ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Moghan-Ra marque son territoire


Avec Moghan-Ra, je l’avoue sans difficultés, j’ai vraiment eu peur. Peur d’écouter un artiste de plus appartenant à la veine hard/death/thrashcore qu’on a l’habitude de recevoir chaque jour dans les studios de Radio Metal par grappes entières. Mais tout ça, vous le savez. Et force est de constater que les Moghan-Ra nous ont surpris par des compos efficaces et une prod assez énorme pour un 1er EP. Ce dernier s’intitule Golden Hell et porte en son sein 6 titres accrocheurs. Cela méritait bien un entretien avec Chris (batterie) pour parler du groupe et de sa quête d’identité.

Radio Metal : Salut Chris. Peux-tu présenter en quelques mots Moghan-Ra aux lecteurs de Radio Metal ?

Chris (batterie) : Moghan-Ra, formé en 2008, est composé de 6 musiciens originaires du bassin cannois, influencés par des groupes tels que Viatrophy, All Shall Perish, As Blood Runs Black ou Winds Of Plague. Je dirais que Moghan-Ra est un groupe en plein essor et que 2010 marque la volonté d’évolution du combo tant avec la sortie de l’EP, et la promotion que cela implique, qu’avec la participation remarquée à des tremplins comme Planète Jeunes à Marseille.

Golden Hell est le nom de votre premier EP 6 titres sorti en juin dernier. Es-tu d’accord si on qualifie votre musique de mélange entre thrashcore et deathcore ?

Effectivement on ne s’est pas fixé de frontière entre les deux. Si on veut vraiment un qualificatif, on peut alors aller plus loin en parlant de « heavydeathcore ». Mais tout cela reste pour nous du metal !

Plusieurs critiques sur l’album soulignent la qualité des compositions en insistant sur une identité musicale pas forcément présente. As-tu conscience de cet état de fait ou trouves-tu cette remarque un poil exagérée ?

Bien que le groupe soit encore jeune – surtout niveau line-up – je pense que notre identité musicale naissante est bel et bien présente et se confirme de plus en plus dans les nouvelles compos récemment mises en place. Dans ces dernières nous n’hésitons pas à enrichir le côté mélodique, notamment grâce à des passages en son clair tout en y associant des riffs encore plus rapides.

Dans la chronique de nos amis de French Metal, le rédacteur souligne que c’est la dimension heavy/death présente dans Golden Hell qui donne ce côté technique à l’ensemble. Tu partages cet avis ?

Je pense que l’EP fait plus ressortir un côté heavy. Il n’y a pas vraiment de riffs death old school très compliqués avec un son super gras. Comme dit précédemment, on souhaite avant tout privilégier l’énergie (avec les moshs parts notamment) et la mélodie (à l’aide de riffs un peu heavy et d’harmonisations) à la technique pure. On espère dans cette diversité créer une ambiance et susciter l’émotion.

Il est marrant de souligner que les différentes chroniques sur votre EP mettent en avant différents titres phares (« The Suffering », « Golden Hell » et « Moghan-Ra »). C’est plutôt bon signe pour vous non ?!

Complètement. Ces titres sont pour nous représentatifs du groupe et de sa volonté de diversité. « The Suffering » est nettement hardcore, « Golden Hell » plus deathcore et « Moghan-Ra » tend vers le heavy. Je suis satisfait de voir que ça a plutôt bien fonctionné puisque 3 morceaux phares sur 5, c’est plutôt pas mal non ?


Chris : Pour Golden Hell nous souhaitions vraiment collaborer avec un spécialiste du genre. Nous avons trouvé en Gaël quelqu’un de passionné et de très compétent avec qui nous avons eu un réel plaisir à travailler.
Vous avez enregistrés votre EP au Studio Payos (Sikh, Demians…). Quel souvenir gardes-tu de ces quelques jours en studio ?

Pour cet enregistrement nous souhaitions vraiment collaborer avec un spécialiste du genre. Nous avons trouvé en Gaël quelqu’un de passionné et de très compétent avec qui nous avons eu un réel plaisir à travailler. Ce qui m’a vraiment plu dans cette semaine d’enregistrement, c’est son aisance à comprendre et à retranscrire nos attentes ainsi que ses conseils extrêmement constructifs. Le rendu final est à la hauteur de nos espérances. D’un avis unanime, c’était une formidable expérience.

