ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Ce qu'ils en pensent    Interview   

On refait le metal avec Philippe Manœuvre !


« Le metal est un genre quasi mort »

Nous sommes en décembre 1997 et cette phrase est tirée d’un papier de Philippe Manœuvre dans le magazine Rock & Folk. En effet, la citation ci-dessus est présente dans la chronique de l’album Reload, un des opus les plus critiqués de Metallica. Vous pouvez d’ailleurs savourer la chronique en question sur ce lien* et vous attendre à un concours spécial sur le sujet dans les prochaines minutes… Philippe Manœuvre a sorti l’année dernière un nouveau livre intitulé Le Rock Français. Le critique musical, rédacteur en chef du magazine Rock & Folk et ancien membre du jury de la « Nouvelle Star » sur M6 était de passage à Lyon pour une rencontre/dédicace (voir la vidéo en fin d’article !) avec ses aficionados. Une bonne occasion de discuter metal avec l’un des plus grands critiques rock français encore en activité.

Voici les principaux thèmes abordés lors de cet entretien littéralement immanquable : le metal d’aujourd’hui, l’importance du Hellfest (il y sera d’ailleurs !), Slipknot et la drogue, le magazine Rock Hard et beaucoup d’autres choses. Quand on passe dix minutes dans un taxi qui relie la Fnac Bellecour à la Gare de la Part-Dieu en compagnie de Philippe Manœuvre, on ne perd pas son temps. Cette conversation, nous vous la proposons ci-dessous à l’écrit mais également en streaming.

Car pour beaucoup d’entre nous, Philippe Manœuvre c’est avant tout une voix…

Notre interview en streaming : [audio:Philippe_Manoeuvre _Interview_pour_Radio_Metal_(09022011).mp3|titles=Philippe_Manoeuvre_Interview_pour_Radio_Metal_(09022011).mp3]

Radio Metal : Vous aviez écrit en décembre 1997 dans Rock & Folk qu’avec Reload de Metallica le metal était « un genre quasi mort ». Nous sommes quatorze ans après, est-ce que vous maintenez le propos et quelle est votre vision du metal aujourd’hui ?

Philippe Manoeuvre : Le metal, c’est la musique qui va le mieux. Ce sont des gars qui sont hyper bien installés, avec leurs fan-clubs. Ce sont eux, les groupes de metal, qui ont les meilleurs fans, ils ont vraiment des gens qui les suivent à l’image de ce qu’étaient les fans des années 60. C’est des gens qui ne se posent pas de questions et ils aiment bien le rock un peu violent, un peu fort et voilà, c’est comme ça. Oui, à un moment, j’ai été déçu par Metallica, j’ai trouvé qu’en tant que premier groupe de metal mondial ils avaient un problème. Mais eux-mêmes l’ont reconnu, c’était le problème de tous leurs DVD (NDLR : référence au film Some Kind Of Monster consacré à Metallica où un « thérapeute » intervient pour aider le groupe à résoudre ses soucis de communication) et c’était ces albums abominables qu’ils essayaient de faire. Ils n’avaient plus la flamme, ils n’avaient plus la foi […] Aujourd’hui sur le metal il n’y a peut-être plus LE groupe de pointe que tout le monde attend, qui serait le groupe que tout le monde veut voir etc. Mais il y a des festivals. Et notamment la Hellfest (sic), en France, qui me semble vraiment être le grand festival metal qu’on attendait. Où tout le monde est content d’aller à cette putain de Hellfest qu’on a vu arriver y’a quatre ans (NDLR : 2011 sera en fait la sixième édition du Hellfest).

Et vous y serez cette année ?

Ah, ouais, cette année j’y vais car y’a Iggy And The Stooges et Ozzy Osbourne qui sont vraiment deux personnes que je respecte profondément et je pourrais traverser le monde pour voir Iggy et Ozzy sur la même scène à deux jours d’écarts. C’est vraiment quelque chose de formidable quoi, je le ferai là.

Du coup l’arrivée du Sonisphere ne va-t-elle pas être problématique pour le Hellfest ?

