ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Nancy On The Rocks 2012 : Scorpions a manqué de respect à ses fans


La première édition du festival Nancy On The Rocks, proposée par le producteur de spectacles Music For Ever, fut une vraie réussite en termes d’organisations. Par ailleurs, la qualité de l’affiche rock/hard de ce samedi 2 juin méritait vraiment le déplacement si l’on revendiquait être un aficionado du style. Mais si 10 artistes sont montés sur les planches lors de cet événement, force est de constater que c’est bel et bien la présence de sa tête d’affiche, Scorpions, qui avait attiré le plus de monde. Logique d’autant plus que ce concert de Scorpions était censé être le dernier en France (d’autres dates ont été rajoutées depuis…) et qu’il avait, en plus de cela, un caractère exceptionnel puisqu’il devait réunir d’anciens membres du groupe (en l’occurrence Michael Schenker, Uli Jon Roth, Herman Rarebell et Rudy Lenners) pour une grande fête.

Cependant, voilà pourquoi cette dernière a été en partie gâchée.

Vers 18h, le groupe est arrivé au Zénith de Nancy éméché comme jamais – en effet nous avons rarement vu un combo aussi alcoolisé AVANT de monter sur scène… – suite à une soirée visiblement très arrosée qui s’est tenue à Anvers la veille et qui faisait suite au concert donné par le groupe le soir même. Au Nancy On The Rocks, nos pass presse nous donnait d’ailleurs la possibilité d’aller en backstage et dans ce cadre nous avons ainsi pu interviewer un Rudolf Schenker (guitare) dans un état d’ébriété avancé… Mais très franchement, quand on voyait l’état de James Kottak (batterie) et de Pawel Maciwoda (basse), on se disait en fait que Rudolf était frais comme un gardon.

Ambiance donc.

Bref une bonne partie des membres de Scorpions est arrivée complètement saoul sur les lieux du festival et cela s’est bien entendu ressenti dans l’interprétation catastrophique des morceaux notamment de la part de James Kottak, dont l’état était particulièrement déplorable. James a d’ailleurs eu le mérite de s’excuser a posteriori via un communiqué officiel traduit par le fan club français du groupe, Crazyscorps, que nous vous faisons partager ici :

« Je voudrais présenter mes excuses à tous les fans de Scorpions venus de près ou de loin pour assister au concert de Nancy samedi 2 Juin. Ma performance était indigne et largement en dessous de mon niveau habituel, c’est le moins que l’on puisse dire. Une mauvaise combinaison d’alcool et de médicaments a fait que je n’étais pas en état de jouer. Je vous donne ma parole que ceci ne se reproduira plus jamais.
James Kottak »

Même si on ne peut pas savoir si c’est James Kottak lui-même qui a rédigé ce communiqué – il n’est en effet pas impossible qu’il ait était rédigé directement par le manager du groupe… – il est en tout cas à l’honneur du musicien de prendre le soin de s’excuser car sa prestation était un total manque de respect vis-à-vis du public. Par ailleurs, un autre communiqué a été mis en ligne sur le site de Scorpions qui, lui, prend l’initiative de revenir sur les conditions du festival en tant que tel. Là encore nous reprenons la traduction présente sur le site des Crazyscorps :

« Chers fans,
Comme vous le savez, la machine Scorpions est bien huilée, nous avons donné des centaines de concerts, et chaque nuit nous avons fait de notre mieux. Et puis nous sommes allés en France, à Nancy, et boom ! Le scandale éclate. A qui la faute ? Comme vous le savez, nous avons toujours aimé partager la scène avec certains de nos anciens comparses, lorsque ce genre d’événement était prévu à l’avance. Le show de Nancy a été un fiasco car le promoteur voulait surfer une dernière fois sur la vague du concept « The Nite To Remember », sans au préalable demander son accord au groupe et son management !!! Nous comprenons que vous soyez déçus par ce concert et nous sommes désolés pour nos fans les plus fidèles qui ont fait le déplacement de toute l’Europe, en espérant que se produise un événement dont nous n’étions même pas au courant ! Merci pour votre amour et votre soutien, nous espérons que ce genre de réunion de famille pourra se produire de nouveau à l’avenir ! Concernant la performance de James à Nancy, merci de lire son propre message. Nous sommes déjà impatients de retrouver nos familles, amis et fans lorsque nous serons de retour en Europe à l’automne.
Keep Rocking
Les Scorpions »

Il est particulièrement étonnant de lire ce communiqué, et surtout de voir qui le signe, quand on connaît réellement les tenants et aboutissants de cette histoire ! Voici donc nos informations.

