ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Marty au Pays du Soleil Levant


Marty Friedman guitariste prolifique a suivi une carrière exemplaire. Il est surtout reconnu du grand public pour son poste de guitariste soliste au sein de Megadeth de 1992 à 1999. Musicien autodidacte, il est respecté non pas pour sa technique, certes impressionnante, mais surtout pour son toucher, son feeling personnel et inimitable.


Friedman a acquis une certaine notoriété notamment pour sa maîtrise des gammes exotiques et son jeu particulier très difficile à reproduire. Il monte à Hawaï le groupe Aloha puis finit par enregistrer un album solo quelques temps après. Cette expérience particulière l’emmène dans les studios américains où il rencontrera Jason Becker. Très impressionné par le jeu de ce dernier, agé alors de 17 ans, il propose à Becker de se joindre à lui pour enregistrer et ils forment ensemble le groupe Cacophony. Deux albums naissent de cette collaboration : Speed Metal Symphony et Go Off!, sortis respectivement en 1987 et 1988. Dans la même année, Marty sort son premier album solo : Dragon’s Kiss.


Duel de guitare avec Steve Lukather (Toto)

Fort de cette nouvelle notoriété, il intègre Megadeth en 1990 pour l’album Rust In Peace, album considéré comme l’un des meilleurs par les fan du groupe. Il est vrai que Friedman y apporte une couleur particulière grâce à ses connaissances spécifiques de la musique orientale et de son feeling inimitable. Il restera au sein du groupe de Dave Mustaine pour les quatre galettes suivantes : Countdown to extinction, Youthanasia, Cryptic Writings et Risk. En parallèle de son travail avec Megadeth il enregistre trois albums solo. En 1992 parait Scenes, Introduction en 1995 et True Obsessions en 1996. La collaboration avec Megadeth prend fin après Risk (1999). Des tensions apparaissent entre Friedman, qui souhaite revenir au racines thrash du groupe, et Mustaine, qui prend une direction plus pop.


Duel de guitare avec Paul Gilbert (Mr. Big)

Après cette scission il s’exile au Japon, pays dont il parle couramment la langue. Commence alors une véritable épopée d’icône du rock. Il y anime des émissions télévisuelles, radiophoniques et écrit pour la presse. En parallèle, il joue comme guitariste de scène pour des chanteuses japonaises de rock. En 2004 il rentre dans le projet de psychédélique trance de Zeta, un musicien japonais. En plus de là, on peut noter un certain nombre de contributions à l’écriture de bandes originales de jeux vidéos ainsi que deux disques solo de plus à son palmarès (Music For Speeding – 2003 et Loudspeaker – 2006). Enfin, il publie quelques vidéos pédagogiques de guitare.

Marty jouera la semaine prochaine à la cérémonie des Awards, l’équivalent japonais des Grammy Awards.

En guise de friandise, voici une délicieuse publicité japonaise pour Fanta avec Marty en vedette et accompagné d’une belle brochette de vainqueurs :

A côté de ça, Marty Friedman est de plus en plus oublié en occident. Dommage.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3