ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Marduk est toujours aussi efficace


C’est toujours un plaisir de participer à un événement de metal extrême avec autant de groupes de qualité programmés en une seule soirée et sous un titre de tournée pour le moins épique : « Viktoria Europa Part 2 – March Of Sword And Flame ». D’autant plus lorsqu’on s’imagine le spectacle désuet du Moulin Rouge se déroulant juste à côté, car en effet ce soir ce sont les blast beats et riffs saturés de Marduk et consorts qui sont proposés à la Machine du Moulin, alias « la-salle-de-concert-à-la-scène-trop-haute-pour-le-public » (non pas que ce type de dispositif soit pour les poseurs, mais presque).

Après avoir assisté à des prestations réussies de Valkyrja et Archgoat qui ont chauffé à bloc le public de la Machine, les Suédois de Marduk montent sur scène pour mettre d’emblée les spectateurs de leur côté avec un bon vieux « Panzer Division Marduk ». Un titre qui remporte les suffrages des premiers rangs tout en créant une véritable alliance avec l’ensemble de la salle. Les pogos sont intenses dans la fosse, signe d’une soirée rythmée à venir.

Artistes : Marduk – Archgoat – Valkyrja – Attic – Stortregn
Date : 4 décembre 2018
Salle : Machine du Moulin Rouge
Ville : Paris [75]

Le groupe connu pour être passionné par l’histoire de la Seconde Guerre mondiale envoie des déferlements de riffs dignes de l’impact des tanks les plus efficaces. À noter que les musiciens ont parsemé leur set de morceaux plutôt old school et donc cultes dans l’univers du groupe, comme peuvent en témoigner « Burn My Coffin », « Wolves » « Baptism By Fire », ou encore « Of Hell’s Fire ». Des titres espacés de pauses de quelques secondes agréables et nécessaires pour reprendre son souffle et se lancer à nouveau dans le pogo – ou du moins pour se concentrer sur le morceau suivant.

Des compos plus récentes sont bien entendu présentes afin de séduire de nouveaux affiliés, plus jeunes, touchés par des albums comme Frontschwein (2015) et Viktoria (2018). Car la réussite de Marduk est justement d’avoir su se renouveler avec des titres percutants et dynamiques comme « Equestrian Bloodlust » ou ce « Werwolf » magnifique à voir et écouter sur scène, qui ont réussi à élargir le public du groupe. Mention spéciale pour l’excellent « The Blond Beast », qui est carrément groovy.

Enfin, les fans de la première heure auront bien entendu apprécié l’interprétation du bon vieux « The Black… » en rappel – morceau provenant de la démo au titre évocateur, Fuck Me Jesus (1991), illustré d’un dessin désormais mythique dans la sphère du black et là encore efficace. Seul titre pour ce retour sur scène qui semble du coup un peu rapide et rendra les adeptes un peu mitigés. Qu’importe, la formation était là pour satisfaire son public et a largement réussi sa prestation tout au long de ce set placé sous le signe de la puissance.

Setlist :

Panzer Division Marduk
Baptism By Fire
Werwolf
Of Hell’s Fire
The Levelling Dust
Cloven Hoof
Throne Of Rats
Equestrian Bloodlust
Burn My Coffin
The Blond Beast
Into Utter Madness
Wolves
Rappel :
The Black…



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3