ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Oceansize tombe à l’eau


Si vous suivez les news express vous êtes certainement déjà au courant de la triste nouvelle de la séparation aussi brutale qu’énigmatique d’Oceansize. Le message sur le site du groupe affirme sèchement qu’«aucune explication n’est à venir ni nécessaire. » De quoi laisser les fans pantois et désorientés.

La nouvelle est d’autant plus déconcertante que le groupe semblait avoir atteint un beau rendement créatif. Un rendement que seul un groupe au sommet de son art peut avoir. Le groupe avait en effet sorti en 2009 un coffret live particulièrement dense contenant la totalité de leur discographie (les face B comprises) interprétée en live et un superbe EP, intitulé Home & Minor, mettant en exergue la facette la plus sensible du groupe. Et, surtout, l’année dernière a vu débarquer le captivant et surprenant album Self Preserved While The Bodies Float Up. Surprenant par son génial démarrage avec le cradingue et boueux « Part Cardiac » et les percutants « SuperImposer » et « Build Us A Rocket Then… ». « Quinze minutes d’agression », comme avait qualifié ce début d’album Steve Durose dans l’entretien qu’il nous avait accordé. Un album unanimement salué par les fans et la presse spécialisée comme une sorte de sommet créatif. Steve nous confiait d’ailleurs à propos du titre de l’album : « C’est une célébration de la longévité. »

Alors que s’est il passé ?

Sont-ce des confrontations au sein du groupe qui ont créé le clash ? Des confrontations dont Steve nous vantait les mérites et qui, selon lui, étaient à l’origine du talent du groupe : « […] je suppose que c’est ce qui fait ce que nous sommes. Je crois que si nous étions d’accord sur tout, notre musique serait terne. Le fait de nous battre constamment pour essayer d’avoir ce que l’on veut pour la musique se perçoit dans nos compositions. »

Ou bien est-ce une sorte de désillusion par rapport au succès limité du groupe ? Ce dernier avait en effet abandonné l’idée de se plier aux règles habituelles de l’industrie musicale et notamment de sortir des singles : « Quand on envisage de sortir un single, de réaliser un clip, on espère forcément que cela aura un impact positif sur les ventes d’albums. En réalité il n’y a pas eu de véritables changements. […] Ainsi on a complètement arrêté le principe des singles, cela ne nous correspond pas vraiment. » C’est pourtant précisément cette liberté qui a permis à un album aussi décomplexé que Self Preserved d’exister. Un fait dont le groupe avait entièrement conscience : « nous ne nous forcerons pas trop à chercher le succès commercial car nous ne voulons pas que la musique en pâtisse. »


Il y a cinq mois Steve concluait « si nous pouvons simplement continuer à écrire la musique la plus intéressante dont nous sommes capables, à avoir la possibilité de sortir des albums, alors nous le ferons. » Qu’est-ce qui a donc eu raison du groupe en si peu de temps ? Difficile de trouver des indices allant dans le sens d’une réponse tellement les paroles et les faits passés vont dans un sens opposé au dénouement actuel. Et visiblement nous ne sommes pas prêts d’en avoir l’explication même si le groupe ne pourra pas rester muet éternellement. Car en effet, comme le sous-entend le communiqué, les membres ne comptent pas en rester là musicalement : « Il y aura davantage de musique de la part de chacun de nous aussi vite que possible. »

Malgré tout, Oceansize, vous nous manquerez.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3