ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Lulu Graffiti


Il faut avouer que le pauvre petit extrait qu’on a déjà pu entendre de ce Lulu de Lou Reed et Metallica n’a pas convaincu grand monde. En même temps, trente secondes d’un morceau de plus de cinq minutes et, surtout, d’un album de près d’une heure et demie, sans doute choisis très aléatoirement par le site Amazon, pour se faire une idée précise de la saveur de ce projet, c’est maigre… Mais certains ne demandaient que ça pour se plaindre (se moquer) ouvertement de cette collaboration.

Quoique. Ils pouvaient déjà s’en prendre à la pochette de l’album que certains aiment à qualifier de « moche », « hideuse », ou « laide » sans se soucier de la comprendre. Car même si elle peut déranger tant elle ne semble rien exprimer sur la musique qu’elle va accompagner, quelqu’un s’est-il interrogé sur sa signification, sur ce qui l’a inspiré (on rappelle que l’album s’inspire de l’œuvre du dramaturge Frank Wedekind ; levez la main ceux qui ont mis le nez dans une seule de ses pièces) avant de porter un tel jugement ?

C’est vrai que ce n’est pas la pochette de Ride The Lightning. Ha, là, on pouvait comprendre du premier coup d’œil qu’il allait y avoir de l’électricité, et pas qu’un peu. Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls à ne pas capter la démarche artistique derrière cette image.

On apprend sur le site de NME que les transports de Londres ont décidé de virer les affiches de la campagne de promo de l’album des couloirs du métro de la capitale anglaise car ils trouvent qu’elle ressemble trop… à un graffiti. Ha bin, celle-là, fallait la trouver ! Est-ce parce que cette campagne d’affiche se focaliserait que sur le nom de l’album et son design ? Parce qu’on aurait tout de même du mal à rater ce mannequin démembré au centre qui nous fixe de son regard triste et qui passe difficilement pour un tag.

Quand bien même obtiendrions-nous des réponses à nos questions, demeurerait encore une énigme à démêler derrière cette décision des transports de Londres : est-ce que les graffitis se font souvent avec du sang dans leurs métros ? Parce que de ce côté-ci de la Manche, on trouve que ça marche encore bien avec de la peinture…

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Kerry-Ketchup dit :

    De toute façon, quoique MetallicA fasse, ils seront toujours fortement critiqué parce que c’est: « 1 group nul kar c comercial ».

    La rançon de la gloire sans doute…

    [Reply]

  • quel que soit la signification de cette pochette, ça n’empêche pas qu’elle soit moche, hideuse, ou laide!

    mais la virer des murs de Londres sur un pretexte aussi ridicule… fallait le faire!

    [Reply]

  • jeffrey lebowski dit :

    pourquoi vouloir comprendre la réaction de gens qui bouffent de la gelée?

    [Reply]

  • Effectivement, la pochette est curieuse, mais la réaction des anglais encore plus !

    En tous cas, je ne pense pas qu’elle doive respecter aucun code du métal, parce que ce n’est pas Metallica, mais Metallica + lou Reed, un truc à part.

    Et puis j’apprends là que c’est inspirer d’un auteur littéraire, alors faudrait gratter un peu plus dans l’œuvre en question pour mieux comprendre cette pochette.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3