Nan, pas du tout ! Mais vous savez, si y’a d’la place pour un, y’a de la place pour deux ! J’crois que la Hellfest est un festival international. Je crois que les gamins, les gens, les vrais fans savent que c’est Ben Barbaud (le programmateur du festival), qui est un mec comme eux, qui vient du même monde, qui faisait de la VPC quand il avait 16 ans… Moi, j’étais avec lui à Baltimore pour voir Mötley Crüe. En sortant du concert, lui, il allait dans des clubs parce qu’y avait un groupe, les « gouga gouma » (NDLR : nom inventé… ou vraiment inconnu !) qui jouait je sais pas où… C’est un véritable fou furieux ! Il m’a rappelé moi quand j’étais jeune.

« J’crois que la Hellfest est un festival international. Je crois que les gamins, les gens, les vrais fans savent que c’est Ben Barbaud (le programmateur du festival), qui est un mec comme eux, qui vient du même monde, qui faisait de la VPC quand il avait 16 ans… […] C’est un véritable fou furieux ! Il m’a rappelé moi quand j’étais jeune. »

Et la presse magazine aujourd’hui ? Vous aviez dernièrement fait avec Rock & Folk une couv’ sur Iron Maiden en disant que c’était le dernier groupe. Est-ce que c’est le dernier groupe « metal » ou le dernier grand groupe en règle générale ?

C’est le dernier grand groupe de toute cette génération. Les derniers groupes, c’est Queen, Iron Maiden, le truc se referme après. C’est complet. Le truc est fini quoi, un peu terminé. Bah, c’est important qu’il soit toujours là. Avec leurs trois guitares, c’est assez wagnérien et aujourd’hui les gens sont friands de spectacle comme ça. Quand on va voir Iron Maiden, qu’on aime ou qu’on n’aime pas les trois guitares wagnériennes, c’est loin du blues. Mais quand on aime la guitare électrique on prend une claque quoi ! On se dit « voilà des mecs qui maîtrisent un peu ». Et puis je les ai rencontrés et je dois dire que Bruce Dickinson est un des êtres humains les plus sympathiques, les plus chaleureux, les plus amicaux que j’ai rencontré. Vraiment un gars formidable. Et ça trompe pas vous savez. Tous ces groupes qui sont restés trente ans, c’était des mecs assez déments, on peut les aimer hein, parce que…

Mais justement les Kiss, Maiden, Scorpions finiront bien par disparaître et peut-être même là, dans pas longtemps…

C’est LA grosse question qu’on se pose tous.

Justement une relève existe-t-elle, pour vous, sur le metal, le hard ?

Y’a Gojira hein ! Y’a Gojira, y’a les petits quand même, ça va.

Oui mais Gojira vend aujourd’hui vingt mille exemplaires en France, c’est ça le problème…

Ils sont à la recherche de la grande chanson. Ils la trouveront. Vous savez, y’a des groupes où le premier album met tout le monde d’équerre puis après on assiste au déclin du truc et puis y’a des groupes, le premier album… Bah, c’est une prise de contact et après on voit bien que ça monte. Ce sont des groupes de terrain et Gojira, c’est ça : c’est un groupe qui fait plaisir à tout le monde. Regardez Metallica, ils ont mis longtemps avant d’écrire « Enter Sandman » et pour moi c’était la fin du truc ! (rires) C’était la fin créative mais au départ c’était autre chose : ils venaient comme toute nouvelle génération. Je crois qu’une nouvelle génération qui arrive, il faut qu’elle ait envie de dégager les vieux et là aujourd’hui c’est ça qui est gênant, les jeunes qui arrivent ont le respect des vieux. Nous, on l’avait pas. Moi je voulais dégager l’accordéon, c’était des trucs abominables. En même temps aujourd’hui les vieux, c’est AC/DC. Et est-ce qu’AC/DC je voudrais les dégager ? Non j’dirais, c’est formidable aussi. Je le dis. Alors voilà, on est dans un autre monde et faut qu’on trouve d’autres moyens et ça doit passer par les chansons.

