ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Marilyn Manson : le diable s’habille en Yves Saint Laurent


Le monde de la mode s’intéresse au metal ? Voilà un postulat qui n’a rien d’extraordinaire. Depuis des années et des modes, déjà, les créateurs et fashionistas de tout poil dérobent au mouvement metal ses apparats : piercing, tatouage, cuir, chaînes, têtes de morts, jeans déchirés… Qui n’a pas écarquillé les yeux en croisant une ado, le dernier Cosmopolitan débordant de son petit sac, n’ayant jamais entendu une note de heavy metal, mais qui porte fièrement un T-shirt des Guns N’ Roses ou de Black Sabbath ?

La mode s’approprie tout et n’épargne personne, elle est l’un des seuls phénomènes à pouvoir prendre ce qu’elle veut d’un mouvement, laissant sa substance essentielle (la musique en l’occurrence) au placard. Néanmoins, ce qui nous fait nous interroger sur les rapports entre ces deux disciplines qui pourraient au premier regard paraître antagonistes, c’est le choix de la nouvelle égérie du couturier et parfumeur français Yves Saint Laurent. En effet, Hedi Slimane, le directeur de création de la prestigieuse maison de couture incarnant le célèbre luxe à la française a jeté son dévolu sur Marilyn Manson pour être sa nouvelle égérie dans sa nouvelle campagne promotionnelle. Après l’acteur Vincent Cassel et le chorégraphe Benjamin Millepied, c’est donc le visage du Révérend himself que l’on verra sur des pages de magazines que peu de metalleux parcourent (ou alors en cachette).

S’il y a bien un ressortissant du monde du metal que l’on pouvait bien voir affublé un jour d’un telle mission, c’est évidemment Marilyn Manson. Par son côté people, forcément, et ses fréquentations « hype » telles que Johnny Depp, mais aussi ses amours présents et passés avec des femmes à la beauté mise en valeur sous diverses formes, telles que la danseuse Néo-Burlesque Dita Von Teese avec qui il se maria en 2005 ou l’actrice Evan Rachel Wood. Il formait avec Dita Von Teese l’un des couples les plus sombrement glamours et étrangement fascinants que Hollywood s’est arraché pendant les six années de leur relation.

Manson n’a d’ailleurs jamais caché ses accointances avec le milieu de la mode, voire de la haute-couture et, en 2004, le créateur français Jean-Paul Gaultier réalisa les costumes de la tournée Grotesk Burlesk, à l’époque de l’album The Golden Age Of Grotesque, où l’imagerie burlesque était mise en avant. Sa gamme de costumes de scène a d’ailleurs toujours été variée, et le visuel est un aspect essentiel de la carrière de Marilyn Manson. On pense notamment à la période Mechanical Animals où l’influence de Bowie (et notamment sa période Ziggy Stardust et ses costumes créés par le styliste japonais Kansai Yamamoto), autre figure du rock étrange, est la plus palpable. C’est donc tout naturellement que la mode s’est intéressée à ce personnage haut en couleur et qui peut incarner une certaine forme de chic gothique et ténébreux.

« New Model #15. »

Une icône gothique : voilà ce que Marilyn Manson a souvent été. Mais le fait qu’il soit choisi pour être la tête d’affiche d’un grand couturier le fait sortir de ce rôle pour l’emmener ailleurs. Vers celui d’une créature androgyne dandy dont les images ne sont plus réservées aux posters de chambres d’ados pré-pubères mal dans leur peau, mais plutôt aux studios de photographes de mode. Habillé d’un perfecto en cuir noir et maquillé à l’eye-liner, Brian Hugh Warner, de son vrai nom, a mûri et mute sa popularité de rock-star controversée en une arme de contre-pied artistique pour les podiums. Ses albums ne fournissent plus l’excitation des premiers opus, aussi attire-t-il toujours la lumière mais par d’autres moyens. Si Born Villain, sorti en 2011, a marqué un certain retour musical vers un album comme Antechrist Superstar, le personnage n’est plus le même. Il est resté en fait celui de l’époque The Golden Age Of Grotesque, un dandy à la fois sage et malsain, mélangeant à volonté luxe et luxure. Voilà donc l’image que le couturier est venu chercher. Ce petit truc « mauvais » qu’il y a à profusion dans le metal pour encanailler les clientes d’Yves Saint Laurent un peu prudes. Alors est-ce honteux pour une forme d’intégrité du mouvement de voir une icône metal utilisée de la sorte ? Ou bien Marilyn Manson est-il déjà de toute façon sorti du giron du metal par son passé people et sa popularité due à son personnage et ses frasques ?