Uli Jon Roth

Music For Ever communique depuis des mois sur cette date en mettant en avant son caractère exceptionnel avec le retour des anciens membres du groupe sur la même scène que Scorpions. Pour autant aucun contrat n’a été signé entre le producteur de spectacle et l’entourage du groupe sur ce volet « réunion » ce qui, vu de l’extérieur, peut paraître étonnant. Joints au téléphone hier matin, Joëlle et David Kilhofer, les organisateurs de l’événement, nous ont ainsi confié que l’accord du groupe et de son entourage sur cette réunion de Nancy a toujours été oral puisque les liens entre Music For Ever et Scorpions – le producteur de spectacle est le tourneur historique du groupe en France depuis 40 ans et a été le premier à le faire jouer dans l’hexagone – sont particulièrement étroits.

Mais alors si tout le monde avait donné son accord oral, aussi bien les membres de Scorpions que les anciens du groupe comme Michael Schenker, pourquoi ce dernier n’était-il pas présent au festival et pourquoi cette réunion ne s’est pas déroulée comme annoncée puisque seul Uli Jon Roth sera finalement monté sur scène avec le groupe ?

Voici les faits : Michael Schenker ne s’est pas rendu à Nancy car l’entourage de Scorpions a envoyé un mail au tour manager de l’artiste (et à l’organisation de Nancy On The Rocks) le 24 mai dernier, soit seulement neuf jours avant l’événement, pour leur signifier que finalement le groupe refusait de jouer avec Michael Schenker, Uli Jon Roth etc. Et ce sans mentionner les raisons de ce refus de dernière minute. Mais justement, pour comprendre le refus du combo allemand il faut avoir en tête qu’un des musiciens de Michael Schenker, Francis Buchholz, est un ex-membre de Scorpions encore en procès avec le groupe pour des questions contractuelles. Et c’est avant tout pour cette raison que Scorpions n’a pas voulu jouer avec Michael Schenker…

Concernant Uli Jon Roth, le groupe changera une nouvelle fois d’avis au dernier moment et acceptera finalement qu’il monte sur scène avec lui… mais pour une seule petite chanson. Dans le même temps, présents sur le site mais non conviés sur scène par Scorpions pour jouer des anciens morceaux, Herman Rarebell et Rudy Lenners resteront pour leur part en backstage.

Michael Schenker a de son côté été profondément meurtri par le fait que le groupe Scorpions (qui comporte, notons-le, son propre frère dans ses rangs…) ne souhaite plus jouer avec lui à Nancy pour des histoires qui, au fond, ne le regardent pas. Sur le sujet, l’attitude de son frère Rudolf n’a d’ailleurs rien arrangé alors que ce dernier avait publiquement évoqué à de nombreuses reprises le caractère événementiel de Nancy On The Rocks (ce fut notamment le cas dans le cadre de diverses rencontres avec le fan club Crazyscorps) et qu’il aurait probablement pu apaiser les tensions entre les deux parties si il avait eu un minium de volonté pour que cette réunion effectuée pour les fans de Scorpions se déroule sans difficultés…

Rudolf Schenker

Car, au fond, le groupe et son entourage ne pouvaient-ils pas passer outre ces basses questions contractuelles évoquées plus haut le temps d’une soirée ? Et si tel n’était pas le cas, ce qui aurait été d’ailleurs tout-à-fait compréhensible, pourquoi avoir prévenu l’organisation aussi tard du refus de jouer avec Michael Schenker et les autres ex-membres ?

