ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

My Queen Is Rich…


De deux choses l’une : soit Queen (en tout cas toutes les personnes tirant des revenus des profits faits autour de ce groupe de légende) a de gros problèmes d’argent, soit il essaie de s’en éloigner le plus possible. N’étant sans doute pas le moins vendeur des groupes – et ce malgré une industrie musicale en difficulté (ça devient tellement une habitude de dire ça que le jour où ce ne sera plus le cas, on pourrait bien le dire encore…) – on a d’abord tendance à parier sur la seconde possibilité.

On n’est pas les derniers à dire qu’un artiste doit pouvoir vivre de sa musique mais là, on sent tout de même comme une odeur de baraque à fric.

Tout commence avec le DVD Live At Wembley qui s’est particulièrement bien vendu lors de sa sortie en septembre dernier (deuxième meilleure vente la première semaine en Angleterre), profitant de la commémoration sur la même période des vingt ans de la mort de Freddie Mercury. Nous n’affirmons pas que quelqu’un a eu l’idée de profiter de ce funeste anniversaire pour remplir la caisse mais nous avouons tout de même que nous ne pouvons nous empêcher d’y penser (« Hey, les mecs, ça va être les vingt ans de sa mort, va falloir rééditer un truc et fissa ! »)

Parallèlement, on réédite tous les albums du groupe en version remasterisée, ce qui apporte encore quelques « petites » ventes pour Queen, même si on peut se réjouir de récupérer une édition dépoussiérée de nos vieux albums.

En fait, si nous nous posons autant de questions, si nous émettons ce genre d’idée, c’est parce que la liste s’allonge et nous met la puce à l’oreille. Prenez par exemple le guitariste de Queen Brian May qui affirmait il y a quelques semaines que lui et le batteur Roger Taylor planchent sur un nouvel album à partir d’enregistrements inédits de Freddie Mercury. Ça paraît magnifique au premier abord : un nouveau Queen, entendre à nouveau chanter Freddie Mercury sur de nouvelles chansons… Mais pourquoi les sortir seulement maintenant ? Est-ce qu’ils viennent seulement de retrouver ces bandes ? Sinon, qu’est-ce qui les empêchait de les sortir plus tôt et pas vingt ans après la mort de Mercury ? Nous nous posons des questions.

Quand nous interrogions Freddy Scherer de Gotthard sur l’existence d’inédits de leur défunt chanteur Steve Lee, il nous affirmait que tout ce qui reste, ce sont des « morceaux à moitié finis », que « ça n’en vaut pas la peine » et que « Steve ne serait pas content » qu’on les sorte ainsi. Est-ce que Freddie Mercury, lui, serait content qu’on sorte ces enregistrements ? En valent-ils la peine ?

Et ça ne s’arrête pas là. Voilà maintenant qu’on apprend en plus de tout ça qu’on va exhumer des fonds de tiroir des enregistrements de Freddie Mercury avec Michael Jackson (encore un petit artiste peu vendeur) sur lesquels les deux chanteurs avaient travaillé en 1983. Des morceaux incomplets parmi lesquels des titres comme « State Of Shock », « Victory » ou encore « The Must Be More To Life Than This ».

Des duos d’un très grand chanteur mort avec un autre très grand chanteur mort, vous croyez que c’est vendeur, quelle qu’en soit la qualité ?

En début d’article, nous disions que nous n’avions rien contre le fait qu’un artiste puisse vivre de son art. Mais que dire pour ces artistes morts ? Est-ce pour la beauté de l’art qu’on ressort tout ça ? Ce ne sont bien sûr, redisons-le, que des questions. Il est toujours probable que nous nous émerveillerons à l’écoute de ces musiques revenues d’entre les morts. Il est aussi probable que, grâce à tout ça, d’ici fin 2012, Queen soit plus riche que la Reine.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Breizhwarrior dit :

    pas mal la fin ! Mais c’est vrai qu’ils abusent là, ça va faire comme avec la mort de Michael Jackson cette histoire

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3