ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Nickelback : heavy, puisqu’on vous le dit !


Nickelback, groupe victime d’un grand malentendu, celui de n’être perçu que comme un groupe à ballades, lorsque sa discographie pullule de hits heavy irrésistibles. Après tout, ce sont bien ses ballades, et uniquement ses ballades, que l’on entend systématiquement sur les ondes populaires. Eux aimeraient voir les médias de masse se porter davantage sur la variété de son répertoire, et en particulier sur ses chansons heavy, comme nous l’explique Mike Kroeger, bassiste du groupe et frère du frontman Chad, dans l’entretien qui suit. Mais c’est ainsi que va la grosse industrie musicale qui croit penser au bien des chastes oreilles du peuple.

Raillé par une frange conservatrice de la communauté metal, s’enfermant dans des préjugés et des codes, Nickelback pourtant n’en a cure. Kroeger se montre même compréhensif, s’incluant d’ailleurs dans la communauté des metalheads.

« La chose avec laquelle je ne suis pas nécessairement content, peu importe l’album, est le sentiment que nous avons encore dû nous presser pour le faire. »

Radio Metal : Comment vas-tu ?

Mike Kroeger (basse) : Je vais bien, c’est juste que je me lève à peine, nous avons passé nos quelques dernières nuits en studio, nous avons travaillé tard !

Est-ce du travail pour un nouvel album ?

En fait, nous enregistrons de la musique pour des choses futures, je ne sais pas si ce sera sur le nouvel album ou pas !

A quoi ça ressemble ?

Celle-ci commence tout juste à être développée au moment où je te parle, ça sonne épique et gros, en quelque sorte ! Je suis certain que tu pourras l’entendre d’une manière ou d’une autre. Nous verrons bien pour quoi nous l’utiliserons.

Est-ce possible que tu sortes ça sur un autre projet que Nickelback ?

Ce sera pour sûr pour Nickelback ; mais ce pourrait aussi bien être pour un album de Nickelback que pour quelque chose d’autre, on ne sait jamais…

Votre dernier album est sorti il y a deux ans. Que penses-tu de cet album, maintenant que du temps est passé ?

J’en suis très content. Je suppose que tu regardes toujours ton travail après avoir pris du recul, et il y a toujours quelques trucs avec lesquels tu n’es pas content. Et la chose avec laquelle je ne suis pas nécessairement content, peu importe l’album, est le sentiment que nous avons encore dû nous presser pour le faire. Je peux entendre les choses et je sais qu’il y a des choses là-dedans qui auraient pu être meilleures. C’est toujours comme ça lorsque tu fais de l’art, tu regardes en arrière et il y a des choses sur lesquelles tu veux revenir et que tu veux modifier !

Comment, selon toi, cet album a été perçu par les fans ?

Fantastique, tout le monde semble vraiment accrocher ! On dirait qu’ils l’aiment. Du moins, de ce que j’en sais, ils semblent aimer ! (Rires)

« Lorsque j’entends des gens dire ou imprimer ce genre de choses, ce que ça me fait, c’est qu’instantanément je me rends compte qu’ils n’ont écouté aucune de nos autres musiques… »

Les tournées de Nickelback sont toujours très longues ; vous sortez un album tous les trois ans, alors que la plupart des groupes font ça tous les deux ans. Avez-vous besoin d’être sur la route et faire ces longues tournées pour trouver l’inspiration ?

Je ne sais pas si c’est vraiment pour trouver l’inspiration, mais tu essaies de te retrouver face aux fans du monde entier autant qu’il t’est possible, et c’est vraiment ça le but ! Bien entendu, ça inspire d’être là dehors et voir que les gens se font plaisir avec ton travail. Ça aide beaucoup !

La musique de Nickelback est souvent très heavy et tout particulièrement sur les quelques derniers albums. Pourtant, le groupe est essentiellement connu pour ses ballades. A cause de ça, des metalleux voient toujours Nickelback comme ce groupe rock très « soft ». Est-ce que ça te dérange d’une certaine façon ?

Je ne sais pas si ça me dérange. Lorsque j’entends des gens dire ou imprimer ce genre de choses, ce que ça me fait, c’est qu’instantanément je me rends compte qu’ils n’ont écouté aucune de nos autres musiques… Et ça me va. Dans la communauté des metalleux, dont je fais partie, les gens peuvent parfois cracher sur un artiste l’accusant de sonner commercial ou grand public… Mais ce n’est pas un problème.

