ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Nikki Sixx est prêt à mettre une balle dans la tête de Mötley Crüe


Annoncer la mort d’un groupe revenu de l’enfer plus d’une dizaine de fois apparaît définitivement comme un acte prématuré. Pourtant, quand l’annonce vient d’un des membres du groupe en question, le sujet peut être pris un peu plus au sérieux.

Néanmoins Mötley Crüe n’est plus à un retournement de situation près. Il y a un mois, le chanteur Vince Neil déclarait qu’il n’y aurait pas de nouvel album, au mieux un EP de quelques titres. Et dans la dernière interview du bassiste Nikki Sixx il y a quelques jours à un site australien, le projet d’album est bel et bien de retour.

Comme quoi la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, surtout chez ces Californiens. En revanche, ce à quoi on s’attendait peut-être moins, c’est d’entendre le bassiste dire que ce serait l’ultime album du Crüe, alors que le groupe est de retour dans sa formation d’origine depuis moins de dix ans. Une éternité pour la majeure partie des groupes actuels, juste une étape pour le Crüe qui officie depuis 33 ans. L’âge du Christ, un âge idéal pour partir en héros, la tête haute. Par la grande porte. Celle qu’ils ont emprunté depuis qu’ils sont revenus tous ensemble, qu’ils ont sorti ce Saints Of Los Angeles en 2008 qui marquait le vrai come-back musical d’un des groupes de Hard Rock les plus médiatisés de tous les temps.

Alors, comme beaucoup de choses ont été épiques dans la carrière du groupe, pas question de sortie en demi-mesure : un album, un film et une tournée d’adieu. Mais pas n’importe quelle tournée: « C’est important quand vous faites une tournée d’adieu que les gens comprennent que quand vous collez une balle derrière la tête du cheval et qu’il s’écroule, ce n’est pas une balle en plastique, c’est un putain de tir de fusil de chasse. Tu vois, qui lui brûle la cervelle, et qu’il ne revienne jamais. Il faut que ce soit comme ça. » Une question d’intégrité pour le bassiste qui n’a jamais quitté l’aventure depuis le début: « C’est la seule manière pour moi, pour pouvoir me regarder dans le miroir et faire une tournée d’adieu. » Pas question donc de se la jouer comme les Scorpions, The Eagles ou Judas Priest, et de promettre une vraie fausse tournée d’adieu (qui n’en est pas vraiment une et on revient, enfin on ne sait pas trop…).

Mais cela ne sera pas sans dommage émotionnel pour Nikki Sixx, qui, même s’il possède également un side-project appelé Sixx: AM dans lequel il se réalise pleinement, a un attachement forcément particulier à Mötley Crüe : « Je vais pleurer. Je pleure rien que d’y penser. »

On l’a bien compris, si le gang s’arrête cette fois-ci, ce sera pour de bon. Mais pas avant d’avoir mené à terme le projet de film autobiographique, l’adaptation du livre à succès The Dirt: Confessions Of The World’s Most Notorious Rock Band, (dont nous vous parlions déjà il y a quelques temps) et sortir cet ultime album dont il est à nouveau question, forcément : « Je veux finir notre film et sortir un nouvel album. Nous reviendrons en Australie et ce sera tout. Je pourrai dire honorablement : nous l’avons fait à notre manière et nous ne reviendrons jamais. »

Le public prend donc acte, et sera très certainement triste également de quitter un groupe capable à nouveau de sortir des titres de l’acabit de ce « Sex » sorti en 2012 à l’issue d’une résidence à Las Vegas :

