ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

METALLICA AUX ARÈNES DE NÎMES



Artistes : MetallicaMass HysteriaMy Own Private Alaska
Lieu : Nîmes (France)
Salle : Arènes
Date : 07-07-2009
Public : 11 000 personnes

Mardi, fin d’après-midi à Nîmes. Amusant de croiser des hordes de Metallifans qui déambulent dans les rues piétonnes du vieux centre-ville. D’ailleurs une question nous vient alors à l’esprit : combien le groupe a-t-il vendu de t-shirts depuis 25 ans ?! Franchement ça doit presque se compter en millions ! En tout cas, il fait très beau et le grand moment approche : voir le plus grand de metal du monde dans des arènes romaines construites au Ier siècle après Jésus-Christ. Il y a 2 000 ans ! D’ailleurs le groupe profite de l’occasion pour carrément enregistrer son prochain DVD live. C’est pour cette raison que les Four Horsemen ont déjà répété la veille dans le site antique. On pouvait d’ailleurs entendre dans les rues de la ville les balances du groupes sur «Blackened» !

18h : les arènes sont déjà quasi-pleines. De nombreuses banderoles ont été disposées dans les tribunes, parmi elles beaucoup aux couleurs de la France – bleu, blanc, rouge – mélangées aux références à Metallica. Mention spéciale à celle-ci : «Metallica, What Else ?» !


Metallica avant de jouer !
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

La scène se trouve devant l’un des deux virages. Ce qui fait que les spectateurs situés dans ce coin auront le groupe de dos face à eux la plupart du temps. D’où la mention «visibilité réduite» sur ces billets. Sauf que les places ne sont pas numérotées, qu’il n’y a aucun contrôle et qu’il suffisait en fait d’arriver tôt pour avoir une bonne place…Premier arrivé, premier servi.

C’est le groupe toulousain My Own Private Alaska qui ouvre les hostilités après 19h. Trois musiciens assis : un batteur dans l’axe, un chanteur sur un côté et un troisième en face au piano. Pour une musique assez bruitiste faisant un peu penser aux projets solos de Mike Patton. C’est ensuite au tour de Mass Hysteria de monter sur scène pour mettre le feu. Un bon set, très énergique. Mouss, le chanteur, expliquant au public que c’est un rêve pour eux d’être là et qu’ils avaient des posters de Metallica dans leurs chambres il y a 20 ans ! Failles, le prochain Mass, sortira d’ailleurs en septembre.

Puis les roadies de Metallica préparent la scène pour le groupe. On s’amuse à compter les caméras : au moins huit ! Deux dans l’axe face à la scène, une derrière, une mobile sur rail, une au bout d’un bras articulé sur le côté droit et une autre au bout d’une grue au-dessus des arènes ! Sans parler des trois cameramen qui sont sur scène, chargés des gros plans sur les musiciens. Le début du concert approche et la femme de James Hetfield, ainsi que ses enfants, s’installent dans les tribunes sur la gauche de la scène.



Tout est prêt…
Photo : Francis Zégut
http://zegut.blogspot.com/

21h45, le soleil se couche et «Heavy Metal Thunder» de Saxon résonne dans les arènes. Le public a droit ensuite à l’intro mythique : «Ecstasy Of Gold» d’Ennio Morricone, repris en choeur par le public. Soudain les premières mesures samplées de «Blackened» retentissent avant que le groupe n’arrive tranquillement sur scène quelques secondes plus tard. Il y a donc un écart de 15 secondes entre l’intro du morceau et son riff de départ, ce qui casse un peu la dynamique. On est loin du Damaged Justice Tour de 1988-89 où le groupe attaquait tout de suite «Blackened» après l’intro dans une explosion de pyrotechnie ! Ce petit bémol mis à part, le concert commence fort avec un son superbe dans ce lieu, certes en plein air, mais pas ouvert aux quatre vents comme un stade classique. En tout cas dans la fosse, c’est le Viêt-Nam !

