ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Monolord – Your Time To Shine


Actif depuis 2013, le power trio suédois Monolord en est déjà à son cinquième album. Venu tout droit de Göteborg, haut lieu du death metal, il trace sa route loin de ce style, avec un doom en clair-obscur qui, depuis Empress Rising, laisse une place grandissante à la nuance. Il faut dire que les musiciens ont eu le temps de faire leurs gammes : formé sur les cendres du groupe de rock Marulk où Thomas V Jäger (guitare, voix) et Esben Willems (batterie) jouaient déjà ensemble, Monolord a déjà enchaîné des centaines de concerts dans le monde entier, de clubs obscurs en salles pleines à craquer en première partie de Black Label Society. C’est avec Rust, son troisième album, que le trio attire l’attention des fans et de la critique en 2017. Une signature chez Relapse plus tard, Monolord transformait l’essai avec No Comfort en 2019. Pas question de ralentir le rythme avec Your Time To Shine, qui sort donc deux petites années de pandémie plus tard, et continue sur la même lancée : plus mélodique, plus dynamique, mais comme le suggère sa pochette mignonne-mais-glauque, pas plus joyeux pour autant…

« The Weary », le premier extrait proposé au public, ouvre l’album de manière tonitruante avec un martèlement qui monte en pression et balaie tout devant lui façon « Prepare The Ground » de Yob, puis laisse place à un riff bourdonnant et accrocheur très années 1970. Cette sensibilité se retrouvera en fil rouge tout au long de l’album, entre ambiance à la Black Sabbath (planante façon « Planet Caravan » sur « To Each Their Own », plus menaçante au début d’« I’ll Be Damned ») et travail léché des guitares, notamment des solos qui émaillent l’album et qui rappellent Scorpions époque Uli Jon Roth. La production, effectuée au studio Berserk d’Esben Williems, met en effet en valeur tous les instruments, des riffs de guitare au son de basse de Mika Häkki : vrombissant, il apporte une touche plus moderne, très doom années 90 à la Type O Negative, à l’ensemble. En seulement trente-huit minutes et cinq chansons, le trio fait montre d’une palette large. Pas question de laisser traîner les titres en longueur jusqu’à l’hypnose (ou la lassitude) : les ambiances et les humeurs se succèdent avec fluidité, de la mélancolie déchirante de « Your Time To Shine » et son long final instrumental à l’amertume écrasante de l’introduction du dernier titre, « The Siren Of Yersinia », qui se termine, après un long solo méditatif, de manière incisive et presque brutale, sans laisser retomber la pression.

C’est dans ce refus de diluer sa formule que Monolord se distingue de nombreux groupes du même style : fidèles au titre de ce cinquième disque et à son ambiance crépusculaire, les musiciens savent que le temps est désormais un luxe à ne pas gaspiller, et profitent de chaque instant pour dire ce qu’ils ont à dire et montrer ce dont ils sont capables – briller avant qu’il ne soit trop tard. Cette urgence, paradoxale pour un style qui s’illustre par sa lenteur, est unique aussi, ancrée dans le réel : après son premier album, Monolord s’est rapidement débarrassé de la mythologie du doom, de son éloge de la fuite, son ésotérisme et son fanatisme de Lovecraft et de Tolkien pour aborder des problématiques pas moins sombres mais plus terre à terre. C’est le cas plus que jamais avec Your Time To Shine, album hanté par les crises multiples que l’on traverse et la sixième extinction de masse : « Yersinia » ressemble à un nom de déesse ou de ville d’heroic fantasy certes, mais c’est en réalité une bactérie responsable entre autres maladies de la peste. Las et pessimiste, Your Time To Shine propose une version à la fois méditative et dégraissée de ce que le groupe fait depuis ses débuts, derniers éclats de lumière avant la fin du monde.

Clip vidéo de la chanson « The Weary » :

Album Your Time To Shines, sortie le 29 octobre 2021 via Relapse Records. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3