ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

On recommence ou on passe à autre chose ?


Vais-je une fois pour toute réussir à parler de l’affaire Charlie Hebdo dans ce Blog ?! C’est vrai quoi, c’est de votre faute si je suis dans l’obligation de repousser à nouveau ce billet à une date ultérieure… Mais il fallait quand même revenir sur ce qui s’est dit ici dans les commentaires du Blog de la semaine dernière. Le fond, la forme, les emportements etc. : tout cela méritait bien qu’on tente une analyse d’ensemble. Une synthèse globale « à la sauce Radio Metal », bien entendu, parce que vous suivez un média qui a une manière de voir le monde particulière et c’est aussi cela qui fait notre originalité.

C’est parti.

Jamais je n’ai écrit que « Radio Metal se situait au-dessus des lois ». Ceux qui me prêtent ces propos se trompent car ce n’est pas ce que je dis, ni ce que je pense. Je fais simplement partager l’idée, qu’à titre personnel, je n’accorde pas beaucoup d’importance à la Justice aléatoire des Hommes et que c’est ma liberté de le penser. Mais c’est aussi ma liberté d’agir en conséquence dans ma vie de tous les jours si je le souhaite, tant que cela n’empiète pas sur la liberté d’autrui.

« Ouais mais t’es un enfoiré, justement on t’explique qu’avec le livre No Comment tu empiètes sur la liberté d’autrui !!! »

Mais oui les mecs, pas de soucis, j’ai bien compris que pour vous les deux citations suivantes étaient, par exemple, extrêmement importantes et que c’étaient même des œuvres :

HAYRVAY à propos de Dream Theater – Acte 33 :

‘ mais mais mais… on s’en branle, c’est tout pourri Dream Theater, on s’en branle des mecs qui ejaculent sur leur public en jouant de la musique ‘

SANDRO67 à propos de Korn – Acte 32 :

‘ C’est triste de voir à quel point ce groupe est devenu hors sujet, au point de jouer avec des sons de dubstep. Le fait qu’ils aient encore des fans avec la merde qu’ils ont pondu ces 12 dernières années est alarmant. Je ne les ai jamais aimé, mais franchement les mecs, ils sont passés du ‘bof’ sur les premiers albums à du pop metal de merde sur les suivants, puis à un mélange entre une blague de musique électronique et un type ayant des problèmes avec son père. ‘

Sur le fameux livre No Comment, nous savons que nous mettons en avant un recueil particulier qui, juridiquement parlant, comporte certains risques. Pourtant, nous le faisons pour deux raisons qui embêtent apparemment beaucoup de gens : nous considérons que cette cause-là est juste (se moquer de ceux qui participent à la médiocrité du web) et en cas de souci juridique nous savons que nous pouvons très bien gagner.

Une fois que vous avez compris ça, vous avez tout compris.

D’ailleurs, je profite de cette tribune qui m’est accordée aujourd’hui (héhé !) pour remercier infiniment ceux qui ont fait naître la polémique de la semaine dernière parce qu’elle aura eu pour conséquence l’augmentation de notre trafic (qui se portait déjà très bien, mais merci quand même pour lui !) tout en renforçant la cohésion incroyable, et qu’en fait peu de gens soupçonnent, au sein de notre équipe.

Parce que lorsqu’on aborde des questions de fond aussi complexes que la morale et le bien-fondé d’une démarche, il est parfois très aisé de se prendre la tête. Et ce même au sein de notre propre staff. Mais comme ici nous tentons d’être intelligents et donc de faire la part des choses, il n’en résulte que des éléments positifs. En tout cas moi, ce qui m’amuse le plus, c’est de lire entre les lignes et de décrypter le jeu de certains commentateurs.

Un jeu tellement facile à lire…

Et vas-y que je dis ou sous-entends « que Radio Metal se fout de la gueule de ses lecteurs et que moi-même je ne posterai plus de commentaires en conséquence » pour inciter les lecteurs à faire de même, et vas-y que je dis ou sous-entends « que Radio Metal est au-dessus des lois et n’en fait qu’à sa tête », et vas-y que je dis ou sous-entends « que ce ne serait pas si mal si tous les sites de metal portent plainte contre Radio Metal », et vas-y que je dis ou sous-entends « que Radio Metal est géré par un excessif qui ne comprend rien à rien » etc. etc.

C’est nous qui avons l’habitude de nous victimiser ? Mais relisez vos commentaires les amis !

A tous ces gens-là, je voudrais vous dire une chose : Radio Metal est le fruit d’un excès effectué par l’excessif que, peut-être, j’ai été et je resterais. Mais derrière, j’ai très vite été rejoint par des excessifs (aussi excédés que moi du fait de voir aussi peu de médias d’envergure focalisés metal en France) et c’est ça qui a fait toute la différence. Ce projet m’a dépassé à partir du moment où j’ai compris que tous les membres de mon équipe avaient quelque chose à apporter pour le faire évoluer encore plus vite vers une notoriété encore plus grande. Ça n’a d’ailleurs pas forcément été psychologiquement simple pour moi parce que, quand quelqu’un crée quelque chose de A à Z seul et en rencontrant tant d’obstacles et de difficultés, eh bien il paraît normal qu’il ait besoin de temps pour comprendre la nécessité et l’intérêt qu’il a à travailler avec d’autres personnes.

