ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Namtar, le batteur de CARACH ANGREN quitte le groupe


Ivo « Namtar » Wijers a annoncé dans un communiqué sur sa page Facebook son départ de la formation CARACH ANGREN. Membre fondateur du groupe, il y occupait le poste de batteur depuis 2003.

Le communiqué :

« Je quitte Carach Angren, j’ai pris cette décision il y a quelques mois.

Avec ce communiqué, je vais donner mon opinion sur certaines choses, et tant mieux si cela entraine des désaccords. Même si j’espère que, après avoir fini de lire, vous comprendrez pourquoi je passe à autre chose.

À mon avis, le groupe est devenu au fil du temps une sorte d’employé de l’industrie de la musique metal.
On finit pas ne plus tenir la barre, mais être dirigé. Au début, cela ne semble pas si terrible, c’est juste le business. Seulement cela a évolué vers de nombreuses situations difficiles et éventuellement conflictuelles.
Je pense que c’est une conséquence du fait que de nombreuses entreprises, ou individus, ont leurs propres connexions, accords, contrats, intérêts particuliers et ainsi de suite.
Ce qui en découle, c’est que de nombreuses erreurs, souvent les mêmes, sont commises, des choses sont oubliées, et c’est ainsi que des problèmes surviennent. Surtout dans le domaine du live et tout ce qui concerne les spectacles et les tournées. La liste est longue.

Des solutions peuvent toujours être trouvées, je suis d’accord là-dessus. Mais à un moment donné, trop c’est trop, non? Cela devient rébarbatif. Ce n’est même pas notre travail.
Surtout quand ton groupe prépare parfaitement les choses. Je me demande à chaque fois d’où ça vient : un manque d’attention, pas assez de capacité ou simplement le manque de bon sens?

Je pourrais en parler durant des heures, mais je m’en tiendrai au point qui fut pour moi décisif.
Juste avant le début de notre tournée européenne, l’an dernier, nous avons soudainement été informés que nous ne pourrions pas apporter notre matériel scénique en raison de problèmes logistiques.
Cela ne nous convenait pas, et nous avons essayé de trouver des solutions. Mais aucune n’a pu être trouvée parce que, c’est là le cœur du problème, des accords avaient déjà été conclus. Rien ne pouvait être changé, les budgets étaient fixés, et la tournée commençait dans quelques jours. Et nous nous retrouvions alors coincés.
Et, oui, il s’agit de Carach Angren, on gère tout. Mais ce n’est pas normal.
C’est aussi un peu personnel car j’ai moi-même fabriqué les équipements, le clavier mobile et les kits de batterie, etc. Certains d’entre vous les ont déjà vus. Nous voulions que le groupe se développe, tout le monde veut un grand spectacle. On se tient prêts mais, finalement, quelque chose se passe mal quelque part et on peut dire au revoir à nos plans. En plus, une fois en tournée, on se retrouve souvent à se demander : où sont toutes nous affaires ? Vous pouvez imaginer combien cela est frustrant. Ne serait-ce que l’un de ces points, et maintenant c’est devenu régulier, et cela affecte notre show.

Je suis passé de « bon, au moins nous avons le spectacle » à « mais pourquoi diable suis-je encore en train de faire ça ?».
On se console toujours en pensant à l’habituel un pas en arrière et deux en avant. Seulement maintenant, je préfère, malheureusement, faire un pas de coté, je ne suis tout simplement pas un tel adepte.
Vous pouvez me qualifier de borné, mais je m’en tiens au fait que le business existe parce que des groupes avec leurs fans existent. Et non l’inverse. Seulement cela semble de plus en plus être le cas.
Alors oui en musique pop c’est parfois le cas 😉 Mais on parle de metal.
Imaginez ce qui se passerait si les groupes de metal abandonnaient toutes leurs activités 1 ou 2 ans. Mais c’est une autre histoire

Bien sûr, tout n’a évidemment pas toujours été négatif. Mais j’avais envie d’expliquer ce qui m’a dérangé ces dernières années. Peut-être que j’ai atteint mon maximum et qu’il est temps pour moi de relever d’autres défis.
J’ai toujours apprécié être dans ce groupe et travailler dur pour lui.
C’est quelque chose de grand que nous avons construit tous les trois. Malheureusement, la situation ne me convient plus, et je ne peux désormais pas changer ma décision.
Je suis en bons termes avec les gars, ils comprennent pourquoi je pars.

Les premières questions que vous avez désormais sont probablement : reviendras-tu au sein du groupe à l’avenir? Ou bien vas-tu jouer avec un autre groupe? La réponse à ces deux questions est que je n’en ai aucune idée.

Aux journalistes intéressés : pour changer, je suis prêt à faire des interviews.

Merci pour tout le soutien et les bons moments.
À bientôt, ou peut-être pas.

À la votre,
Namtar »



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3