« Slipknot, c’est un truc de jeunesse. C’est un peu comme 2Be3, c’est une époque de passage. […] Apparemment y’a beaucoup de défonce dans ce groupe et ça devient nuisible, y’a des morts maintenant. Moi, j’aime bien la défonce mais tant qu’on rigole quoi. Mais si y’a des morts, c’est pénible quand même, c’est un peu rater l’expérience, quoi… »

Est-ce qu’un artiste comme Slipknot par exemple, qui touche aujourd’hui un public jeune colossal, peut être l’avenir selon vous, l’incarnation de quelque chose de nouveau ?

Nan, nan, c’est un truc de jeunesse. C’est un peu comme 2Be3, c’est une époque de passage. « Slipknot » : voilà. Je crois pas que ça va aller très, très loin Slipknot. J’sais pas, on les sent du mauvais côté du manche. Et apparemment y’a beaucoup de défonce dans ce groupe et ça devient nuisible, y’a des morts maintenant. Moi, j’aime bien la défonce mais tant qu’on rigole quoi. Mais si y’a des morts, c’est pénible quand même (ndlr : Philippe Manœuvre fait allusion au décès de Paul Gray), c’est un peu rater l’expérience quoi…

Pas de radios, pas de télévision pour le metal. Est-ce un vrai problème pour ce style musical là ?

Nan, mais ils se rendent même pas compte ! On se rend pas compte à quel point c’est rebelle pour la télévision, voyez. J’ai vu quand Lussie, la chanteuse de la Nouvelle Star qui chantait Led Zeppelin, voulait chanter « Thunderstruck » mais la télé s’arrachait les cheveux : « Thunderstruck mais c’est quoi ?! AC/DC, Thunderstruck, en prime time ?!! » alors à la fin ils lui ont collé « Highway To Hell » et j’me battais contre ça et j’disais « mais arrêtez !! »

Et justement le mec qui avait chanté du Tool à l’époque. On avait quasiment senti un frisson chez vous avec lui. Ça vous a vraiment fait quelque chose ?

Ah ouais, moi, ça m’avait vraiment fait quelque chose ! Mais un chanteur hardcore pourra jamais chanter à la Nouvelle Star, il aurait vachement de mal ! Mais Lussie, qui avait fait un groupe de metal avec MyPollux, elle, elle déchirait. Et je continue à la voir, elle était chez moi dimanche soir. On discute. On va essayer de faire des concerts avec le Dharma Project. Lussie chante avec No One Is Innocent, elle fait un duo avec eux. Moi, j’suis content d’avoir fait la Nouvelle Star ne serait-ce que pour avoir rencontré Lussie.

Quand le gars joue du Tool, vous-mêmes vous parlez de « rock progressif ». Est-ce que le terme « metal », parce que Tool c’est du metal progressif, est un peu tabou pour un média comme M6, de grande écoute ? Est-ce qu’aujourd’hui c’est difficile d’en parler ?

C’est pas difficile d’en parler. On a le droit de le mentionner. Moi, j’ai essayé d’intéresser M6, mais je leur disais « vous savez on pourrait faire des grands documentaires, on pourrait raconter l’Histoire du hard rock, comment il s’est transformé en metal, les procès de Judas Priest, les messages backward (en arrière), une émission extraordinaire où on regarderait tous ça » et je leur disais « mais avec vos cinquante six minutes, vous êtes ridicules ! Vous vous rendez même pas compte, vous êtes passés à côté des meilleures Histoires du siècle ! Ozzy Osbourne ! Enfin… » Ils m’ont regardé comme un martien, quoi… Pour eux, ça va un peu loin. Ça en dit long. C’est une musique qui doit charrier quelque chose qui passe pas dans le monde réel des annonceurs, de la pub, de tout ça… Alors dans toutes les pubs on voit des guitares, ça se rapproche mais ça continue à les choquer je crois, les patrons de chaînes.

Mais vous regardez, vous, ce qui se fait dans la presse magazine metal ? Un magazine comme Rock Hard par exemple, vous le lisez ?

