ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Manowar + Van Damme : la « Maio » sur mes frites


Certains diront « enfin ! », comme une évidence ; d’autres « pourquoi ? », regardant avec inquiétude si l’univers tient encore debout. Car la rencontre artistique qui se profile s’annonce riche en émotions (qui a dit : surtout humoristique ?). Jean-Claude Van Damme, le action-hero du XXe siècle, connu pour sa philosophie ou ses imitations de dauphin plus que pour son sens dramatique (bien que JCVD sorti en 2008 soit un parfait contre-exemple – le seul d’ailleurs) a récemment rencontré les membres de Manowar. De là on pourrait appréhender un Van Damme devenant un des nouveaux membres du groupe, ou alors des musiciens se lançant dans l’art de la comédie aux côtés de celui qui a fait souffrir plus d’une entrejambe avec ses grands-écarts vraiment… grands. Finalement, chacun restera dans son rôle ! Cependant, l’expérience Mano-Van Damme risque de marquer les esprits de manière irréversible.

Portant le doux nom de Soldiers (aucun lien avec Universal Soldier, on vous promet), ce nouveau film avec JCVD en acteur principal, devrait voir le jour au printemps 2013 et Manowar se chargera de la composition de la bande originale. Très franchement, on brûlait déjà d’impatience de voir ce nouveau Van Damme mais là… On n’avait jamais tenté de regarder un Van Damme tout en écoutant du Manowar, eh bien maintenant on n’aura pas le choix…

Ce long métrage sera produit par Moshe Diamant, un ancien d’Hollywood et un collaborateur de Van Damme depuis de nombreuses années. Un film qui, selon le groupe, suivra un Jean-Claude Van Damme dans « une quête pleine d’action pour la justice, le châtiment et la résurrection. » (ne sentez-vous pas déjà vos poils pubiens se dresser en lisant cela ?) Un résumé certes lapidaire, cependant la majorité des films mettant en scène Van Damme ne sont pas connus pour leurs scénarios « Aronofskyen ». Et après tout, Manowar n’est pas non plus un groupe à composer du John Williams ! On peut d’ailleurs se demander pourquoi cette rencontre n’a pas eu lieu avec un Schwarzenegger dans les années 80 sur l’une des multiples suites de Conan ?

Le producteur Moshe Diamant a d’ailleurs déclaré que « Joey DeMaio [Manowar] a la capacité musicale d’écrire des hymnes, des ballades mélancoliques et des partitions profondément émotionnels. » Et les membres du groupes semblent également très enthousiastes à l’idée de participer à ce nouveau projet : « Nous avons toujours eu une passion pour les films, en particulier ceux qui célèbrent les valeurs qui comptent pour nous : la justice, l’honneur, la bravoure. Contribuer musicalement à ces histoires et travailler avec quelques-uns des plus grands héros d’action dans l’histoire du cinéma est pour moi un honneur et un plaisir. Nous sommes prêts à livrer une bande sonore puissante à ce film vraiment génial », a notamment déclaré Joey DeMaio.

Car, si la musique de Nightwish apparaît comme une évidence pour ce qui est de jouer le rôle d’une bande son pour un film au scénario plus réfléchi et porté l’émotionnel, la musique de Manowar – plus « simpliste » – colle parfaitement à une musique pour action-movie sans aucune ambition philosophique (pour ne pas dire carrément bas-du-front). C’est ce que démontre aussi le film El Gringo, sorti en mai dernier aux États-Unis, dont un des morceaux du nouvel album des True Warriors, du même titre, agrémente la B.O., dont la lecture du synopsis ne nous fait pas mentir : l’histoire de « L’Homme » qui traverse le Mexique avec une sacoche remplie avec deux millions de dollars en liquide, un passé sanglant et un plan pour vivre le reste de ses jours sur le sable fin. Mais au lieu de ça, il reste bloqué en attendant un bus à El Fronteras, une ville déserte et endormie qui est si peu accueillante que – on oublie l’océan – il a du mal à y trouver un verre d’eau. Comme par hasard, le milieu criminel local entend parler de son argent. Faisant face à l’attaque surprenante (vrament ?) de policiers corrompus (comme par hasard, encore), de gangsters et de desperados, cet homme doit repousser ses idées de retraite, charger, viser et sauver la somnolente El Fronteras dans une « étourdissante » mise en scène de fusillades spectaculaires. Ca laisse rêveur, non ? On pense quand même qu’ils ont dû oublier la jolie chica qu’il sauvera forcément de ce bourbier. Car il y a toujours une jolie fille (le repos du guerrier après le générique) à sauver.

On vous épargnera les synopsis des films de Van Damme car, au final, vous le savez, ils ne sont souvent pas bien loin de celui cité ci-dessus. Ce Soldiers marquera certainement à vie les musico-cinéphiles comme étant le film le plus « true metal » de l’année 2013, voire de tous les temps… en attendant un Expendables 3 avec, là encore, une musique de la bande à DeMaio.



Laisser un commentaire

  • Ahah ! Ça risque de promettre !

    Pour Expendables 3 et la BO de Manowar, c’est une info confirmée ?

    [Reply]

    Euh, non… le truc avec Expendables 3, c’est un p’tit délire pour la fin. Désolé si ça a été mal compris.

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3