu’on passe au niveau supérieur par rapport à Watcha. Les moyens ne sont pas les mêmes : jeux de lumières et son sont nettement au-dessus et l’atmosphère que dégage le groupe est particulièrement originale. Habillés tous en noir les membres du groupe me font peur ! Nan je déconne… Candice, la chanteuse du groupe, est une véritable showwoman en adaptant à la scène sa manière de chanter si personnelle. Une comparaison, peut-être facile, nous vient à l’esprit. Celle avec Angelina Gossow, la frontwoman de Arch Enemy. Mais c’est ce qui se dégage de sa prestation : puissance et charisme. Une heure c’est court mais le public se déchaîne sur une musique pourtant pas facile d’accès. La première partie du show est excellente, vraiment. Ca saute, ça éructe, ça slam. Mais le seconde est moins enivrante car des temps faibles se font sentir. Difficile de maintenir la folie du début du concert pour Eths qui fatigue un petit peu. Mais grosse prestation de ce groupe qui franchement peut aller loin. C’est en tous cas le mal qu’on leur souhaite.

Et puis la boucherie finale : Lofofora. Un concert tout simplement remarquable. Mémoire de singes est un sacré album et sur scène : il déchire tout ! « Mémoires de singes », « Nous autres », « Tricolore » ou encore « Dernier jugement » passent très bien l’épreuve du live. Et les anciens comme « L’?uf, » « envie de tuer » ou « buvez du cul » sont super bien interprétés. Le charisme de Reuno est toujours là et puis il faut quand même signaler qu’à la batterie il y a un monstre : Pierre Belleville. Le monsieur va très très vite…et tape très très fort. Pour moi j’ai assisté au concert idéal de lofo car en 1heure on n’a jamais été lassé et on a eu droit à des tubes en puissance. La marque de fabrique des grands est sûrement de savoir satisfaire son public et de ne pas avoir de temps faibles pendant un show : et c’est ce qui s’est passé hier soir avec Lofo. Tout simplement excellent. Bonne soirée donc. Mais c’était prévu de toute façon avec les 3 groupes proposés !



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3