Prévenir aussi tard l’organisation peut ainsi être analysée comme une attitude inélégante de la part du groupe et de son entourage puisque, comme indiqué plus haut, tous les protagonistes de cette affaire (artiste, manager, producteur de spectacle…) savaient pertinemment que le sens de cette première édition du festival Nancy On The Rocks était principalement orientée sur la réunion avec les anciens membres du groupe et que le public se déplacerait avant tout pour ça ! Cette réunion avec les anciens était d’ailleurs particulièrement attractive et « vendeuse » par son aspect inédit ce qui, en conséquence, suscitait bien entendu beaucoup de jalousie de la part des concurrents de Music For Ever…

Alors que les membres de Scorpions eux-mêmes avaient parlé de cette réunion autour d’eux et à nous-mêmes en backstage le 4 novembre dernier à Genève, il est ainsi dommage de constater la mauvaise foi du groupe sur les passages du communiqué suivant : « Le show de Nancy a été un fiasco car le promoteur voulait surfer une dernière fois sur la vague du concept « The Nite To Remember », sans au préalable demander son accord au groupe et son management {…] nous n’étions même pas au courant ! ».

Pour toutes ces raisons, c’est un Michael Schenker particulièrement remonté contre Scorpions et son frère qui a finalement décidé ne pas se rendre à Nancy le 2 juin dernier. Une décision qui a été prise, selon Music For Ever, à quelques heures de l’événement. Mais justement, dans ce climat délétère et étant bien entendu au cœur de toutes ces problématiques en coulisses, le producteur de spectacles n’aurait-il pas pu (dû ?) annuler l’événement ? « Par respect pour les fans, il était justement impossible d’annuler un festival dont le public s’était avant tout déplacé pour Scorpions mais qui mettait en avant plusieurs artistes différents » rétorque Music For Ever.

Ce dernier a également dû s’adapter aux exigences de dernières minutes du management de Scorpions et du groupe lui-même qui, contre toute attente, a obligé Uli Jon Roth a se produire après que Scorpions ait joué… devant une foule évidemment clairsemée. Et ce visiblement dans le but de rentrer plus vite en Allemagne. Uli Jon Roth se sera d’ailleurs exécuté avec brio même si, backstage, on ne pourra que constater sa grande surprise de n’avoir interprété qu’un seul morceau lors du set de Scorpions qui précédait le sien tout en indiquant que James Kottak et Pawel Maciwoda étaient de toute façon beaucoup trop imbibés pour jouer correctement…

Comme indiqué dans notre compte-rendu détaillé, la première édition du Nancy On The Rocks aura été un succès à bien des égards (voir Uli Jon Roth, Herman Rarebell et Rudy Lenners sur la même scène était grand !) même s’il est dommage pour les fans que cette grande fête prévue de longue date ait été partiellement gâchée par l’attitude globale des membres de Scorpions et de son entourage. En tout cas, suite à cette malheureuse affaire où l’image du groupe ne sortira pas grandie, certains fans de Scorpions, visiblement très mécontents, envisageraient désormais d’appeler au boycott des prochaines dates françaises du groupe annoncées en novembre.



Laisser un commentaire

  • je n’étais pas au courrant de cette (malheureuse)histoire je les ai vu à TOULON qui pour la petite histoire était le premier concert de mon fils ( certains ont connu pire !!!!)blague mise à part: énergie, nostalgie, puissance, fierté….c’est ce que j’ai ressentis en sortant de ce concert.
    Energie :du SCORPIONS dans le texte
    Nostalgie :42 ans ,je ne les avais jamais vu
    Puissance :cf energie
    Fierté :d’avoir fait connaitre à mon fils un groupe qui fait parti de l’histoire .
    maintenant je peux tout à fait comprendre la frustration des personnes qui se sont déplacés pour voir un concert (exeptionnel)
    la faute à qui? musiciens (pognon) manager(pognon)organisateurs (po..)
    je trouve qu’il est dommage de prendre le public pour des idiots.
    Mesdames,Messieurs les professionnels de la musique n’oubliez pas que vous gagnez votre vie grâce à des spectateurs qui paient des billets de concert de plus en plus cher…. respectez-nous

    [Reply]

  • BLACKOUT26 dit :

    En tout cas un vieux reflex humain : c’est qu’on retient toujours plus facilement (et qu’on en fait des montagnes) les mauvais souvenirs et ce qu’on a pas aimé, par rapport à ce qu’on a apprécié. En approuvant quand même que SCORPIONS (et tous les autres responsables) n’étaient pas à la hauteur de ce qu’il aurai dû être ce soir là, je pense quand même qu’en 40 ans de carrière, on peut compter leurs boulettes et leurs manque de respect envers le public (très très rare) sur les doigts!!!!! Je ne sais pas encore où je vais aller les voir en novembre mais je vais y aller c’est sûr!!! Leurs concerts sont survitaminés, (et tant pis pour ceux qui n’aiment pas!) on a encore le droit d’apprécier ce qu’on veut!!!!!
    N’oubliez pas que le rock nous unis!!!
    Rock For Life!!!!!

