ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Meshiaak – Alliance Of Thieves


Meshiaak - Alliance Of ThievesSi vous ne connaissez pas encore Meshiaak (« messie » en hébreu), c’est amené à changer très bientôt. Formé par le guitariste-chanteur Danny Camilleri, anciennement frontman de 4ARM, le groupe sort son premier album intitulé Alliance Of Thieves avec le guitariste Dean Wells (Teramaze), le bassiste Nick Walker et le célèbre Jon Dette (Slayer, Anthrax, Testament…). Sans y aller par quatre chemins, Meshiaak fait honneur au thrash et au heavy du début des années 90 en se rapprochant des deux premiers Machine Head ou du The Gathering de Testament tout en respectant parfaitement l’héritage du Big Four. Mais cet Alliance Of Thieves ne se cantonne pas à bien réciter ce qu’ont déjà fait ses aînés… Meshiaak délivre une énergie singulière et dépoussière complètement le genre.

En premier lieu, la production de Meshiaak est un sans-faute. La section rythmique est massive et rappelle la précision d’un Coroner ainsi que la puissance d’un Grip Inc., les riffs se distinguent parfaitement des leads à l’instar de la fin épique de « I Am Among You ». Surtout, le groupe a recours à des arrangements orchestraux qui ne saturent pas tout le spectre sonore, à l’image de « Drowning, Fading, Falling ». Même les parties acoustiques évitent l’écueil, récurrent parmi les groupes du genre, de sombrer dans le kitsch. « Death Of An Anthem » reste sobre et prouve que Meshiaak a une justesse rare pour un premier album. En second lieu, la voix de Danny Camilleri délivre une énergie qui porte les morceaux, oscillant entre les accents à la Tom Araya (« Chronicles Of The Dead ») et des parties plus mélodiques qui rappellent parfois Alice In Chains (« I Am Among You »). Alliance Of Thieves propose une variété vocale impressionnante, entre growls thrash, murmures sournois et chant clair plein d’émotion (le final de l’album avec « Death Of An Anthem »). Le travail de Danny Camilleri soutenu par Dean Wells pour certaines voix claires paraît tout simplement colossal. Justement, en évoquant le travail de titan, Dean Wells et Danny Camilleri se sont en outre surpassés pour les guitares. Meshiaak ne cesse d’alterner entre riffs thrash classiques (« Last Breath Taken »), refrains heavy et arpèges cleans (la power ballade « At The Edge Of The World ») ainsi que leads et soli épiques comme le propose la conclusion du titre éponyme. Meshiaak propose une palette sonore qui ne cesse de croître au fur et à mesure que l’on parcourt l’album. Alliance Of Thieves prend alors la forme d’une synthèse qui ne devient jamais un pot-pourri d’influences. Meshiaak a un propos précis et toujours captivant.

Et puis il y a Jon Dette qui livre sans doute l’une de ses plus impressionnantes prestations jusqu’alors. Entre rythmiques thrash fulgurantes et passages progressifs, comme les percussions sur les ambiances orientales de « It Burns At Both Ends », ainsi que rythmiques presque rock FM sur « Death Of An Anthem », ce dernier excelle dans une multitude de registres. Alliance Of Thieves se démarque justement par son aspect progressif, sans doute amené par Dean Wells et son expérience dans Teramaze. Meshiaak semble être l’opportunité pour les musiciens de démontrer l’étendue de leur savoir-faire sans pour autant tomber dans un agrégat de performances individuelles dénué d’alchimie, bien au contraire.

Meshiaak signe un premier album qui en laissera sans doute plus d’un bouche bée. Certes les musiciens sont très loin d’être des néophytes, il n’empêche que cet Alliance Of Thieves ferait pâlir bien des formations à la discographie plus fournie. Meshiaak lance sa carrière en visant sereinement l’excellence dans ce que le thrash et le heavy peuvent proposer. « Groupe prometteur » est alors un euphémisme.

Chanson « At The Edge Of The World » en écoute :

Clip vidéo de la chanson « Drowning, Fading, Fallin » :

Chanson « Chronicles Of The Dead » en écoute :

Album Alliance Of Thieves, sortie le 19 août 2016 via Mascot. Disponible à l’achat ici.



Laisser un commentaire

  • Hyper prometteur ces extraits ! Surtout le chant, qui va d’un Perzonal War à un Pyramaze dans ces 2 extraits ! Parce que oui, y’a eu erreur dans le chargement et At the Edge of the World est posté deux fois…
    Et comment ces gars ont fait pour dénicher Dette à la batterie ?? J’espère que l’album est effectivement aussi varié et puissant que RM le laisse entendre ! ^^

    [Reply]

    Duncan

    My bad, c’est ma page qui n’avait pas bien chargé, Chronicles of the Dead est bien là. Et effectivement, la section batterie y est top !!! Merci RM pour la découverte ^^

    Spaceman

    Une interview bien fournie avec Jon Dette arrive. Tu en apprendras plus le groupe 😉

    Duncan

    Cooool ! J’ai hâte de voir ça 😀

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3