Comme d’habitude le groupe a changé sa set-list en introduisant dès le deuxième titre le superbe «Creeping Death» de Ride The Lightning, un album dont aucun titre n’était joué sur scène par Metallica en 2009 ! «Fade To Black» suivra d’ailleurs entrecoupé d’un monstrueux «Harvester Of Sorrow». Avec «One» et le rare «Dyers Eve», on se croirait revenu en 1988 pour la tournée de cet album culte qu’est …And Justice For All.


Ah…si tous les Robert étaient comme ça !

Justice sera donc à l’honneur, ainsi que Death Magnetic dont quatre titres seront également interprétés. Par contre, seul «Master Of Puppets sera joué de l’album éponyme. Bien sûr, la pyrotechnie est également présente aux moments habituels que sont «Fuel» et «One». James Hetfield en profite aussi pour faire un petit discours et exprimer la fierté du groupe de jouer dans un endroit «qui a 2 000 ans d’histoire». Le chanteur exhortant alors les fans à faire en sorte que cette soirée soit aussi inoubliable et qu’on en reparle encore dans 2 000 ans en disant que Metallica a joué ici en 2009 ! Succès garanti !

Mention spéciale au titre «The Day That Never Comes» qui est en train de devenir un grand classique du groupe. Comment ne pas évoquer également «Broken, Beat And Scarred» dont le refrain, contrairement à l’album, est chanté en choeur par Hammett et Trujillo ? Et ça le fait grave !


James Hetfield est un Dieu.

Chaque musicien est déchaîné. On sent vraiment que le groupe tourne un DVD et chacun se donne à fond. Notamment quand un cameraman vient les filmer de près. Après un «Enter Sandman» des familles, ce sont déjà les rappels. On aura le droit à «Stone Cold Crazy» de Queen et aux deux seuls extraits de Kill’ Em All de la soirée : «Motorbreath» et «Seek & Destroy» sur lequel les désormais traditionnels ballons noirs à l’effigie du groupe envahissent la scène en étant balancés dans le public par Hetfield, Trujillo et Hammett à grands coups de tatane !

Et puis c’est la fin. Les Quatre Cavaliers saluent longuement la foule, distribuant des dizaines (centaines ?) de médiators dans la foule. Chaque spectateur quitte ce lieu sublime le sourire aux lèvres en ayant conscience d’avoir été un sacré privilégié pour cet événement historique. Un concert de Metallica dans des arènes romaines, en plus filmé pour un DVD : ça ne se loupe pas ! Les autres : consolez-vous avec le DVD… Ça devrait valoir le coup…!

Set-list :

Blackened
Creeping Death
Fuel
Harvester Of Sorrow
Fade To Black
Broken, Beat And Scarred
Cyanide
Sad But True
One
All Nightmare Long
The Day That Never Comes
Master Of Puppets
Dyers Eve
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Rappels :

Stone Cold Crazy (Queen)
Motorbreath
Seek & Destroy




Laisser un commentaire

  • Alexandre Pire dit :

    Je vous l’accorde 🙂

    [Reply]

  • Metal'o Phil / RM dit :

    A votre service Monsieur, ce sera tout ?

    Je pense qu’il y a quand même pire comme « ineptie » que de se tromper sur un tel détail…

    [Reply]

  • Alexandre Pire dit :

    Si je puis me permettre un commentaire sur le fait que soi-disant Metallica n’aurait jamais joué de morceaux sur l’album « Ride the Lightning » en 2009, sachez cher auteur de cet article, que la chanson « Creeping Death » est régulièrement jouée en introduction de concert ou même plus tard. J’ai moi-même assisté au show de Metallica à Werchter deux jours avant Nîmes, et j’ai eu l’extrême privilège (d’après vous), de pouvoir ouïr en plus de la chanson « Creeping Death » qui est la septième chanson de l’album « Ride the Lightning » , la chanson « For Whom the Bell Tolls » qui est la troisième chanson de ce même album. Veillez donc la prochaine fois avant d’écrire des inepties, vous renseigner un minimum. Mis à part ce détail, cet article est bien rédigé. Bien à vous.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Abbath + Vltimas + 1349 + Nuclear @ Toulouse
    Slider
  • 1/3