ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Ministry – From Beer To Eternity


Ça y est, on ne rigole plus ? Ce serait vraiment la fin pour Ministry ? From Beer To Eternity est le nom de ce testament. Testament avant tout du guitariste Mike Scaccia dont la mort à scellé le sort du groupe. Al Jourgensen, sonné par le drame, ne veut plus continuer sans celui qui fut l’une des forces créatrice du groupe parmi ses meilleurs moments. Malgré tout, Jourgensen a voulu terminer le travail et s’est enfermé dans un studio pour assembler et boucler cet album. Et force est de constater qu’il y a eu du boulot d’abattu. En art, c’est dans les moments où on est le plus fragile émotionnellement que l’on donne le meilleur de nous même, dit-on.

L’album est varié et très travaillé, notamment au niveau du son et des détails. Et, même si ça a toujours été le cas avec Ministry, plus que jamais cet album fait preuve d’une certaine démence. Compositions déstructurées, accès de colères primaires (« Punch In The Face »), mélange des genres (les parties dub de « Thanks But No Thanks » divinement accentuées sur la version remix en bonus d’album) et contrastes entre violence et passages mélodiques voire aériens, tout ceci en font un album difficile à suivre aux premiers abords, fascinant une fois que l’on a pris ses marques. Le paroxysme de cette folie étant assurément atteinte avec le douloureux « Side F/X Include Mikey’s Middle Finger (TV4) » : guitares et rythmique inhumainement rapide et violente qui aboutissent dans un chaos autodestructeur à la limite du soutenable. A l’inverse, Ministry s’offre les hauteurs de son art avec « Change Of Luck » : première moitié planante aux consonances indiennes et bidouillages électro, une première partie de refrain irrésistiblement pêchue et une seconde lumineuse, portée par des chœurs aériens.

Si nous ne savions pas que l’album avait été composé et enregistré du vivant de Scaccia, nous aurions dit que le décès de ce dernier avait fini d’achever le peu de santé mentale que les abus de Jourgensen lui ont laissé. Mais au bout du compte, From Beer To Eternity affiche l’essence de ce qu’a toujours été Ministry : dérangé, dérangeant, provocant, voire irrévérencieux, et non sans une pointe d’humour… Au-delà de la triste disparition d’un guitariste qui aura marqué le genre, avec un Jourgensen physiquement bien affaibli, peut-être était-il temps pour Ministry de tirer sa révérence. Et avec From Beer To Eternity il s’offre une sortie des plus honorables.

Ci-dessous le clip de ‘PermaWar’, titre extrait de cet album :

Album From Beer To Eternity, sorti le 6 septembre 2013 chez AFM/13th Planet Records



Laisser un commentaire

  • Une bombe …

    Je viens de découvrir ce bijou aujourd’hui …

    Digne du légendaire Psalm 69, aboutissement après la trilogie Bush … Pour le coup là c’est vraiment le retour de l’indus Ministry, la boucle est définitivement bouclée … Side F/X Include Mikey’s Middle Finger (TV4) est le symbole retour à TV song (TV II), l’un des morceaux les plus déjantés qu’i m’ait été donné d’éntendre et traduisant à merveille le bourrage de crâne TV, là en mode long time … Il n’y a pas de fin … le cerveau broyé l’est encore et encore même après qu’il soit devenu inopérant.

    Effectivement la messe est dite … Que faire ensuite … Ministry la dernière grande révolution du Rock n’a plus qu’à tirer sa révérence.

    Fin remarquable, merci Al pour tout …

    [Reply]

  • Du grand Ministry.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3