    [Reply]

  • LUPIN JULIEN dit :

    Pour infos!
    NI le zénith de Nancy, Ni Nancy on the rock’s ont la concession de la buvette (sandwichs etc…) c’est une société privée de Nancy qui a la concession depuis la création de la salle!Elle seule est responsable des tarifs ! et de toute la logistique « bouffe/boissons » du public, lors de tous les concerts et manifestations sur le zénith de Nancy!
    Alors les gars, avant de jeter la pierre à Jacques, rencardez vous à la source!…..et pour répondre à silverFox666 : la nana de l’organisation est bien montée sur scène pour annoncer le changement de l’ordre de passage de Scorpions, après GAMMA RAY, entre autre!….
    Et si Scorpions ne fait pas APPEL – sur scène- aux autres anciens membres du groupe – qui n’attendaient que celà! c’est encore elle que vous rendez Responsable???Vous êtes forts !!!
    Et si comme tu le dis si bien, les responsables de Nancy on the Rock’s ne tiennent pas à rentrer dans aucune polémique – sans fin-…..qui n’apporte rien de constructif! c’est tout à leur honneur- ils ne vont certainement pas « casser » du sucre, sur l’ artiste qu’ils ont soutenu durant plus de 40 belles années – même si la pilule est dure à avaler pour eux !le linge sale se lave en Famille!il ne s’étale pas ……au grand jour! et si vous appartenez à la grande famille SCORPIONS !comme vous le prétendez tous! arrêtez de « dégueuler » sur tout et rien et réjouissez vous de les voir encore…..et encore…..

    [Reply]

    SilverFox666

    non,non, non , ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit. Mon propos était qu’en montant sur scène annoncer les modifications de passage il aurait pu être aussi annoncé (entre autre) la non-venue de Michael Schenker… chose que l’organisation savait à l’avance.
    Ne rendez pas haineux des posts qui ne le sont pas du tout.

    -> « Et si Scorpions ne fait pas APPEL – sur scène- aux autres anciens membres du groupe – qui n’attendaient que celà! c’est encore elle que vous rendez Responsable???Vous êtes forts !!! »

    Oupla… Et si les deux partis avaient présenté ne serait-ce que deux mots d’excuses symboliques, il n’y aurait jamais eu de polémique, ni sur des problèmes de « famille » ni sur Nancy On The Rocks. C’était le but de mon post. C’est le manque d’information qui ont amené les fans et spectateurs à chercher des raisons.
    Dans ce genre d’événement les responsabilités sont partagées… Le groupe doit jouer ( ou-pas comme à Nancy), l’organisation se doit d’en informer le spectateur… les histoires de fric, ne vous inquiétez pas elles concernent tout le monde, aussi bien les Scorps que Nancy On The Rocks qui ont continué de vendre leur événement jusqu’à 30 minutes avant le show…D’ou mon intervention sur cet article qui encensait un peu trop l’organisation à mon goût… Le monde de l’événementiel c’est pas Bisousnours-world. Mais bon puisque discuter = « dégueuler » je m’arrêterai là.