Ce qui est sûr, c’est que le seul fait d’imaginer certaines de ces clientes en manteau de fourrure, sac Yves Saint Laurent à la main et caniche sous le bras, s’offusquer devant un tel choix d’égérie prêtera de toute façon à sourire. Car si pour le monde du metal, Marilyn Manson n’incarne plus grand chose de méchant, il reste dérangeant, voire terrifiant pour une bonne partie de la population. Ça ne fera sûrement pas avancer les choses, mais ça fera au moins parler indirectement de metal dans les salons de coiffure. Une grande victoire, donc.



Laisser un commentaire

  • ou pas…

    [Reply]

  • ca lui va tres bien et pour le reste ca le regarde mais ca serai interressant de savoir pourquoi il a ete choisi-YSL et le metal deja vu mais forcement avec les embrassades

    [Reply]

  • julien.hl dit :

    ha bon? ha euh oui bon ben en fait non mais honnêtement je m’en contrefout….
    ça ou lemmy jouant du violon dans une pub kitkat qu’est ce que ça peut bien faire? on s’en tape!

    par contre lordi gagnant l’eurovision ça oui c’est une vrai promo, une super vitrine pour le metal, le hellfest qui perdure et donne une image réaliste des metalleux aussi, avec une bonne couverture médiatique au passage.

    une « célébrité » dans une pub c’est un évènement, couteux, pour la marque, pas pour la célébrité 😉

    [Reply]

  • Game-system dit :

    La photo lui vas très bien!

    [Reply]

  • Pour info la campagne de pub est un peu plus étendue que çà : Courtney Love, Marilyn Manson, Kim Gordon and Ariel Pink
    http://www.dazeddigital.com/fashion/article/15951/1/saint-laurent-music-project

    Que Manson et les autres acceptent c’est normal j’ai envie de dire (vla le cachet qu’ils doivent toucher et YSL on a vu pire comme image) et pour la marque elle-même tout ce qu’ils veulent c’est que ça pfasse parler d’eux. Et que ca plaise ou pas, on en parlera, la preuve ^^

    [Reply]

  • Elsassgromit dit :

    Comme le dis l’article cela n’a rien d’étonnant étant donné l’expansion du gothique, de l’anti-christianisme et du metal en tant que mode. On voit ça depuis longtemps en Amérique ce n’était qu’une question de temps avant que la France rattache les wagons.

    Pour être franc j’ai l’impression de voir venir un étalage de stéréotypes (Manson est un stéréotype, inévitablement puisqu’il est une icône suffisamment grosse ou tout du moins était) à l’instar du bling bling avec le rap, le tout occultant ce qui nous préoccupes vraiment : la musique et sa diversité. Certains comme vous (et c’est normal en tant que média grandissant) y verrons un pas vers l’acceptation du metal par le grand publique (et donc un potentiel plus grand pour votre média ^^) d’autres y verrons un pas vers une prison pleine de stéréotypes avec pour voisins de cellule le hip hop et le rythme and blues. L’un n’allant plus sans l’autre personne n’aura tort, reste à savoir si c’est un mal ou un bien.

    Au passage je trouve le résultat relativement hideux, aucun doute là dessus ça va choquer la ménagère.

    [Reply]

  • Je ne vois pas vraiment le problème, ça fait de la pub aux deux, et puis musique et mode ont toujours été liés, c’est vrai quoi, qu’est ce que sont Harley Davidson, Doc Martens, Iron Fist, NewRock si non que des marques ? Le fait que ce soit de la haute couture n’en est pas plus choquant. Le style gothique avec ses dentelles et hauts de formes renvoie toujours une idée de luxe « trash »; et c’est l’image qu cherche à donner la maison Yves Saint Laurent.

    [Reply]

  • ça devient n’importe quoi là… mais ce qui me choque surtout, c’est que manson ai accepté

    [Reply]

  • Un Connard dit :

    De toutes façons Marilyn Manson, c’est pas du metal, c’est à chier … Alors s’ils veulent prendre Manson pour faire du fric, moi je dis allez y il ne me manquera pas. De plus ça sera amusant de me moquer des gens qui porteront un T-Shirt Manson, sachant à quel point c’est [nul].

    [Reply]

  • Poisson d’avril !
    parler du métal dans les salons de coiffure: on va passer pour des rigolos.

    [Reply]

  • On a vus la même chose avec Iggy Pop pour les affiches galerie Lafayette ( si je ne dis pas de connerie ) ça n’a plus grand chose d’extraordinaire à mes yeux désormais. Au final je me demandes si cela risque encore de faire parler les gens sur sa personne , ou alors attirés peut être les rires de certains ou le dégoût pour d’autre ( mon dieu l’antechrist à vendus son âme à la mode blablabla ..)

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3