Une question se pose aussi : le processus sera-t-il accéléré par l’état de santé d’un de ses membres ? Si elle s’est souvent posée dans le passé, notamment à cause de la vie quelque peu dissolue du groupe, qui a vu des overdoses, morts accidentelles et maladies orner son parcours, le sujet est de nouveau d’actualité après que Vince Neil ait dû abréger un concert à Sydney en Australie il y a quelques jours. Celui-ci s’est plaint sur scène d’énormes douleurs, et a dû être emmené d’urgence à l’hôpital. Mick Mars sur son compte Twitter a publié que le chanteur était victime de calculs (maladie somme toute commune et pouvant frapper à tout âge), et il s’est fait opérer à la suite de ces douleurs pour retirer les calculs. Comme l’a précisé Nikki Sixx sur Facebook, ce n’est pas le genre de Vince Neil d’abandonner ses fans pour de futiles raisons : « J’ai vu Vinnie aller sur scène avec des os cassés, la voix complètement partie, ou avec des ligaments déchirés, mais jamais, au grand jamais, il n’annule… » C’est donc du sérieux, et même si le chanteur a immédiatement dit qu’il serait de retour pour la date suivante à Brisbane, le sujet n’est pas à prendre à la légère pour un groupe dont les membres n’ont plus vingt ans.

Mick Mars n’est d’ailleurs pas en reste dans cette lutte perdue d’avance contre le temps, puisqu’il est atteint d’une spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire chronique qui affecte ses articulations, l’empêchant de plus en plus de se mouvoir comme il le souhaite sur scène. Tout ce que les fans peuvent espérer, finalement, c’est que Mötley Crüe en finisse de la manière qu’ils ont choisi, en ayant mené à bien les projets qui leur tenaient à cœur, et pas par une fin accidentelle.

Nikki Sixx ne l’entend pas autrement, et c’est lui qui donne le mot de la fin: « Je pense juste que c’est important que nous finissions ce que nous avons commencé et après, advienne que pourra. Cela pourrait être beau. Cela pourrait être une belle fin ! Quand vous allez voir un film génial – et je vais vous laisser avec ça : quand vous allez voir un putain de grand film, que vous sortez et vous vous dites : ‘C’était incroyable! Ça m’a retourné !’ Ce n’est pas : ‘Ça m’a retourné et hum, peut-être qu’il y a une suite’. » Signer de façon marquante la fin d’une aventure longue de plus de trente ans, quel groupe ne rêverait pas d’un tel aboutissement ?



Laisser un commentaire

  • Déjà j’aime la référence à Scorpions pour la tournée d’adieu.

    Mais la différence, c’est qu’entre les membres du CRUE c’est plus contractuel, et chacun vaquait déjà à ses occupations depuis leur come back.
    Cette fin était déjà palpable, et les déclarations de Vince apportaient de l’eau au moulin.

    SOLA a tardé à venir, et depuis à part « sex », le groupe n’a rien proposé.
    Bien que fan, il y a un moment où le groupe se doit proposer du matériel neuf, ou de tourner davantage sur notre continent.

    Il y a longtemps, j’avais lu que Nikki Sixx aimerait encore sortir un classique avec le CRUE. Je prends. Mais j’ai cette légère déception qu’il n’y aura eu que 2 albums depuis ce come back.

    Même si ça doit « tuer » Nikki. Il a porté son rêve aussi haut qu’il pouvait. Il vaquera à ses occupations, et il y aura toujours le très bon SIXX AM.
    Mick Mars finira-t-il par sortir son album solo ?
    Vince à part faire des reprises, la musique ne le botte plus comme avant. Et Tommy tant qu’il reste loin, ça vaut mieux pour lui. Il m’a bien aspergé de faux sang lors de leur passage au Zénith.

    Déjà qu’au Zénith Vince était épuisé assez rapidement, j’espère que les autres et lui se mettront en bonne condition pour cette tournée d’adieu.
    Enfin d’ici là, il peut se passer plein de choses.

    [Reply]

  • Han, Mick Mars aussi a la sponspon? Le pauvre! Je compatis, j’en ai hérité avec le Crohn. :/

    [Reply]

  • Güns n' Fuckin' Crüe ! dit :

    Le temps qu’ils finissent leur film, qui fasse un album et qu’ils finissent leur tournée d’adieu on en a encore pour un bon moment et ils ont encore le temps de changer d’avis !
    J’espère ! ^^

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3