Comme tu l’a rappelé, vous avez participez à plusieurs tremplins dans votre région, la région PACA, gagnant même le Planète Jeunes de Marseille en avril dernier. Est-ce que tu peux nous décrire comment l’événement s’est déroulé et ce que vous avez gagné ?

Un excellent souvenir ! La journée s’est très bien passée dans son ensemble, les gens de l’organisation étaient disponibles et compétents. C’était aussi l’occasion de rencontrer d’autres groupes de la région et le public marseillais. Une très bonne expérience ! Nous avons gagné le plaisir d’être sur scène, la reconnaissance de notre prestation ainsi que de nombreux contacts intéressants, notamment avec la maison de production franco-américaine Season Of Mist.

Le sud du pays a l’air de bien bouger tant au niveau des groupes (Solid State etc.) que des assoc’ (Coriace etc.). Partages-tu ce regard, toi qui observes cette scène de l’intérieur ?

Je crois que le metal est loin d’être mort, et qu’il trouve un nouveau souffle dans le sud avec un public de plus en plus présent et motivé ! On assiste vraiment à l’émergence de nombreux groupes de qualité. Nous avons eu l’occasion de partager la scène avec nombre d’entre eux, ainsi qu’avec d’autres formations présentes dans la région depuis plus longtemps tels que In Other Climes, X-Trunk ou encore Where Eagles Dare. L’ambiance a toujours été au rendez-vous, ça fait plaisir !

Aujourd’hui vous recherchez activement un label. Avez-vous avancé à ce sujet ?

Pour l’instant nous préparons la recherche de label en nous consacrant en priorité à la promotion du groupe via cet EP. Nous recherchons également des dates afin d’obtenir, on l’espère, les références nécessaires pouvant intéresser un label. Ce qui ne nous empêche pas d’être ouverts à toutes propositions.

Pour l’heure Moghan-Ra a commercialisé Golden Hell dans toutes les grandes enseignes culturelles des Alpes-Maritimes ainsi que chez le disquaire Hit Import. Avez-vous d’autres objectifs à ce niveau ?

Comme je viens de l’expliquer, l’EP est un support de promotion du groupe, le but étant effectivement l’enregistrement et la production d’un album. Golden Hell est également disponible sur Internet et sera en vente lors des prochains concerts ainsi que le merchandising associé. Dans l’immédiat, une commercialisation à plus grande échelle n’est pas envisagée.

Sur le volet communication vous allez être présent sur la demi-page que prendra Radio Metal dans le magazine Rock One en septembre. Penses-tu qu’aujourd’hui un artiste qui souhaite atteindre une notoriété importante doit mettre en places des campagnes promotionnelles diversifiées (web, presse…) ?

Je pense que la communication est indispensable, et qu’il est essentiel d’être vu et entendu par le plus grand nombre. Nous avons la chance aujourd’hui de disposer de nombreux moyens de communication, il est donc naturel d’utiliser au mieux tous ces supports de promotion. C’est pourquoi nous disposons d’une page MySpace et Facebook, sur lesquelles nous sommes très actifs, ce qui nous a apporté de nombreux contacts aboutissant souvent à d’enrichissantes collaborations. Il ne faut toutefois pas négliger la presse spécialisée qui compte encore de nombreux lecteurs fidèles. Nous allons également être diffusés sur Radio Metal – dont je souligne le professionnalisme et la gentillesse – ce qui va nous permettre de toucher un public encore différent.

Merci pour le compliment ! Dernière question : avez-vous des concerts à venir prochainement ?

A l’heure actuelle, deux concerts sont programmés d’ici la fin de l’année et nous sommes en attente de confirmation pour d’autres dates qui devraient s’ajouter. Nous espérons d’ailleurs la concrétisation d’un projet en association avec une belle tête d’affiche.

Interview réalisée par email en juillet 2010
MySpace Moghan-Ra : www.myspace.com/moghanra




Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3