Bien sûr. Je le lis. Je le lis distraitement parce que y’a de moins en moins de groupes qui m’intéressent, que je connais, même moi, Philippe Manœuvre ! En 73, vous m’auriez questionné sur le hard rock, je connaissais tous les groupes existants. En 2011… Euh… Je peux vous dire « qu’il y a les « blackflammes oxygen » de Tokyo, j’écoute ça sur leur MySpace »… Et vous vous direz : « han, mais il en sait des choses ! » mais on est tous comme ça avec des groupes qu’on connaît et on n’arrive plus à se fédérer. Internet est là, c’est la Tour de Babel. On peut tous communiquer mais on n’arrive plus à mettre LE coup de poing mastoque comme quand Metallica est arrivé : « dégagez, y’a un nouveau shérif en ville, faites gaffe les mecs on va en prendre plein les oreilles ! ». Ça on ne l’a pas revécu depuis qu’Internet est là. Et c’est dommage.

Fin de l’entretien. Un petit jingle s’imposait. Le voici ci-dessous avec, en bonus, quelques éléments sur l’actu de Philippe Manœuvre et le regard qu’il porte sur son statut d’icône du rock français…

Jingle et fin de l’interview en streaming : [audio:Jingle_Philippe_Manoeuvre_pour_Radio_Metal_(09022011).mp3|titles=Jingle_Philippe_Manoeuvre_pour_Radio_Metal_(09022011.mp3]

Philippe Manoeuvre : « Come on Radio Metal! This is Philippe Manœuvre! Rock n’roll baby ! » (éclats de rires) La voix des Warriors Of Rock ! Ça, c’était le plus grand truc de ma carrière, c’est quand on m’a demandé de faire la voix de Gene Simmons sur Guitar Hero, Warriors Of Rock, j’ai approché ça avec respect (NDLR : on vient d’apprendre aujourd’hui qu’Activision cessait la production de Guitar Hero !). C’était une forme de consécration pour moi. Vous savez je refuse toutes les pubs, je trouve que ça serait pas bien. Si je peux éviter, si je peux vous éviter et nous éviter à tous… Mais par contre la voix de Gene Simmons dans un jeu de Guitar Hero alors là d’accord ! Et bientôt je fais un alien au cinéma, dans Paul. Je fais un alien fumeur de pétards qui essaie de s’évader de notre planète et voilà, ça, c’est des trucs dont j’ai envie, ça me plaît bien et je pense que c’est cool de le faire mais tout le reste, non. […] Je fais gaffe de ne pas sombrer dans la caricature, je suis caricaturé par des Laurent Gerra, des Canteloup mais ça va avec le territoire, les gens me connaissent, ils ont le droit de me caricaturer hein ! Le rock survivra ! (éclats de rires)

Reportage illustré réalisé par le Doc à Lyon, le 9 février 2011
Site Rock & Folk : www.rocknfolk.com

* Il n’est pas dans nos habitudes de scanner et faire partager un papier, quel qu’il soit, en provenance de la presse magazine. Pour autant celui-ci a quatorze ans d’âge et nous souhaitions vous le faire découvrir en tant que papier « culte ». Cette mise en ligne est donc une exception. Nous comptons sur le bon sens de chacun pour ne pas nous en tenir rigueur.

Voici un extrait vidéo de la conférence avec une réponse de Philippe Manoeuvre à la question de Metalo sur le metal !



Laisser un commentaire

  • caseychaos dit :

    Manoeuvre la girouette. Un lien d’un forum où ce débat a eu lieu, dont un membre a publié une photo intéressante d’une chronique d’AC/DC par Philippe M.

    http://defender.metal-live.com/viewtopic.php?f=20&t=26016&sid=79c65784ba5b93183c7c887ad4ff7a60

    Ce mec là fait partie d’une génération qui est resté bloqué sur Les Stones, Lenon and co. Pour eux, le rock c’est ça, ça se résume à ça, et tout ce qui a pu sortir après est de la m*rde.