  • J’ai déjà mes places pour novembre (report du concert d’avril), donc pas le choix. Et c’est vrai, je suis venu à Nancy à cause de la promesse de « LA REUNION ».
    Bien sur, il y avait les autres groupes (même si j’ai déjà vu Koritni et Gamma Ray cette année ..) mais je ne serais peut être pas venu sans cet évènement pré-supposé. J’ai donc le droit d’être déçus, surtout au vue des raisons.
    Ceci dit, malgré l’état des musiciens, le concert était loin d’être mauvais.
    Par contre, d’accord avec StonDead, coté nourriture et boisson et accès au tickets, c’était limite une arnaque ! 5€ pour 1/4 de baguette et une merguez … Allez donc voir les tarifs du PPM Fest de Mons, par exemple.
    Ah ! Mettez des poubelles sur le site également …

    [Reply]

  • Lory-Ann Gapin dit :

    Votre article est une pure diffamation , je ne comprend même pas qu’on ai le droit d’écrire des trucs pareils !!! Et de quels fans parlez-vous ? Certainement pas les purs et durs , comme moi , ce show n’était pas aussi bon que d’autres , certe ,mais il était génial quand même !!! James (Kottak,ndlr) a effectivement reconnu qu’il avait abusé de l’alcool alors qu’il était sous traitement médical ,les autres étaient tous en pleine possession de leurs moyens et en aucun cas alcoolisés ! Quand à la fameuse réunion avec d’anciens membres n’était qu’une annonce coup de pub de l’organisation , le groupe n’étant même pas au courant ! Le gros problème de cette journée n’a été que l’organisation minable , que vous encenser d’ailleur , c’est la première fois que je vois un tel cafouillage , une chose est sure je ne retournerai jamais à ce festival et ce n’est certainement pas à cause des artistes présents qui eux on fait ce que les vrais fans attendaient d’eux !!! Avant d’accuser les gens comme vous le faite essayez donc d’être impartiaux la presse n’a pas tous les droits il existe quand même des règles de bienséance que vous devriez 3être les premiers à respecter !!!

    [Reply]

    Rud'Alf Schenker

    Il est trop chou celui là ! Dis Papa, tu peux m’en offrir un ?

    Impe

    Ouais ça doit être ça, il a même pas lu l’article, le fanboy. Parce que bon « les autres étaient tous en pleine possession de leurs moyens et en aucun cas alcoolisés », étonnamment pour ce genre de détails j’ai plus confiance en des journalistes qui ont pu les voir backstage qu’en un espèce de fan avec des grosses œillères de « ce groupe c’est trop le meilleur alors tous ceux qui critiquent c’est rien que des méchants ! »…

    Et pour « le groupe n’étant même pas au courant », je te renvoie vers l’article (que tu n’as pas dû lire) : « les membres de Scorpions eux-mêmes avaient parlé de cette réunion autour d’eux et à nous-mêmes en backstage le 4 novembre ». Donc d’après toi ils parlaient de quelque chose qu’ils ne savaient pas ? Puissants !…

  • StoneDead dit :

    Merci pour ces explications et le compte-rendu qui reflète bien la soirée. Merci aussi à Koritni, Pat Mc Manus et Uli John Roth pour leurs prestations qui valaient bien le déplacement. Stann Skibby, Gamma ray et Karelia ont également bien agrémentés la journée.
    Les problèmes évoqués sont indignes d’une attitude rock’n roll; qui plus est pour des gens supposés être matures depuis longtemps. Kottak devrait prendre des cours auprès de Mikkey Dee, tant aux baguettes qu’à la boutanche.
    Question organisation : problème d’annonce de l’horaire (19h00 sur les billets, ce n’est effectivement que vers cette heure que les lieux ont fait le plein). Du coup, il ne devait vraiment pas y avoir grand monde pour les premiers groupes (à 13h00 ?). Dommage pour tout le monde. Enfin, pour ce qui est de faire le plein, pas de risque de reprendre la bagnole bourré à 4 € (!!) les 25 cl de bibine et la 1/2 h de queue pour les tickets.
    Scorpions donne vraiment l’impression de vouloir se remplir les fouilles avant une retraite paisible (Comeblack, rajout de dates en France, …). Il nous reste les albums, les bons souvenirs et encore quelques « vieux » pour occuper dignement une scène (Uli, Lemmy, Patty, Jimmy, …).