Chad a récemment dit en interview : « De nombreuses personnes qui affirment détester Nickelback nous aiment en secret. » Penses-tu qu’en fait de vrais metalleux aiment votre groupe mais ont trop honte de le dire parce que ça ne fait pas « true metal » d’aimer Nikelback ?

Ouais, je ne leur en voudrais pas. Disons le comme ceci : en tant que metalleux, je ne blâmerais aucun metalleux qui ne voudrait pas se retrouver dans cet album et dire : « c’est mon groupe [préféré] ! » (Rires) Tu vois ce que je veux dire ? Si il ou elle l’écoute et ne veut pas le déclarer en public, ça ne me pose aucun problème, car je sais qu’il y a une sorte de code parmi les metalleux pour ce qui concerne les groupes comme nous, ou tout autre groupe qu’il n’est pas « cool » d’aimer… Pas de souci. Mais le fait est que je sais que nous enregistrons de la musique sur chaque album qui est heavy, qui a beaucoup de punch et nous produisons de la musique qui sonne très heavy parfois.

« Je sais qu’il y a une sorte de code parmi les metalleux pour ce qui concerne les groupes comme nous, ou tout autre groupe qu’il n’est pas « cool » d’aimer… »

Nickelback est une sorte de mélange de rock, grunge et metal. Quelles sont les influences du côté metal de votre musique ? Quels sont vos groupes de metal favoris ?

Le Big 4 sont parmi mes préférés. Ces quatre groupes, Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax sont bien entendu des classiques. Mais j’écoute énormément Meshuggah. J’aime vraiment ce groupe. C’est ce que je considère être heavy. Meshuggah est heavy, très heavy. Et j’aime beaucoup Deftones. Il y a aussi beaucoup de très bon metal là dehors qui est tout juste en train d’arriver.

Peut-on espérer voir Nickelback utiliser une chanson heavy en tant que single dans le futur, au lieu d’une ballade ?

Nous aimerions vraiment pouvoir le faire, mais personne ne la jouerait [à la radio], tout particulièrement en Europe, c’est ça le problème. C’est totalement rebutant pour la radio et la télévision, comme MTV ou quiconque diffuse des clips musicaux aujourd’hui. Le fait de sortir des choses heavy dans cet univers est un quasi suicide, tu sais. Ils ne le joueraient pas ou ne lui accorderaient aucune attention, car ils croient que personne ne veut entendre ça, tu sais. Je pense qu’ils ont tort, mais… J’aurais souhaité que nous puissions sortir de telles chansons auprès du public, de manière à ne pas avoir à nécessairement acheter un album de Nickelback pour entendre une chanson de heavy metal, car tu l’entendrais à la radio, mais ils ne la joueront jamais, tout simplement. Les gardiens de l’industrie musicale s’assurent que rien de tel ne passe à travers.

Enregistrez-vous des ballades simples et attrayantes parce qu’il le faut pour pouvoir être sûrs d’être diffusé ?

Eh bien, le truc, c’est que nous écrivons de la musique comme ça, et nous écrivons des chansons de heavy metal et nous écrivons des chansons rock mid-tempo. Nous écrivons tout ça et nous essayons de mettre les mains dans autant de styles que possible, simplement parce que, tu sais, si tu écoutes notre musique, nous touchons à de nombreux styles. Nous voulons toucher autant de styles que possible. Il se trouve juste qu’ils ne diffusent que nos ballades.

« Le fait de sortir des choses heavy dans cet univers est un quasi suicide. […] Car ils croient que personne ne veut entendre ça. Je pense qu’ils ont tort. »

Vous prévoyez de sortir un « best-of » cette année. Allez-vous essayer d’avoir un équilibre sur cette compilation entre les ballades et les trucs plus heavy, de manière à bien représenter le travail du groupe ?