    [Reply]

  • http://www.longplayerlateblogger.com/article-les-variations-98467830.html
    Les Variations : Piqûre de rappel
    Mars 2012 : anniversaire de Jo Lebb

    [Reply]

  • bojolainouveau dit :

    m manoeuvre n’a jamais été un pro du métal , en tant que bible du rock il donne son point de vue sur le genre c’est tout , donc inutile de l’insulter , je préfère un gars comme lui qu’un michel drucker qui a vomi sur Lordi quand ils ont gagné l’eurovision , j’écoute du métal depuis plus de 20 ans et je ne suis pas entièrement d’accord lui , mais une chose est sur :slipknot ne sera plus la dans 20 ans !

    [Reply]

  • au fait le gars de la nouvelles star qui jouai du Tool s’appelle Steve Estatov ou Estatof je ne me souviens plus

    [Reply]

    Natsume

    Mais noon pô du tt !

    Pour Tool le gars c’est Mahdi Vance (merci google) 😀

    http://www.youtube.com/watch?v=tHXDrrgUw_0

  • Radio metal mets les commentaires qu’il veut!!! les ptits bites

    L’interview de Manoeuvre.. pt’ain la honte..vous êtes vraiment des ruines pour mettre ce genre d’individu qui casse l’image du métal..
    Il n’a jamais rien apporter ce bouffon a part de la critique sur magasine il y a 30 ans et puis on l’ jamais plus entendu et la il apparait avec son livre de proses-tates…..!!

    Juillet.. j’espere pas voir votre tete à Amneville si vous ne mettez pas mes commentaires because on causera du pays..

    [Reply]

    Tu sais que tu me plais, toi ? 😉

    Isa

    ça sent un spécial « Noche » lundi prochain ^^

    Saff'/RM

    Perso, je serai même pour lui filer le titre tout de suite, parce que je sais pas qui pourrai rivaliser avec ça !

    raskholnikov

    Pas mal le com’, en même temps je me pose la question aussi de l’intérêt du bonhomme. 😀

    Pourquoi interroger ou poster sur « manoeuvre », d’une pour le métal il n’a rien fait et même pour le rock je suis très très rarement en accord avec ce qu’il dit ou écrit donc…

    Je vote donc pour que le Doc’ soit puni physiquement et moralement sans conditions ! 😀

  • Manoeuvre…

    T es qu’un gros looser…

    Ca fait plus de 30 balais que j’écoute ma zik…le métal, si tu veux l’évolution du hard..

    T’as fait quoi pour le métal depuis 30 balais…néant..même zegut te la met profond.

    Continus a faire tes émissions de bouffons de ringards et casse toi de la scéne métal…tu apportes rien!! depuis on le serait face de rat.

    Le pire c’est que radio metal invite une merde pareil à poser sur le site en 2011 pour promouvoir son livre de merde de rock…doivent vraiment crever la dalle. Merci de revoir vos ancêtres. On ne doit pas avoir les mêmes valeurs…

    Ps: a l’occase bouffe le cul de Lio de ma part face d’opportun et vends du livre de tout le monde mais cause plus métal, tu es la risée du peuple métal vieux pouilleux..

    [Reply]

  • Il ferait mieux de fermer sa geule Philippe Manoeuvre plutôt que de critiquer négativement les opus de Metallica et de comparer Slipknot à 2Be3.
    Il n’y connait rien en Métal et sa se voit. Son univer et le Rock et le Hard Rock point.
    Il ne fait que remonter le temps lors de son interview et citer des groupes vintage. Qu’il soit nostalgique d’accord mais qu’il se penche sur la scène Metal mondiale et sa lui fera couper l’envie d’écouter Deep Purple.
    Le genre de bonhomme qui a écouté Slipknot une fois et qui s’est arreté au Black Album des Mets.
    Une chose méprisante qu’il a dit et lors de sa réponse à la question du journaliste lors de la conférence qui lui demandé son opinion sur les difficultés de survie du Hard-Rock et du Métal. Il a déclaré vers la fin je cite: « Il faut écrire des chansons valable… »‘
    Il se prend pour qui pour dire sa?.
    Incontestablement il ne s’y connait rien en Métal.
    Radio Metal n’aurait pas du publier son interview car elle sert à rien et ne valorise pas le Métal.

