ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Nuclear Power Trio – A Clear And Present Rager


En termes de supergroupe on ne fait pas mieux. Un véritable casting galactique, parangon de vertu. Le line-up de Nuclear Power Trio n’est autre que Donald Trump, Vladimir Poutine et Kim Jong-Un, trois candidats au prix Nobel de la paix. Une histoire d’amour née de la musique, loin des intérêts géopolitiques et économiques divergents. Nuclear Power Trio entend « réparer » le monde via son œuvre artistique qui va indéniablement supplanter la plateforme politique habituellement utilisée par ses membres. Le tout avec un premier EP intitulé A Clear And Present Rager pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier.

Nuclear Power Trio est avant tout une œuvre parodique qui fait intervenir Greg Burgess (Allegaeon) à la guitare, Pete Webber (Havok) à la batterie et Nick Schendzielos (ex-Havok, Cephalic Carnage, Job For A Cowboy) à la basse. Soit respectivement Donald, Kim et Vladimir. A Clear And Present Rager a été supervisé par Dave Otero (Cephalic Carnage). Nos trois dirigeants proposent ainsi une musique instrumentale inclassable, véritable pot-pourri de toutes leurs influences. Il suffit d’entendre la basse slappée des premières secondes d’« A Clear And Present Rager » pour s’apercevoir que Nuclear Power Trio est aussi décomplexé qu’ambitieux et déluré. Une extravagance digne de ses membres. « A Clear And Present Rager » a des élans qui évoquent évidemment Infectious Grooves pour ses sonorités funky et ses élans plus agressifs. Si le cheminement paraît chaotique en premier lieu, Nuclear Power Trio prend le temps d’installer ses accroches mélodiques via les leads chantants de Donald Trump, jouant le rôle d’ancrage empêchant l’auditeur de s’égarer. « Grab’em By The Pyongyang » obéit aux mêmes principes de composition : on s’en donne à cœur joie et on se laisse aller. Une approche favorisée par l’excellent travail de production amoureux des guitares (« The Fusion Collusion » profite d’un riffing massif à souhait) et qui dessine un son de basse à se damner, laissant également admirer la dextérité de la batterie. Et ce même lorsqu’il s’agit de suivre les phrasés de xylophone du bien nommé « The Fusion Collusion ».

La musique empreinte de bonhomie et de générosité de Nuclear Power Trio est donc aux antipodes du caractère politique grave et intransigeant de ses membres. Le pouvoir de la musique en somme : changer les âmes. Derrière le foisonnement d’artifices, de mouvements et de prouesses techniques se cache toutefois une cohérence certaine. Cette dernière est aisément identifiable lorsqu’on connaît la carrière des musiciens. Le goût de Greg Burgess pour la guitare classique et latine transparaît dans tous les titres et le doigté de Pete Webber est l’une des caractéristiques principales du son d’Havok (en particulier depuis son virage progressif sur Conformicide), tandis que Nick Schendzielos offre ce que ses admirateurs attendaient : un disque où il lâche la bride, avec quasiment vingt minutes de démonstration funk, jazz et metal à rendre fou tout bassiste amateur (et professionnel). C’est ce surjeu, ce plaisir presque égoïste de musicien et cet entrain qui légitiment ces instrumentaux. « Mutually Assured Seduction » fait sourire par ses leads langoureux presque issus d’un mauvais soap. Une politique de l’abondance et de l’audace qui autorisent toutes les acrobaties à condition de retomber sur ses pattes. Nuclear Power Trio excelle à ce jeu : le n’importe quoi se maîtrise.

Cinq titres pour changer la face du monde. Une rhétorique qu’on aimerait voir plus souvent de la part de nos trois dirigeants. On leur préfère cette éloquence, loin des frasques politiques lugubres dont ils sont si souvent friands. Nuclear Power Trio ne fraude pas : il joue ce qu’il veut avec une alchimie incroyable. On louera l’intelligence de Greg, Pete et Nick d’avoir choisi la parodie et une orientation musicale adéquate pour tourner en dérision les protagonistes et apporter un peu de légèreté, dédramatisant à la fois la virtuosité musicale et un climat politique mondial pesant.

