ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Menace – Impact Velocity


Si Mitch Harris est bien connu pour être le guitariste de Napalm Death depuis 24 ans, Menace, son nouveau groupe, est bien une nouvelle entité, indépendante de la formation grindcore, même accompagné de son camarade Shane Embury (bassiste) ou un Derek Roddy (ex-Nile, Hate Eternal) aux fûts. Pas question donc d’analyser ce premier opus autrement que comme les débuts très personnels d’un artiste émergeant soudain dans le paysage musical. D’autant plus que cette Menace se montre d’emblée tout sauf agressive. La délicatesse serait plutôt le composant le plus souvent croisé dans cette galaxie dans laquelle l’artiste entraine l’auditeur à travers cet Impact Velocity.

Et pour un voyage galactique, Menace est un bon vaisseau, bien fourni en électronique d’abord, de l’effet synthétique souvent apposé sur les voix aux quelques décharges indus (« To The Marrow ») créant une ambiance générale d’œuvre de science-fiction, se changeant même en navire spirituel quand le psychédélique intervient (« Positron »). Voyage qui se fait de manière très progressive, lorgnant tantôt chez Rush, chez le Amorphis d’Am Universum, voire Townsend lors d’élans plus vifs, aidé en cela par le violon et autres cordes de Nicola Manzan ajoutant souvent un côté symphonique et épique, de la tension à un « Everything Or Nothing », ou partant vers l’Orient sur « Drowning In Density ». Mais une énergie règne sous cette sensibilité : riffs lourds et petits solos tranchants, basse épaisse et batterie tantôt tribale (« I Won’t See The Sun »), pesante ou mettant du blast dans le plat. Si les ambitions prog sont latentes elles ne sont guère développées dans des compositions atteignant rarement quatre minutes, si ce n’est un « Seamless Integration » ambiant, presque en décalage avec son discours en talk-over plaqué sur des nappes électroniques. A mi-chemin, l’album ose quelques fulgurances, flirte avec l’extrême, pour emmener l’auditeur à bon port : un « Insult Injury » (cyber) punkoïde retrouvant la même pêche que le single « I Live With Your Ghost » qui, comme le disent les paroles, « vous infecte comme un virus ».

Harris définit lui-même la musique de Menace comme un « médium » où doivent se greffer d’autres œuvres (comme ces vidéos illustrant et donnant toutes leurs saveurs aux titres illustrés). L’artiste a mis en place son laboratoire, y a placé ses premières expériences sans les pousser trop loin, misant avant tout sur les chansons, donnant une marge qui laisse espérer pour la suite que chaque pièce ici assemblée constituera une plus grande machine, travaux préparatoires avant la grande fresque.

Ci-dessous les clips de « I Live With Your Ghost » et « To The Marrow » :

Album Impact Velocity, sortie le 14 mars 2014 chez Season Of Mist.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3