    [Reply]

    Merci !

    Gauth

    Vive le Métal!

  • A la vue de ce genre de débat, une réaction spontanée de ma part (dans le détachement et le mépris, comme Amaury, loin du déchaînement ordurier) :
    Philippe Manoeuvre n’est pas interviewé au titre de prescripteur influent et bienveillant à l’égard du métal… mais de bible vivante du rock en général (dont nous sommes tous les minables héritiers). Ceci est un fait objectif, n’en déplaise aux centaines d’érudits anonymes de la toile qui connaissent la moindre démo 4 pistes de résidus de garage hongrois… votre omniscience musicale, si validée un jour par quiconque d’autre que vous-même, vous amènera peut être dans les années 2030 à être interviewé en tant que tel… ce qui fera réagir avec l’ardeur de leur jeunesse, les puceaux autoproclamés de cette époque nouvelle, dans laquelle votre goût immuable pour des groupes « Vintage 2010 » comme Gojira, Sabaton ou Slipknot… prêtera à rire dans les masses gargouillantes et glaireuses de ces nouveaux internautes qui ne vous considèreront que comme un remugle nauséabond d’une époque révolue… en somme, vos propres enfants qui vous considèreront, à très juste titre, comme les vieux cons incurables que vous serez devenus. EN BREF : les critiques que je lis içi à l’égarde de P.M occultent simplement une donnée : le temps qui passe. Il a été… et donc ne peut plus être, ce qu’il dit lui même… peut être serez vous!? (dans ce cas, en revanche, il s’agit encore de quitter les forums pour utiliser sa hargne naturelle à se sortir les doigts du cul, donc, à vos marques…

    [Reply]

    Sphincter Desecrator

    Tout cela confirme un peu ce que j’écrivais l’autre jour.

    Philippe Manoeuvre est une « Bible vivante du Rock », probablement. Ceci dit, au vu du nombre de billevesées et calembredaines qui parsèment ce livre, je ne suis pas sûr que ça lui fasse honneur, au gars Philippe. Quoique, dans un cas comme dans l’autre, on a beaucoup disserté sur des anecdotes « Wrockenwroll » au risque de rendre le fond (musical ou spirituel, c’est selon) parfois un tantinet hermétique…

    Quoiqu’il en soit, ce qui peut être vrai pour le Rock ne l’est pas forcément pour le Metal. Ce n’est pas parce qu’on a chez soi un 45t dédicacé d’Asphalt Jungle ou qu’on connaît par coeur 800 000 groupes de Rock de 1954 à 1986 qu’on peut se poser en vieux sage du Metal. Et je pense que ce que beaucoup de personnes lui reprochent, c’est justement ce côté un peu trop assumé d’icône Rock française. Ce côté « Moi, Philippe Manoeuvre ». Il ne s’agit pas là d’étaler sa culture Metal underground avec des démos 4 pistes de résidus de garages hongrois. Mais honnêtement qui, dans le Metal, peut l’entendre s’extalter sur MyPollux sans au moins un sourire au coin des lèvres?

    Une interview, c’est toujours intéressant. Et puis c’est vrai, au final, il a un côté sympathique, rigolard, avec malgré les années un enthousiasme encore perceptible. Mais il reste un observateur extérieur du Metal. Un peu comme le Marcello Rubini de la Dolce Vita, qui se promène, regarde, mais ne fait pas vraiment partie des milieux dans lesquels il évolue. (film que je n’ai pas aimé, au passage).

  • ne pas oubliez , que manoeuvre passait deep purple et maiden dans les enfants du rock , il y a 25 ans

    [Reply]

  • Sphincter Desecrator dit :

    Philippe Manoeuvre n’a pas forcément tort sur toute la ligne, et je me surprends parfois à le rejoindre sur certains points.

