ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Mass Hysteria : Première réussie !


Reims. Sa cathédrale, ses biscuits roses, sa célèbre boisson à bulles. Et aussi sa Cartonnerie, lieu complet avec deux salles de concerts, plusieurs studios de répétition, un espace restauration le soir des concerts, bref, un espace où la culture, la musique peuvent se développer en toute convivialité. C’est ici, après une résidence, que les Mass Hysteria ont souhaité fêté la sortie de leur dernier méfait, Maniac, avec un concert événement le jour même de la sortie de l’album. Evénement car Maniac sera joué dans son intégralité. Et puis être metal ne signifie pas forcément ne s’abreuver qu’à la bière, le champagne, c’est agréable aussi. Il ne nous en fallait pas plus pour nous déplacer, aidé il est vrai par l’initiative de Veryshow.

Ce soir, pas de première partie. Le nouvel opus sera joué en intégralité puis Mass Hysteria jouera plusieurs morceaux de son répertoire. 20h50, quelques rais de lumière blanche parcourent la pénombre. En fond de scène, les fans peuvent voir un drap flanqué du logo Mass Hysteria. La lumière se teinte de violet sur l’introduction et le groupe d’arriver, la pénombre étant toujours là. Même si cela ne se perçoit pas, Mouss confessera une certaine nervosité et précisera que pour des raisons pratiques, Maniac n’est pas joué dans l’ordre.

Artistes : Mass Hysteria
Date : 26 octobre 2018
Salle : La Cartonnerie
Ville : Reims [51]

Même une dent cassée, Mouss est là !

Chacun découvre ces nouveaux morceaux, pas simple de les appréhender dans ces conditions live, même si cette première écoute laisse une bonne impression. Ce qui est sûr, c’est que l’énergie et la puissance sont toujours bien là. « Nerf De Bœuf » traite de tous ceux qui ont eu des parents difficiles, voire des papas violents. Certes, Mass Hysteria prône un état d’esprit « Positif À Bloc », pour autant, ça ne les empêche pas d’aborder des sujets loin de la bibliothèque rose ! Les lumières sont toujours en demi-teintes conférant à l’ensemble une ambiance aussi lourde que la musique qui n’oublie pas d’être festive, comme le prouve le circle pit où Mouss harangue la foule : « Tournez ! Tournez ! » A ses côtés, tout le groupe participe à l’impact de la formation. « Ça va le show pour l’instant ? Faites du bruit pour Raphaël ! » Dans un concert de Mass Hysteria, il y a forcément de la vie ! Comme quoi, des thèmes graves peuvent-être abordés sans pour autant sacrifier à la dépression.

« Je prends une gorgée car le prochain est difficile à chanter. » C’est « Arômes Complexes » qui arrive devant une fosse qui remue et lance même un « braveheart » spontané. « Merci les garçons, merci les filles, merci les bâtisseurs de rêves ! » Mouss plaisante à propos de sa coupe de cheveux et le groupe de lancer un « Ma Niaque » que Slayer ne renierait pas ! Nouveau circle pit dans la fosse. Ce soir, l’énergie est partout, sur scène, dans le public. « L’Antre Ciel Ether » est, dixit Mouss, aussi difficile à chanter avec le stress. Un peu moins détonnant peut-être mais salué par des applaudissements spontanés des fans. « Derrière La Foudre », titre pour les amoureux, reprend pleine puissance et offre un excellent passage de cette soirée avec un public qui applaudit à l’invitation de Jamie Ryan. Le groupe tient-il là un de ses futurs classiques ? L’avenir nous le dira. La curiosité électro « We Came To Hold Up Your Mind » termine la lecture de Maniac d’une drôle de manière tandis que les slammeurs s’en moquent et continuent leur rituel.

L’atout jeunesse de Mass ?

