ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Metallica : Dehaan pour les intimes


L’an dernier, pour la première édition de son festival Orion, Metallica voulait baptiser son nouveau-né dans l’électricité et avait joué en intégralité deux de ses albums : Ride The Lightning et le Black Album. Mais pas question de réitérer un tel plan pour cette deuxième année. Au programme : seulement un show de Metallica était prévu pour clôturer ce weekend de musique (et plus) avec, au passage, des performances de Deftones, Dillinger Escape Plan (avec un Ben Weinman, posé dans une chaise, incapable de jouer à cause de sa blessure, jugeant le concert de ses acolytes sans lui), une réunion d’Infectious Grooves, etc.

Et sans doute quelques découvertes à faire puisque, bien qu’organisé par le chef de fil de la scène metal, le festival Orion n’est pas un fest adressé uniquement aux metalheads, et balaie le spectre rock au sens large et au-delà avec des artistes électro, dubstep, et même quelques débutants comme Dehaan que James Hetfield recommandait chaudement via Instagram la veille de leur concert le vendredi 8 juin. Et tant pis si cela devait signifier rater la fin du set des Dropkick Murphys ou le début de celui de Tomahawk. Car Papa Het a dit : « Vous allez le regretter si vous les rater. Si vous le faites, vous allez tous les tuer. Clin d’œil. Compris ? » Pas compris ?

Voilà ce qu’il s’est passé sur la scène Vans Damage Inc. lors du set de Dehaan (source vidéo : Rolling Stone).

Pas question de jouer un album en entier cette année ? Supercherie ! Poudre aux yeux ! Tchouk-tchouk-nougat ! Au moins pour ceux qui n’auraient pas suivi le conseil du frontman des Mets ou l’indice caché dans le nom du faux groupe. Pour les autres, les plus malins ou les plus curieux, ce fut un show Kill ‘Em All, avec le premier album des Four Horsemen qui fêtera très bientôt ses trente ans, joué en intégralité sur une petite scène face à un public forcément restreint, donc un show quasi intimiste.

Quant à l’indice caché qu’il fallait voir dans le nom de cette formation fictive, c’est une référence à leur film 3D Metallica Through The Never, dont la partie fiction a pour héros un jeune homme incarné par l’acteur… Dane Dehaan. Si on ajoute à cela le fait que ce personnage, à en juger par la première bande annonce dévoilée il y a trois semaines (cf. ci-dessous), est un jeune gars qui, en se rendant à un concert de Metallica, a un grave accident de mini-bus et se retrouve projeté dans un monde en flamme… alors, trouvez cela tiré par les cheveux ou non, mais on dirait que Cliff Burton n’était pas bien loin avec Dehaan qui jouait ce premier album.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Five Finger Death Punch @ Hellfest
    Slider
  • 1/3