ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Monkey3 – 5th Sun


Le psychédélisme des années 60, avalé, digéré, modifié pour souvent être sublimé. Ceci croisé aux riffs épais typiques du stoner et voilà ce que s’appliquent à faire et refaire les Suisses de Monkey3 depuis près de dix ans. Car depuis Monkey3 (2004), faisant entrer la formation de plein pieds dans la scène stoner, la recette reste la même cinq albums plus tard. Le combo helvète distribue encore et toujours ce stoner psyché instrumental, enivrant (« Birth Of Venus ») et euphorisant (« Once We Were »). A force de pratique, cette recette s’est même vue améliorée au fil des albums. Beyond The Black Sky en 2011 en était d’ailleurs la preuve la plus concrète. Mais Monkey3 propose de déguster avec ce 5th Sun, son nouvel opus, ce qui paraît être aujourd’hui son œuvre la plus aboutie.

La faculté d’accroche de cet opus est sans doute l’argument premier plaidant en sa faveur. Dès son entame avec un « Icarus » avoisinant les quinze minutes, Monkey3 en pose la base : du riff mid-tempo, répétitif et un clavier mélodique apposant des nappes aériennes (« Birth Of Venus »). Un schéma relativement simple mais efficace. Une sorte de signature propre au groupe, qui forme le squelette de chaque titre, donnant ainsi une véritable cohérence auditive à l’intégralité de l’œuvre, comme le démontre d’emblée la triplette « Icarus », « Suns » et « Birth Of Venus ». Dépassant majoritairement les six minutes, les titres présentent des intensités variables, donnant de la couleur et du relief au rendu général. A contrario du précédent disque, 5th Sun est cependant plus axé sur une approche mélodique que stoner, un aspect qui ne se retrouve ici qu’en arrière-plan.

Mais un grand sentiment d’introspection parcourt cet album. Les Suisses abordent systématiquement différents thèmes autours desquels se dressent alors les histoires de leurs albums. Sans chant la musique doit parler, à l’instar de Nox Arcana. 5th Sun s’articule ainsi autour d’une image : celle du soleil et, par extension, celle de l’univers. Image on ne peut plus adéquate pour un tel registre musical. Le groupe fait naître dans l’esprit de l’auditeur de nombreuses couleurs, chaudes et vives. Il faut le reconnaître : la thématique de cet opus va comme un gant aux Suisses. Sa force n’est donc pas tant dans sa musique même que dans le sujet autour duquel tout se construit. Car, a contrario d’un Karma To Burn, formation elle aussi instrumentale, Monkey3 est avant tout un conteur.

Ci-dessous le clip de « Birth Of Venus » et les titres « Icarus (edit version) » et « Once We Were » :

Album 5th Sun, sortie le 4 novembre 2013 chez Napalm Records



Laisser un commentaire

  • 14/08/2014
    ROCKALTITUDE / LE LOCLE /

    UNE REVELATION !

    Pour moi pauvre petite française !

    j’ai whaouhhh ! ‘ai craqué , suis accroc !

    des génies a eux tous !

    Biz

    [Reply]

  • Très bon disque ! Depuis leur premier cd en passant par leur album de cover ce groupe ne m’a jamais déçu.

    [Reply]

    LACOUR

    et le guitariste a chapeau et celui de cet été en tournée ?
    compreds pas !
    mais pas grave !
    ils sont grave en talent de c’est pas la peine qui
    mERCI 0 EUX

    vais les voir a Berlin !
    oufff !
    pas de date en france je crois !
    lol
    biz

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - jour 3
    Slider
  • 1/3