La vie est un apprentissage : vous n’avez qu’à relire Montaigne pour comprendre cette idée !

La première qualité d’un bon chef d’entreprise est justement de savoir s’entourer. Quand je vois avec qui je travaille, et quand je vois ce qu’est devenu Radio Metal, je pense que nos choix n’ont pas été si mauvais. Parfois il y a juste des choses que l’on met en place, que l’on écrit et que l’on dit qui peuvent être discutables. Cela ne nous dérange aucunement puisque nous sommes des agitateurs d’idées avant tout et que nous n’avons pas la science infuse car personne, ici-bas, ne l’a.

Toi, moi, ma mère, mon chat… personne ne l’a.

Et si vous voulez une confidence : oui, c’est vrai, nous avons, exactement comme un des commentateurs qui a posté ici la semaine dernière, de l’ego. Comme lui, nous sommes intelligents et nous savons argumenter. Comme lui, nous avons compris que, dans le but d’être cohérent dans son raisonnement, il fallait penser au raisonnement contraire pour pouvoir se mettre à la place de tous les interlocuteurs et ainsi maîtriser toutes les argumentations, tous les raisonnements possibles. Comme lui, nous pouvons être de mauvaise foi et avons conscience du poids des mots, de ces fameuses joutes verbales souvent nécessaires aux métiers liés à la communication.

Mais, justement, toutes ces joutes verbales doivent être prises pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des balivernes, et comme rien de plus. Car la réalité de la vie n’est pas une histoire de joutes verbales : on ne vit pas 100 ans sur cette Terre pour avoir raison ou tort mais bel et bien pour être heureux.

Le politique est là pour profiter du système, s’en mettre plein les fouilles, et faire croire qu’il s’occupe du peuple sous des airs de bienveillance. L’avocat est là pour défendre son client, parader devant une assemblée, en défendant Klaus Barbie et le lendemain celui qui en a été victime. Dans ces métiers, c’est le pouvoir que beaucoup de gens recherchent. Et même si il y a bien sûr des politiques et des avocats qui ont gardé les valeurs fondamentales que sont l’intérêt du peuple et le désir de Justice, je ne considère pas spécialement ces métiers-là comme des métiers nobles. A la différence de médecin ou infirmier par exemple qui, eux, sont des métiers qui reposent avant tout sur l’humain.

Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, bien sûr et encore heureux, mais j’ai le droit d’écrire ce que je pense et j’ai le droit, sur d’autres sujets, d’avoir des valeurs qui me conduisent à agir d’une certaine manière. Tant que cela ne nuit pas aux autres, je ne vois pas où est le problème. Et puis gardez aussi en tête que toutes les décisions que l’on prend au sein de Radio Metal sont prises à l’unanimité par les permanents de la radio.

Dans les commentaires de la semaine dernière, un internaute écrit :

« Radio Metal se met dans la même position que ceux qui ont jeté des cocktails Molotov sur Charlie Hebdo car leur morale n’acceptait la caricature de Mahomet. »

Il y a morale et morale, très cher internaute. Car si la morale était une notion universelle, ça se saurait. Notre morale à nous ne nous forcera jamais à agir violemment pour défendre nos valeurs car le combat que l’on mène est bien évidemment un combat intellectuel qui n’a pas vocation à agresser physiquement qui que ce soit. La morale est elle aussi dans le cœur de chacun, cher internaute. Si des mecs sont assez fanatiques pour aller nuire à des gens avec qui, simplement, ils ne sont pas d’accords : c’est leur problème.

Mais qu’on ne nous compare pas à ces fous furieux, ça n’a vraiment pas de sens et, au fond, c’est aussi ridicule et superficiel qu’une plaidoirie…

Radio Metal est un média authentique. Nous avons su rester assez sincères pour pouvoir toujours dire ce que l’on pense et agir avec une vraie liberté, comme à nos débuts, malgré notre évolution incontestable et tout ce que cela implique. Ceux qui nous suivent depuis 2007 le savent bien : nous, notre truc, c’est d’agiter des idées et de faire réfléchir.

La polémique de la semaine dernière prouve, une fois de plus, que ce combat a du sens.



Laisser un commentaire

  • Très bon article qui résume bien le tour de la question. 😉

    Amaury, une constatation tout de même : Les réponses du staff’ ainsi que les deux derniers billets de ton blog prouvent à quel point l’avis et les commentaires de vos lecteurs sont importants pour vous. C’est une excellente chose, signe de la dimension humaine de votre entreprise et des rapports qu’elle entretient avec son « public ». Mais dans le cas de polémiques où la mayonnaise peut monter rapidement, laisser couler est parfois la meilleure solution pour mettre un point final à la discorde. Surtout quand il est clair qu’aucun des intervenants n’arrivera à convaincre l’autre. 😉

    Ça me rappelle un peu « l’affaire Mike Portnoy » qui quitte DT : sa volonté de répondre aux fans mécontents l’a vite amené à se justifier sur sa décision. Alors qu’elle lui était personnelle et ne regardait que lui.