Le truc, c’est qu’il sera difficile de trouver des chansons qui colleraient. Car ce n’est pas nécessairement pensé comme un « best-of » ; c’est pensé comme étant les « tubes ». Étant les « tubes », nous devons inclure des chansons qui ont eu un certain succès commercial. Et je pense qu’une bonne partie seront les ballades, mais je suis certain que nous essaierons d’y inclure [d’autres types de chansons]. Car nous avons eu quelques chansons qui ont été numéro un en Amérique du Nord qui sont un peu plus heavy, nous essaierons de faire en sorte qu’elles se retrouve dessus.

J’ai une question un peu légère pour la fin de cette interview : est-ce que Steel Panther a joué au mariage de ton frère (avec Avril Lavigne) ?

(Rire) Non, ils ne l’ont pas fait. Je crois qu’ils ont essayé de le faire mais au bout du compte ils ne sont pas venus.

Penses-tu que sur le prochain album, le bonheur de Chad après son mariage l’influencera dans son écriture ? Que grâce à ça vous aurez un album très positif ?

Eh bien, il semble être très heureux aujourd’hui, donc je suppose que ça pourrait bien être le cas, qu’il pourrait avoir une influence plus positive du fait d’être heureux de son mariage. Mais ça reste à voir, car nous aimons toujours écrire des chansons heavy, qu’elles soient joyeuses ou pas, c’est en quelque sorte d’où nous venons, tu vois ? Nous venons tous de ce monde du metal influencé par le Big 4, tu vois. Je suis donc certain qu’il aura toujours de la musique heavy là dedans.

Une dernière chose à ajouter ?

J’ai hâte de venir jouer pour les gens en France !

Interview réalisée le 23 juillet 2013 par Metal’O Phil.
Retanscription : Amphisbaena.
Traduction : Spaceman.

Site internet officiel de Nickelback : www.nickelback.com



Laisser un commentaire

  • Something in your mouth sur l’album dark horse est très bien, surtout les paroles ! Haha

    [Reply]

  • Quelqu’un pourrait me conseiller des morceaux heavy pour que je puisse me faire une réelle idée du groupe ?

    J’avoue que mon avis était plutôt biaisé du fait que les médias ne diffusent que leur ballades, mais cet itw a titillé ma curiosité.

    [Reply]

    Rien que l’album Dark Horse devrait démontrer la capacité du groupe à balancer la sauce. Allez y les yeux fermés.

    Los Miguel

    A vrai dire, j’ai découvert ce groupe lorsqu’on m’a dit que le dernier solo de Dimebag darrell se trouvait sur un de leurs album sur la chanson « Side of a bullet ».
    Sur le coup, en gros con de métalleux, je me suis dit que c’était pas possible que ce mec ait fait un pareil blasphème.
    Le morceau parle de l’assassinat de Dimebag. Il doit y avoir facile 4 ou 5 ballade sur l’album, mais 4 ou 5 morceaux qui envoient du paté. Et le morceau « side of a Bullet » est énorme!
    J’avais jusqu’ici caché que j’avais cet album caché entre du dillinger et du all shall perish…
    Non, je déconne, je m’en tamponne, j’écoute aussi Avril Lavigne et Britney Spears. Et je pisse sur les radios qui nous disent quoi écouter, qu’elles soient mainstream ou pas.

    Bastard

    En effet c’est vraiment du bon, allez j’me lance l’album !

  • Heavybourrin dit :

    Pareil pour moi, je n’ai jamais trop écouter ce groupe à cause de ce préjugé des ballades miévreuses.
    Mais le dernier album est, je trouve, bien rock voire heavy. Je trouve leurs soli bien posés.
    Par contre j’ai essayé leurs ballades et j’accroches vraiment pas…dommage

    [Reply]

  • Et bien pour ma part, j’aime assez Nickelback. Je n’écoute que peu leurs ballades bien qu’elles soient sympas en général, pour la simple raison qu’ils ont beaucoup d’autres choses à offrir. Leurs morceaux sont pêchus et rafraîchissants, très accessibles et dans des styles heavy rock mais aussi heavy metal! C’est à partir de ceux ci que les détracteurs devraient baser leur opinion. A découvrir plus en profondeur pour des moments détente, lorsqu’on a pas trop envie de réfléchir (n’est ce pas Protest the Hero and co ^^?!). En plus les paroles sont marrantes, et ils font un hommage à Dimebag dans Side of a bullet. Je crois qu’ils sont du bon côté ces canadiens. Peace à tous.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3