ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Megadeth : Papa Noël ou la mort


Megadeth qui défonce la porte de votre salon pour venir chanter Noël, en voilà une bonne initiative n’est-ce pas ? C’est d’ailleurs de saison. Nombreux sont les groupes qui s’essaient à cette tradition (enfin, celle où ils chantent Noël, pas celle où ils vous défoncent la porte à coups de guitare). Car il faut l’admettre, cela accouche parfois de bons albums – du Twisted Christmas de Twisted Sister au dernier méfait des punks Bad Religion en passant par la compile We Wish You A Metal Xmas And A Headbanging New Year (où se croisent des légendes comme Alice Cooper, Lemmy, Ronnie James Dio, etc.). Sauf que pour le coup (et malheureusement serions-nous tenté de dire) Megadeth qui chante Noël, c’est vraiment pour la blague.

Lors du Jimmy Kimmel Live! du 16 décembre dernier, Mustaine et ses comparses ont enfilé leur plus beaux pulls en laine de pères de famille, et ont présenté à une petite assemblée faite de jeunes têtes blondes leurs faux titres de Noël. Du « trash » metal bien plus que du « thrash ». Un véritable massacre assumé extrait, donc, du faux album Thrashing Through The Snow: A Very Megadeth Christmas qui reprend vraiment de vrais titres de Noël. Tout un programme quoi !

Il y a vraiment dans cette vidéo une réelle dose d’autodérision (pour preuve le visage outrageusement grimaçant de Mustaine !) et un véritable sentiment de délire qui parlera certainement à tous ces groupes qui, en répèt’, quand arrive l’inévitable panne d’inspiration, se défoulent en reprenant telle ou telle chanson en la massacrant volontairement. D’une part parce qu’ils ne connaissent pas plus de deux mesures et d’autre part, parce que les paroles elles-mêmes ne sont pas plus connues. Un peu comme le bon Mustaine qui chante ses « blablabla » sur un « Little Drumer Boy » pour le moins écorché.

D’ailleurs, écorché est un euphémisme tant le groupe s’applique à détruire littéralement chacune des chansons. Des brutes qui n’hésitent pas à bazarder de la double grosse caisse sur un « Do You Hear What I Hear? » (et son final « death ») ou à se montrer hargneux sur leur duo avec Jenny Lewis sur « Baby It’s Cold Outside ». Quand on est « metal » on l’est même à Noël, quitte à passer, comme ici Dave Mustaine, plus pour le Père Fouettard que pour quelque autre personnage … On en regretterait presque que ce Thrashing Through The Snow: A Very Megadeth Christmas ne soit donc qu’un gag. Car de toute évidence, le quatuor, s’il venait à s’appliquer, ferait sans nul doute un bon album de saison.

Mais plus coutumiers de son thrash de toujours, Megadeth s’est vite rattrapé sur la scène Jimmy Kimmel Live! en y interprétant son titre « Kingmaker », extrait de son dernier opus en date : Supercollider.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3