    [Reply]

  • Amaur le gay dit :

    Vas y connard ajoute-moi dans ton no comment.
    C’est tellement facile mon pauvre con.

    [Reply]

    Doc

    Ah ben non, toi tu cherches a y être donc ça ne marche pas.

    ^^

  • Breizhwarrior dit :

    Bah n’écoutez pas tout ces mecs qui vous critiquent, ce sont eux qui n’ont pas le courage de critiquer ce qui se passe réellement, et encore moins de se rendre compte de ce que certains peuvent raconter sur Internet. Vendez le plus de bouquins possible, gagnez de l’argent ! autant se faire de l’argent sur des conneries, vous êtes géniaux, un des plus grand média du métal pour moi, alors n’hésitez pas 😉

    [Reply]

  • moi, mon chat il a la science infuse, il s’appelle Dieu… et il est d’accord avec vous.

    [Reply]

  • Je suis déjà un vieux fan de métal (depuis 1983 et le pyromania de Def Lepp) et je vous suis avec plus ou moins d’assiduité depuis deux ans. Je ne sais pas si l’idée de publier ces comm sous forme de livre est une bonne idée ou pas, si ces gens qui vous le repproche (ceux qui avancent des arguments, pas ceux qui insultent par principe ou autre jalousie)ont raison ou pas, en tout cas cela aura permis comme vous le dites de belles joutes verbals sur un sujet qui est loin de la raison principale de ce site mais qui nous a offert (j’ai du lire tous les postes en fait)un beau débat de fond. En tout cas vous connaissant un peu, vous appréciant beaucoup, je suis persuadé que votre démarche est empreinte d’une forme de « sympathie » et le côté « marrant » du projet est la raison de votre choix de publication. En tout cas je suis ravi de voir que sur le net il existe plusieurs site sur le métal et si je vous suisvous, et pas un autre, c’est que pour moi, non seulement vous êtes le meilleur mais surtout celui qui me ressemble le plus. Bonne continuation et long live Radio Metal !!!!!!!

    [Reply]

  • J’ai pas lu tous les commentaires sur le sujet, j’ai pas envie, ceux qui sont rapportés ici me semblent très cons, mais ce que je peux concevoir c’est que ça choque si vous tirez des revenus de ce bouquin: certes, les commentaires ont beau être médiocres, crétins, etc… Ça n’empêche qu’ils ont été écrit par des gens, pour être publiés sur des sites (donc gratuits), et vous avez compilé le tout pour les vendre. C’est, à mon avis, la principale raison pour laquelle ça peut poser question, et tu n’en parles apparemment pas. Comme si vous compiliez n’importe quoi d’autre publié gratuitement sur Internet pour le vendre, quelle que soit la qualité de « l’oeuvre ». Là en l’occurrence vous les avez choisies pour leur médiocrité.
    Et je dis pas ça par haine pour radio métal, je trouve vos articles souvent intéressants, il y a un travail de fond, et je vous souhaite de continuer. Mais ce livre ne me semble pas d’un grand intérêt, des commentaires débiles on en voit partout, tous les jours, sur tous les sujets, les imprimer ne me semble pas nécessaire. Enfin ça ce n’est que mon avis.

    [Reply]

    Doc'

    Je comprends tout à fait ta remarque.

    Après toute la question, d’une infinie complexité d’ailleurs, est de savoir si cette médiocrité appartient vraiment à quelqu’un ou si, au fond, elle n’appartient à personne… Nous ce qui nous intéresse ce sont les commentaires d’internautes et uniquement ça parce que, c’est un fait, on ne considère pas les propos de ces internautes comme le fruit d’un travail.

    Comme tu t’en doutes, sur la question précise du livre pour nous le fond prime sur la forme. Même si, encore une fois, nous avons conscience de l’aspect discutable de la chose sur la forme…

    😉

    Iadrov

    Ben, si la médiocrité peut aider à soutenir financièrement un média dont le but est d’être intelligent et ouvert d’esprit, moi je trouve ça bien, au contraire. Dans l’abstrait, le concept est limite poétique, en fait… O_O
    C’est pas le but, mais, n’empêche…

  • Ma foi je ne dirais qu’une chose…lache la grappe. Au vu de la personne qui se cache derriere le pseudo DOC je pense pouvoir dire que tu es deja au courant qu’il y aura toujours des cons partout et des abrutis pour brandir des pseudo-convictions et valeur libertaire quand ca les arranges. Bref, en esperant que se soit le dernier article a propos de cette histoire. Sinon on va finir par ariver au point godwin. ^^

    [Reply]

  • bravo les gas
    je suis a fond avec vous ne changer rien

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3