ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

MÜTTERLEIN dévoile la nouvelle chanson « Requiem »


Le projet de black metal français MÜTTERLEIN sortira son nouvel album, intitulé Bring Down The Flags, le 30 décembre 2021 via Debemur Morti Productions.

Le nouvel opus oscille entre le black metal, les expérimentations électroniques, le doom, le post-Punk et la musique indus. Le mixage et le mastering ont eu lieu au Kerwax Analog Recording Studio (DEATHSPELL OMEGA) en 2021. L’artwork est l’œuvre de Dehn Sora.

Chanson « Requiem » :

La compositrice Marion Leclercq raconte la création de l’album et son évolution musicale : « Il s’est écoulé presque cinq ans entre les deux albums « Orphans Of The Black Sun » (2016) et « Bring Down The Flags ». Ils n’ont pas été façonnés dans les mêmes endroits, dans les mêmes maisons, dans la même vie…. Beaucoup de choses ont changé. Ce n’est pas arrivé exprès, mais j’aime aussi l’idée que les albums parleront probablement à des publics différents. » Elle poursuit : « Musicalement, la seule chose qu’ils ont en commun est leur aspect rituel et cathartique, porté par la batterie et le chant. C’est en quelque sorte le fil rouge de MÜTTERLEIN… la « section rythme et douleur » de l’orchestre, comme j’aime l’appeler. « Orphans Of The Black Sun » était plus timide et introspectif, alors que « Bring Down The Flags » est plus destructeur et sans peur. J’avais juste besoin de laisser sortir les chiens, vous voyez ? »

La musicienne déclare à propos du son de l’album : « Je voulais aussi que cet album soit brutal, mais très bas, ou autrement dit : bas, mais pourtant brutal… J’ai exploré beaucoup de sons électroniques et industriels à la recherche du mariage parfait entre les sons organiques et électroniques. C’est délicat car d’une part, trop de fréquences basses vous entraînent vers un endroit qui sonne trop « ambiant », et la violence que je dois mettre dans ma musique ne peut plus être perçue. D’un autre côté, trop de brutalité déchirerait les aigus et cacherait le véritable désespoir de mes chansons. Après tout, je pense que je suis toujours à la recherche du « bon endroit » dans la musique où la violence et la misère peuvent être des sœurs siamoises, en essayant de révéler quelque chose d’authentique sur cette vérité intérieure. »

A propos de la chanson « The Descent », l’artiste commente : « J’aime penser à cet album comme à une lente descente dans les abysses d’un désespoir universel mais intime. Cette chanson est une première impression parfaite car elle contient l’invitation à suivre mon voyage dans le vide. Si vous acceptez l’invitation à monter à bord de ce navire dangereux, vous apprendrez que le premier sentiment d’anxiété lorsque les portes se ferment n’est rien comparé à la solitude et au manque d’air que l’on ressent en s’enfonçant plus profondément de la surface. » Elle complète : « ‘The Descent’ parle d’un fort sentiment de solitude et de la certitude que peu importe combien je crie fort, je ne serai jamais entendu. Il y a beaucoup de violence personnelle et de désillusion dans cette chanson. Musicalement, je voulais que la batterie soit lourde et droite, pour ouvrir la voie à la chanson et à « l’appel inutile » qu’elle doit lancer. J’ai essayé de supprimer tous les arrangements « inutiles » de cette chanson parce que je voulais qu’elle soit aussi « directe » que possible. »

Tracklist :

01. The Descent
02. A Mass For It
03. Mother Of Wrath
04. Violence And Misery
05. A Mess To Me
06. Requiem

Chanson « The Descent » :

Artwork :



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3