ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

MARDUK ET VADER A LYON : ENCORE ?!



Artistes : MardukVaderFleshgod ApocalypseThe Ordher
Lieu : Lyon (France)
Salle : Ninkasi Kao
Date : 09-10-2009
Public : 300 personnes environ

Les hostilités commencent avec deux groupes de brutal death : les brésiliens de The Ordher et les italiens de Fleshgod Apocalypse. Rien de neuf au pays du brutal death, ça joue bien et vite, la salle se chauffe doucement tandis que l’accueil est poli…


Fleshgod Apocalypse

Vader est un cas qui divise. On a affaire à un groupe qui maîtrise parfaitement son registre : le death brutal à la polonaise. Cependant, là où « ça coince », c’est qu’à force de changements de line up, la formation a perdu un peu de son âme et de sa musique par là même. Seul rescapé de l’aventure Vader, Piotr Wiwczarek le guitariste chanteur, qui a su s’entourer ces dernières années de mercenaires de luxe. On peut citer à ses côtés le talentueux Vogg, guitariste de Decapitated (on évoque d’ailleurs une reformation de ce groupe) qui se lâche avec succès sur des soli quand Piotr lui laisse la main ! La section rythmique est imparable : Pawe Jaroszewicz est un blasteur infatigable d’une régularité exemplaire, tandis que Reyash, bassiste de son état, assure ses parties en headbangant. L’ensemble a vraiment de la gueule, mais semble en mode « pilote automatique »…


Vader

Piotr est un sacré frontman et, même s’il est à moitié caché par son pied de micro en forme d’os de cage thoracique, notre homme connaît parfaitement le truc pour chauffer le public, d’autant que beaucoup de classiques sont lancés à l’audience, notamment un « Wings », extrait de Litany qui fait toujours son effet. Le groupe est plutôt statique mais il faut avouer que ses membres en imposent visuellement !


Maman, je peux avoir ce micro, hein, dis?

Même si ce soir, les Vader se sont calmés niveau tempo (il y a presque un an en ouverture de Deicide, le groupe passait à la moulinette ses classiques en donnant l’impression de vouloir les jouer le plus vite possible) beaucoup de compos sont interprétées plus rapidement que sur album. Le groove malsain que dégage le groupe sur cd est donc totalement dissout par cette accélération. Le son est un peu brouillon au niveau des guitares, mais le reste ressort très bien. Le public français semble vraiment apprécier Vader et fait preuve d’un soutien sans faille. Les slams fleurissent et les pogos jaillissent !


Vader : Piotr Wiwczarek

Le cas de Marduk n’est pas si éloigné de leurs collègues polonais : même si la musique du combo connaît un vent de fraicheur sur cd, en live, c’est une autre affaire. Quand le show commence après une trop longue intro, le son est brouillon et il est difficile de discerner la guitare et la grosse caisse. Après une interminable pause due à une corde cassée, le groupe reprend de plus belle. Dès lors, on a le droit à une fournée de classiques : « Blooddawn », « Materialized In Stoned » qui constitue une pause agréable dans un océan de blast beat, « Azrael », « With Satan And Victorious Weapons » et le classique des classiques, « Baptism By Fire » au riff si reconnaissable et pourtant massacré par Morgan…


Marduk

Lars le nouveau batteur, est bien plus en place qu’il y a deux ans, il blaste comme un damné, mais n’a ni la classe de Frederik Andersson, ni la fluidité et la rapidité d’Emil. Mortuus est égal à lui-même : sa voix est vraiment possédée et colle parfaitement à l’ambiance de la musique. Pour un peu, le chanteur serait presque devenu « sympa »! Il parle un peu entre les morceaux et remercie même le public ! Cette fois-ci cependant, pas de calice rempli de sang à cracher sur le public, on est presque déçus…


Je suis un frontman sympa !

Un concert pas mauvais, mais qui manque de magie. L’ambiance n’est pas là, Marduk ne fait plus peur. Mais de toute façon le public ne semble pas lui en tenir rigueur car, si il y a deux ans Unleashed avait volé la vedette à Marduk, ce soir nous avons simplement droit à un match nul.


Tu m’fais pas peur !



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Night Flight Orchestra @ Lyon
    Slider
  • 1/3