    [Reply]

  • « cela ne se reproduira plus jamais »Si ce que Kottak disait pouvait être vrai afin que je n’ai plus la malchance de le voir par hasard sur scène un jour…Certes il était super mauvais ce soir là mais pas beaucoup plus que d’habitude, j’ai toujours été stupéfié de voir les gens sidérés par ses solos, et même les filmer (pour vidéo gag?!?)
    Je suis quant même content d’y être allé, et d’avoir vu Uli jouer. Pour MSG, j’étais à Vauréal quelques jours auparavant, ça compense. Après, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que dans tous les « fans » de Scorpions, bien peu se déplacent pour Michael Schenker/Uli John Roth (combien de milliers de personnes qui ignoraient qui était ces 2 légendes ce soir là?)qui en sont réduits à jouer devant 500 personnes (voir moins pour Schenker que j’ai vu dans 1 café concert en Belgique, le Spirit of 66 à Verviers, avec une bonne centaine d’amateurs éclairés, un grand moment),l’effet Still loving you?
    Au crédit de Scorpions, ils ont fait une tournée énorme pour que tout le monde puisse les voir une dernière fois (C’est pas le cas de tous les groupes…) sans être obligé de se taper des centaines de Km pour avoir le privilège de regarder un écran géant du fond d’une tribune…), donc les coups de fatigue peuvent arriver, mais là c’est un peu limite quant même. Pour ce qui est des histoires de fric et de contrat, plus rien ne m’étonne.

    [Reply]

  • C’est bien, j’ai l’impression de relire le truc avec les Black Sabbath, bref les groupes de dinosaures qui peuvent plus s’encadrer avec leurs anciens membres (bah oui si y’en a qui se font dégager à un moment, c’est qu’il y a justement… un problème) et promettre (à tort) monts et merveilles à leurs fans pour leur soutirer un peu plus de fric car ils ne savent pas quand arrêter… et qui au final paient… les pots cassés 😡

    Au moins on n’est pas prêts d’être emmerdé avec ce genre de fourberies en tout genre avec Metallica, qui ont… la notion de groupe malgré les années qui défilent \m/

    [Reply]

  • SilverFox666 dit :

    Il est cependant un peu abusif de dire que l’organisation était parfaite…

    En ce qui concerne les guests annoncés et absents, on s’attendait à ce que la nana de l’organisation qui est montée sur scène annoncer les modifications d’horaires de passage, après Gamma Ray, annonce en bonne et due forme leurs absences, au lieu de se contenter d’un :  » Les Scorpions arrivent avec une surprise » ( Une chanson avec Uli). Quelle hypocrisie de la part de l’organisation qui était au courant des changements de « dernière minute ».

    Il aurait aussi été préférable d’obtenir les explications de la part de Nancy On The Rocks après le concert que par des informations glanées par Crazyscorps (qui n’ont aucune légitimité pour se mêler des affaires internes de Scorpions soit-dit en passant = un pseudo communiqué pas officiel du tout d’Herman Rarebell transmis par téléphone avec ce dernier…glup) – Disons que des excuses des deux partis auraient suffit à pardonner un manque de professionnalisme de Scorpions et une hypocrisie générale de Nancy On The Rocks, sans pour autant avoir à se mêler d’histoires internes… Bref

    [Reply]

    Gegers (Vice-président Crazyscorps)

    Je me permets de répondre à ce commentaire. La légitimité de Crazyscorps n’est effectivement pas journalistique, en revanche elle l’est d’un point de vue éthique. Comment se contenter du communiqué officiel du groupe, dont nous savons tous qu’il a pour simple but d’accabler l’organisation, alors que nous savons tous que les racines de ce fiasco sont bien plus profondes. Par égard aux nombreux fans déçus qui ont fait le déplacement, il me semble pertinent de tenter de leur fournir des explications tangibles sur ce non-événement, même si cela nous amène à glaner des informations auprès de Herman Rarebell et transmettre des versions non-officielle. Il ne me semble pas que Crazyscorps sorte de son rôle en faisant cela. Tout autant que nous aimons les Scorps, il nous semble pertinent de dénoncer et expliquer les (nombreux) cafouillages qui émaillent cette tournée d’adieux.

    Sinon, merci à Radio Metal pour ces articles mesurés et fort pertinents.

  • BrocasHelm dit :

    Outre les sempiternelles histoires de contrat qui viennent toujours gâcher la fête (n’est-ce pas Black Sabbath ?), on retiendra de cette affaire que l’alcool, passé soixante ans, ça devient moche…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3