ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Monte Pittman – The Power Of Three


Encore relativement méconnu, c’est un peu machinalement que Monte Pittman est promu avant tout comme ancien membre de Prong. Mais si on doit voir un rapprochement entre la bande à Tommy Victor et ce troisième album solo, ce serait du côté de l’affinité – comme revendiqué dans le nom de l’opus – du guitariste pour les power-trios et de son sens du gros riff de guitare qui balance, mais chercher à aller plus loin serait passer à côté de The Power Of Three. Ne parlons même pas de ses plus de dix années au service de la pop star interplanétaire Madonna : il faudrait sacrément extrapoler pour y déceler la moindre influence.

Voilà avant tout un album qui sent bon le début des années 90. Ces années de transition entre deux époques pour le metal. Il y a cette production de Flemming Rasmussen (Master Of Puppets, ça vous dit quelque chose ?) qui fait une place généreuse à la guitare mais en même temps son approche brute et sans fioritures, facilitée par le format power trio, donne assez d’espace à la batterie et la basse pour s’exprimer et solidement soutenir le tout. Et puis il y a ces chansons aux riffs power thrash puissants d’un côté et ces relents plus grungy de l’autre. Un esprit légèrement punk ici, un arrière-goût stoner là. Les points de références sont multiples : il y a un peu d’Ozzy Osbourne dans le timbre de voix, Foo Fighters dans le refrain d’« Everything’s Undone », Life Of Agony dans « On My Mind », Alice In Chains dans « Missing », Metallica ou Megadeth dans de nombreux riffs, un peu de l’intemporel Black Sabbath aussi, etc. Un mélange détonnant, fait avec cohérence et naturel, à la fois familier et original, qui fait briller la patte musicale et guitaristique affirmée de Monte Pittman.

Sans compter des chansons qui évitent de tomber dans des schémas trop évidents sans pourtant perdre en efficacité. C’est le cas par exemple avec le single « Before The Mourning Son » ou, surtout, la chanson éponyme fleuve, érigée en vraies montagnes russes, avec la participation ponctuelle d’Alex Skolnick (Testament) et Chris Barnes (Six Feet Under). Monte Pittman durcit le ton après un Pain, Love & Destiny plus rock et se révèle en véritable machine à riffs. Gageons que The Power Of Three saura faire sortir de l’ombre ce talentueux musicien.

Ci-dessous le clip de « Before The Mourning Son » et le titre « A Dark Horse » :

Album The Power of Three, sorti le 22 janvier 2014 chez Metal Blade Records



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3