ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

METALLICA AU PALAIS OMNISPORT DE PARIS BERCY



Artistes : MetallicaMachine HeadThe Sword
Lieu : Paris (France)
Salle : Bercy
Date : 02-04-2009
Public : 15 000 personnes


De magnifiques lights !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

Une seule question taraude les fans présents à Bercy en ce jeudi 2 avril : Metallica va-t-il changer sa set-list par rapport au concert de la veille ? Réponse : oui ! En tout cas, devant les nombreux sièges vides de la veille, les organisateurs ont remis en vente 500 billets le jour-même du concert. Malgré tout, il y aura finalement toujours autant de sièges vides. Hallucinant. En tout cas, cette deuxième date parisienne va être marquée par les surprises puisque c’est la dernière de Metallica avant un break de plus d’un mois et la reprise de la tournée européenne début mai.


Lars Ulrich et Kirk Hammett !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

On peut constater que le concert va être spécial dès la prestation de The Sword. Puisque juste avant le dernier morceau, le batteur quitte son poste, faisant mine d’être très fatigué. Du coup, le chanteur passe une annonce au micro, demandant qui dans la salle voudrait jouer de la batterie pour le dernier titre ?! Et là, un individu monte les marches sur le bas-bas-côté : c’est Lars Ulrich ! Le public, qui suivait jusque-là la prestation de The Sword distraitement, se lève d’un bond pour saluer l’arrivée surprise du batteur de Metallica. Celui-ci démontre ses talents d’acteur, en faisant le timide, du style, «Je ne vous dérange pas ? Vous êtes sûr que vous voulez que je joue ?» Un moment, mine de rien, limite historique : voir Lars Ulrich jouer de la batterie dans un autre groupe que Metallica !


Machine Head prend ensuite la scène d’assaut. Cette fois, on aura droit à un petit «Ten Ton Hammer» qui fait plaisir. Comme la veille, Robb Flynn n’arrête pas de saluer la prestation du public qui, c’est vrai, accorde un sacré accueil à Machine Head. Surtout pour un groupe de première partie de Metallica : un poste ô combien délicat. Flynn fera chanter «Happy Birthday» à tout Bercy pour fêter l’anniversaire de Phil Demmel, le guitariste du groupe. Un Demmel déchaîné, qui finira le concert par un stage-diving !


Lars Ulrich et Kirk Hammett !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

Puis, le grand moment arrive : comme la veille, Metallica monte sur scène à 21h25. Même début : «That Was Just Your Life» puis «The End Of The Line» mais ensuite pas de «Harvester Of Sorrow» remplacé par «The Four Horsemen» ! «Disposable Heroes» est lui remplacé par «Holier Than Thou». Mais on a rien vu : Metallica va changer 8 titres sur 18 à sa set-list ! Soit presque la moitié. Les fans sont dingues. Quelle différence avec AC/DC qui, il y a quelques semaines, a proposé deux shows identiques dans cette même salle. Une preuve que Metallica pense avant tout à ses fans car le groupe sait que beaucoup d’entre eux vont venir aux deux soirs.


Les Four Horsemen étaient là !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

On imagine le bonheur ultime des die-hards qui ont le privilège de pouvoir suivre plusieurs dates du groupe en Europe. A la fin, ils ont dû assister sur scène à la quasi-totalité de la discographie du groupe (Load, Reload et St-Anger exceptés) ! Au rayon des nouveautés, on retrouve également «My Apocalypse», le très surprenant «Bleeding Me» – qui prouve, une fois de plus, que «Load» est un sacré disque, n’en déplaise aux grincheux – «Fight Fire With Fire» et un petit «Hit The Lights» en rappel. Des rappels qui commencent par un discours de James Hetfield qui évoque les débuts du combo, il y a 25 ans, quand Saxon leur avait mis le pied à l’étrier. Et Hetfield de conclure, que ce soir, Metallica va rendre la pareille à Saxon en annonçant l’arrivée sur scène de Biff Byford, le leader-chanteur historique du combo anglais ! Une sacrée surprise. Byford prend alors le micro pour chanter «Motorcycle Man» de Saxon, avec les quatre Metallica aux instruments. Un grand moment pour lui sûrement. Puis le concert s’achève à nouveau sur «Seek And Destroy».

On a vécu encore une grande soirée. Et on se dit que non seulement, il fallait absolument assister à ce passage parisien de Metallica mais que le top du top, c’était de voir les deux concerts, tellement les deux set-lists étaient variées. Du coup, on a vraiment eu l’impression d’assister à deux prestations différentes de Metallica.


Santé Paris !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

Set-list :

That Was Just Your Life
The End Of The Line
The Four Horsemen (non joué la veille)
Holier Than Thou (non joué la veille)
One
Broken, Beat And Scarred
My Apocalypse (non joué la veille)
Sad But True
Bleeding Me (non joué la veille)
All Nightmare Long (non joué la veille)
The Day That Never Comes
Master Of Puppets
Fight Fire With Fire (non joué la veille)
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Rappels :

Motorcycle Man (Saxon) (non joué la veille)
Hit The Lights (non joué la veille)
Seek and Destroy




Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3