Clip vidéo de la chanson « Grab ‘Em by the Pyongyang » :

Clip vidéo de la chanson « A Clear and Present Rager » :

Album A Clear And Present Rager, sortie le 30 octobre 2020 via Metal Blade Records. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Forcément les masques m’ont aussi rebutés dès le départ. Mais tout ça n’est que du 3e voire de 4e degré. Je préfère laisser la discussion politique de premier là où elle a sa place : aux chiottes.
    Puis j’ai écouté. Et là … la claque !! 3 musiciens très talentueux qui visiblement se font plaisir. Du heavy avec des touches de Prog, de Thrash et de Jazz. Une guitare à 8 cordes ultra-maîtrisée, une basse à 5 corde de folie – mon coup de cœur – le tout appuyé par une batterie allumée par le batteur d’Havok en personne.
    Très très bon.

    [Reply]

  • Yannick Muller dit :

    euh… y’a juste moi qui l’ai vu ou je délire… dans le 2ème clip c’est bien Bryan Cranson que l’on apperçoie en train de danser…( Breaking Bad – Walter H White alias Heisenberg…)… truc de dingue !!!
    et personne en parles ? ou peut-être que je délire simplement de trop … ?

    [Reply]

  • trump est mauvais et c’est tant mieux qu’il est degagé

    [Reply]

    Dale Cooper

    heu non il est encore là, il a gagné en fait 🙂 mais les médias complices de l’état profond (dénoncé à l’époque par Kennedy avant son assassinat) annonce l’affreux Oncle Biden (qui aime les très très jeunes filles-sic) gagnant, Eurk.
    quand la Vérité va éclater, nombreux vont être estomaqués, en attenant le lavage de cerveau bas son plein.

    yanis

    C’est fini pour trump, c’est bien mieux comme ça pour de nombreuses personnes, les americains on en eu marre de ce type, mais bon i l y aura toujours les haineux de droite(et d’extreme droite) qui vont pleurnicher, pour toutes les communautés soutien total a Joe Biden .

    Dypso

    Dale: vous êtes si convaincu, c’est vous qui risquez d’être estomaqué si les choses ne se passent tel que vous le pensez.
    Ceux qui seront le moins estomaqués sont ceux qui doutent (zététique), et non ceux qui croient ni ceux qui suspectent.

    Sinon, personne pour parler musique et pas politique !? C’est une parodie, musicalement très solide, et sans paroles, alors profitons des notes !

  • C’est là que l’on voit à quel point la propagande est très profonde, on nous représente les soit disant hommes politiques les plus dangereux de la planète, nuclear trio , alors qu’en fait ce sont ces hommes du moins Poutine et Trump qui peuvent sauver le monde, inversion accusatoire naturelle en cette période d’apocalypse, du coup les gentils sont les Biden (l’affreux oncle pédophile), Macron ( qui représente la haute finance et la mafia bancaire), Bill Gates (qui vous veux du bien en vous vaccinant, alors qu’il a dit qu’il y avait trop de monde sur terre et qu’il veut réduire l’humanité, à méditer),Merkel and co, si on y réfléchit ça fait froid dans le dos comme cela passe comme une lettre à la poste. L’axe du bien esprit Charlie, Sic !

    [Reply]

    Jeff (RM)

    Et pourtant, quel EP formidable…

    David

    Oui pardon je ne parlais pas de musique, je vais écouter malgré ce coté pro système très prononcé…

    Dypso

    … ce manichéisme.

    Les gentils sont en fait méchants, et les méchants sont en fait gentils …
    Non, chaqu’un suit ses intérêts personne n’est blanc ni noir.

    Par contre la musique, miam. Bonne découverte 🙂

    Wolf

    Le manichéisme, de Mani prophète du 2e siècle, appelé le bouddha de lumière ou le christ d’orient, son message était l’Amour Universel, suivi par les bogomiles; les parfait cathares…la Gnose, et cela s’est transformé en manichéisme, ce qui représente bien notre monde actuel ou les valeurs essentielles sont inversées. D’ou ce groupe , très bon qui plus est, et sa pochette très représentative.

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3