ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Lorsque les poings se lèvent


Le monde du metal est sous-représenté médiatiquement mais des irréductibles se battent pour défendre haut et fort notre style musical. Par exemple, beaucoup de webzines se sortent bien les doigts d’où vous savez et cela mérite d’être souligné. Que ce soit French Metal[/urlb] avec sa compilation ou VS Webzine et Metalorgie[/urlb] avec leur festival. A l’instar de tous les autres acteurs du net qui ont souvent de bonnes idées.

Aujourd’hui, coup de projecteur sur nos copains de Metalorgie qui, avec leur Metalorgie Fest qui se tiendra les 8 et 9 avril prochains, proposent une affiche alléchante. Pour rappel le festival aura lieu à Rezé (10 minutes en tram du centre de Nantes) à La BaraKaSon avec :

08/04 : Kylesa, Headcharger, Eryn Non Dae., Dark Castle et Tol Eressea.
09/04 : Punish Yourself, Kill The Thrill, Time To Burn, 20 Seconds Falling Man et Jumping Jack.

Par contre, et pour revenir au propos initial, si le metal n’est pas représenté comme il devrait l’être, c’est aussi le fruit de batailles rangées au sein du microcosme. Car, trop souvent, on est confronté à des raisonnements imbéciles et des privilèges de l’ancien temps du type « j’y suis, j’y reste » qui font mal au développement du style et des structures qui le représente. Si le milieu du metal était véritablement solidaire, et si tous ses décisionnaires étaient intelligents et nuancés, alors le fonctionnement global serait beaucoup plus…professionnel.

Tous ceux qui se battent ont raison. Mais pour nous le terme « solidarité » a du sens et on fait un joli bras d’honneur à tous ceux qui, aujourd’hui, entretiennent les querelles de chapelles du microcosme et qui, par leur incompétence crasse et leur inintelligence, participent au statu quo. Radio Metal déteste toutes les formes de statu quo et tous ceux qui l’entretiennent. Certains parmi ces derniers (labels frileux, organisateurs de concerts hypocrites ou médias idiots) font vraiment du tort au style malgré leur engagement incontestable et souvent positif.

Il fallait le souligner également…par souci de nuance.



Laisser un commentaire

  • Amaury / RM dit :

    Pour moi le vrai souci du metal, c’est :

    – qui le fait vivre aujourd’hui
    – comment on le fait vivre

    En étant dessus 24h24 on voit très bien comment les choses se passent. Au quotidien on a des bâtons dans les roues de la part d’une cohorte d’acteurs de ce monde musical. Franchement si on se calquait sur les positions des autres et sur leur manière de faire, on serait une bien belle structure. C’est ahurissant de voir comment il faut se battre pour obtenir des choses extrêmement simples mais rendues extrêmement compliquées par tous ces intermédiaires.

    De toute façon, outre certains de « nos concurrents médiatiques », les intermédiaires restent le plus grand obstacle d’une démarche « journalistique » comme la nôtre.

    @Philippe PERICAUD : « Quand je navigue dans le monde virtuel internétique du metal, j’ai l’impression de voir des points isolés, avec des liens parfois abstraits entre eux, mais pas de vrai cohérence. »

    Je suis d’accord mais qui en a vraiment envie ici-bas ? La doctrine du « chacun sa merde » étant prôné par bon nombre de décisionnaires importants dans la sphère du metal, j’en conclus sur le sujet que chacun doit avancer comme il le souhaite sans spécialement en référer aux autres.

    Combien de partenariats ai-je proposer à des interlocuteurs qui n’ont même pas pris le temps de me répondre ? Pourtant il est bien évident qu’un média comme le nôtre, en plein boom, qui a la capacité unique de prendre des pleines pages dans la presse mag et qui fait tout (mais jamais assez on est d’accord) pour se développer et qui s’est structuré sur tous les fronts, et à tous les niveaux, a tous les arguments pour aider les autres acteurs du monde du metal. C’est un fait.

    Mais comme chacun veut préserver sa manière de faire sans changer d’un iota son raisonnement, le monde du metal en est là aujourd’hui. Ce raisonnement là a, c’est certain, ses limites, car les apôtres du statu quo se font toujours, à un moment donné, prendre par les évolutions et par le temps.

    [Reply]

  • Bonjour,
    C’est curieux, car ce weekend je me disais la même chose, mais en me demandant pourquoi le metal est aussi sous-représenté en France (par rapport à d’autres pays, dont l’Allemagne).
    Je trouve une partie de la réponse dans votre news. Cependant, je pense qu’il y a également un déficit de médiatisation / divulgation. Il ne s’agit pas, bien sûr, de vouloir donner une image de « gentils » au grand public, mais de lui faire découvrir par l’expérience le monde du metal, et lui permettre d’en faire part (ou pas ^^). Pour que les décisionnaires s’intéressent plus sérieusement à notre univers, nous devons avoir plus de poids au niveau de la représentativité (oui, je sais, j’enfonce des portes ouvertes).
    Quand je navigue dans le monde virtuel internétique du metal, j’ai l’impression de voir des points isolés, avec des liens parfois abstraits entre eux, mais pas de vrai cohérence. Sans vouloir jouer les Darth Vador, je pense qu’il faut une sorte de confédération plus large, qui permette à la fois une meilleure visibilité de notre monde pour les néophytes, et un plus grand poids face aux entités qui auraient les moyens de nous aider à mieux nous faire connaître.
    Oui, comme vous dites, ce qui manque est la solidarité. Mais si on commençait déjà par regrouper ceux qui sont solidaires et un peu plus ouverts d’esprit, créer un embryon d’union?

    [Reply]

  • Ah la vieille idée de la solidarité dans le metal..vous savez les gens y’a aucun milieu qui est solidaire….

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3