ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Noir, c’est noir


Murderdolls sera de passage en France cette semaine : le 26 à Lyon, le 27 à Bordeaux et le 29 à Paris (en partenariat avec Radio Metal). Leur dernier clip pour le titre « Nowhere », extrait de leur dernier album Women And Children Last sorti l’année dernière, est visible sur la Toile depuis à peu près deux mois et si vous l’aviez manqué voici pour les fans et les curieux une session de rattrapage. Les autres, vous pouvez quand même lire l’article et vous passer la vidéo en coupant le son ; vous ne manquerez rien de plus qu’un tube aux sonorités skate-punk datées. En fait, il faut surtout VOIR cette vidéo pour ce qu’elle montre.


Résumé : un type (Joey Jordison de toute évidence) aux cheveux noirs, dans un grand lit noir, qui a dormi dans des vêtements noirs avec une télécommande noire (les groupies, c’est plus ce que c’était), éteint son réveil sur une table de chevet noire. Il a un chat noir (qui ne sert à rien dans l’histoire). Il s’habille : il porte un gilet noir par-dessus une chemise blanche (sans doute pour mieux faire ressortir le noir de ses yeux) et un pantalon noir. Il transporte une mallette noire (qui ne sert absolument à rien dans l’histoire) jusqu’à sa voiture noire.

Parfois il broie du noir devant sa glace ou il joue avec ses amis. Ces passages musicaux sont filmés dans un noir et blanc très contrasté rendant le blanc très blanc et le noir très noir (cuir noir, guitare noire, débardeur noir, etc.) et nous rappellent parfois une histoire de couteau à beurre qui avait dû être tournée avec la petite sœur de la caméra qui a servi ici.

Au volant noir de sa voiture noire, il porte des lunettes noires ; il doit faire un grand soleil mais l’image est sous-exposée (on dirait qu’il va faire noir). Comme le type doit un être un grand fan de Nicolas Hulot (qui, pour le coup, n’est pas noir, rappelons-le), il fait du covoiturage et récupère sur le bord de la route ses amis tout de noir vêtus (deux d’entre eux portent même des sacs à dos noirs et tous ont misé sur les lunettes noires).

Au final, leur périple les mènera « nulle part », un endroit très chaud mais mortel. Et comme il serait trop con de mourir comme ça, l’un d’eux a la bonne idée d’enfiler son cuir noir.

Conclusion : il n’est pas si étonnant que nous ayons mis deux mois pour nous apercevoir de l’existence de ce clip. Quand des réalisateurs font preuve d’autant de créativité et de sens artistique, on s’en voudrait d’attendre plus longtemps pour voir ça. Et le mot de la fin ? Blanc (pour changer).



Laisser un commentaire

  • Ok, le clip est un peu nul…mais la chanson est franchement terrible !!!

    [Reply]

  • Le « type » que tu parle au début; avec les cheveux noirs, chat noir, … N’est pas Wednesday 13. C’est Joey Jordison, le guitariste.

    [Reply]

    Merci Maggot. Je n’ai de tout évidence pas l’œil pour les différencier. C’est désormais corrigé.

  • En même temps on avait été prévenus : il fallait couper le son.

    J’aurais du le faire, oui, j’aurais du…

    [Reply]

  • Bon, j’avoue Murderdolls viens encore de baisser dans mon estime. N’empèche que certains morceaux sont tout à fait respectable musicalement (même s’ils n’ont pas la technicité la plus aboutie qui soit).

    On pensera peut etre a de l’esprit de contradiction, mais j’ai trouvé un nombre incroyable de choses (trop) blanches…

    [Reply]

  • Bah, 99% des clips n’ont pas de sens, ou rien à voir avec l’histoire de la chanson, alors pour le coup, celui là ne mène nul part, et c’est de ça que ça parle, c’est cohérent au moins!

    [Reply]

  • euh… on est censé voir quoi dans cette vidéo?

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3