« Vae Soli ! », « Une Somme De Détails » ouvrent la seconde partie du concert, Mouss toujours très présent en figure de proue. « Est-ce que vous êtes prêts ? » demande-t-il. A ce moment, la musique est soutenue par des stroboscopes venant de l’arrière qui fatiguent un tantinet la rétine mais renforcent indéniablement l’impact du groupe. Et, sans trop pouvoir comprendre comment, dans le feu de l’action, Mouss se casse une dent sur le micro qu’il casse aussi. Juste avant le morceau de bravoure « Positif À Bloc ». L’homme a vraiment l’air d’avoir mal mais, positif à bloc et « ne comptant pas s’arrêter à un chicot », le spectacle continue. « Mais putain, ça casse les couilles » dira-t-il en substance. Heureusement, le soutien du public doit atténuer un peu sa douleur. « World On Fire » qui refuse que la haine ne s’installe, « Failles » et son martèlement, Mass dégaine quelques brûlots qui prennent toute leur dimension en concert.

« Merci d’être là, avec le sourire, il est difficile de sourire en ce moment, il y a Mélenchon » lance le chanteur avant « Contraddiction ». « P4 » continue dans la politique puisqu’il est adressé à tous les politiciens véreux. Mouss est désormais dans la fosse, avec les fans, au milieu du circle pit, bientôt rejoint par Fred Duquesne et Jamie. « Ça fait du bien de reprendre contact avec vous » indique Mouss avant « L’Enfer Des Dieux » qu’il lance avec un mot sur le terrorisme. Le morceau rencontre un gros succès ! « Je n’ai plus de bière dans mon coin, il faut que je suce le régisseur pour en avoir une ? » Le chanteur dira aussi un mot sur Thomas, leur nouvel ingénieur lumière venu de Nancy. Sympa d’accueillir le nouveau venu dans l’équipe. « Est-ce que vous êtes prêt pour le Wall Of Death parce que c’est plus que du metal ! » Toujours bavard, vivant, Mouss s’adresse encore et toujours à ce public qu’il semble adorer : « Juste pour savoir, y a-t-il des gens de Reims ? Des gens qui ont fait 50 bornes ? 100 ? 200 ? 500 bornes ? » Il n’oubliera pas de saluer la scène française, Tagada Jones, Ultra Vomit, No One Is Innocent.

Pour et avec le public !

Arrive le moment où les fans sont invités à monter sur scène. Beaucoup de femmes. C’est « Respect To The Dance Floor » qui se pointe après un clin d’œil à Metallica avec un zeste d’ »Enter Sandman ». Mouss avise un garçon au taquet, esquisse des pas de danse avec lui. Bel esprit. Belle spontanéité. Le chanteur salue la nouvelle génération, se demandant pourquoi les jeunes viennent voir des vieux comme eux. A cause du plus jeune de la bande, Jamie ? Décontracté, Mouss se prête au jeu des selfies. Le concert se transforme en chaudron incandescent sur « Furia » ! « C’était notre première date, j’espère qu’on se reverra au Zénith [prévu le 6 décembre 2019] avec votre grand-mère, votre grand-père ! » On espère aussi, vu la puissance que ce groupe dégage sur scène. La preuve de sa capacité à produire des prestations explosives ? Ce soir, sur scène, un DVD d’Or leur est remis pour leur captation à l’Olympia. Pas mal, non ?

Setlist Mass Hysteria (source setlist.fm) :

Intro
Reprendre Mes Esprits
Partager Nos Ombres
Se Brûler Sûrement
Chaman Acide
Nerf De Boeuf
Arômes Complexes
Ma Niaque
L’antre Ciel Ether
Derrière La Foudre
We Came To Hold Up Your Mind
Vae Soli !
Une Somme De Détails
Positif À Bloc
World On Fire
Failles
Contraddiction
P4
L’enfer Des Dieux
Chiens De La Casse
Plus Que Du Metal
Donnez-vous La Peine
Respect To The Dance Floor
Furia

Report et photos : Loïc « Lost » Stephan.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slash @ Paris
    Slider
  • 1/3