    Ceci étant dit, je me demande encore quelle valeur peut avoir son avis sur les scènes Metal. Il est certainement un grand amateur de Rock, à défaut d’être un grand critique de cette musique (faut-il dire un « Rock Critic »?), mais c’est que justement le Metal a pris ses distances avec le Rock, comme le Rock a pris ses distances avec le Blues. Pour moi, Philippe Manoeuvre reste une figure de la nébuleuse médiatico-Rock post-rebellitude parisienne, comme Patrick Eudeline ou autres Laurence Romance: ceux qui ont cru que le Rock était mort quand ils sont rentrés en cure de désintox, qui clamaient que le Rap ou la Techno étaient l’avenir du Hard Rock, et qui sont passés complètement à côté des scènes extrêmes…

    Je suis persuadé que les connaissances de P. Manoeuvre en ce qui concerne le Metal sont très limitées. Gojira existe. Metallica s’est retrouvé – relativement – au fond du trou. Bien. Grands scoops. Et encore? Sans doute a-t-il eu vent de faits divers norvégiens, ce qui lui donne droit au statut de Docteur ès Black Metal et ce même s’il ne fait pas la différence à l’oreille entre la scène Grecque et la scène Finlandaise…

    Il aime le Rock, qu’il connaît bien, ça se sait, ça se sent. On le convie à une interview, quoi de plus normal que d’y répondre? Mais que ça ne le fasse pas passer pour ce qu’il n’est pas et n’a jamais été, à savoir une personne référente du METAL. Parce que même lui, Philippe Manoeuvre, peut être à la ramasse.

    [Reply]

  • Cela m’a un peu réconcilié avec P.M, et je trouve que dans l’ensemble, il est humain et marrant.
    En plus j’apprécie énormément ce côté passionné et les propos rafraichissants à propos du « rock and roll way of life », à savoir, la défonce et le sexe,.
    Je suis assez d’accord avec lui à propos de Metallica, que j’ai trouvé complètement insupportable dès le black album mais je comprend mal qu’on puisse mettre en parallèle un groupe aussi extrême que Gojira avec des groupes de hard rock. Même si l’époque à changée, Gojira, c’est quand même structurellement diffile d’accès pour un non initié, Kiss et Scorpions ne grawlent pas, que je sache.
    Ensuite il me fait bien marrer à propos de M6, il veut nous faire croire qu’il est naïf à ce point et qu’il découvre que le metal fait flipper les dirigeants des médias mainstream et tous les cafardeux qui sortent des grandes écoles de marketing ??
    En fait c’est ça que je conçois mal, que ce mec soit à ce point naïf qu’il en vienne à penser qu’il pouvait influencer ceux qui pourrissent la santé culturelle de million de fainéasses de la tête. M6 sait pertinement que le metal existe, mais c’est bien mieux dans des reportages sur des deterreurs de cadavres névropaths.

    [Reply]

  • Aiaiaiaiieee, Philippe Manoeuvre est une bibliothèque en matière de musique et est toujours dans le circuit après toutes ces années. Maintenant, ça reste un journaliste dont le rôle est de transmettre l’info et la rendre un peu intéressante pour un public (et suivant le média dans lequel il s’exprime, il faut bien que ce dit-média se vende ! Mais je ne l’accuse pas de servir la soupe…quoique). Donc les phrases du style « c’est le dernier grand groupe » ou « metallica est mort à la fin de Enter Sandman » ou bien « Slipknot c’est une phase, ça restera pas, dans le temps on faisait mieux », c’est purement pour choquer à moitié, attirer l’oeil du lecteur et vendre des 48 pages + publicités !!
    Après, en étant critique culturelle, activité totalement suggestive et stylistique dans la forme, il peut dire ce qu’il veut sur des groupes car ça reste son fond de commerce.
    Maintenant, je lui en veux un peu de véhiculer des clichés débiles qui cantonnent la grande famille du métal dans sa caverne undeground de dégénérés : « beuuuarrrrhhh, le hard rock/metal c’est pas pour les parents, c’est écouter ACDC en concert, boire des bières et essayer de peloter ma copine, c’est s’habiller mal et avoir les cheveux… » OMG, faut arrêter au lieu démarquer le genre, ça le décrédibilise complètement et c’est un style presque plus craignoss que la tarlouze variet’ !!! Et puis si ça passait à la télé, on aimerait plus NOTRE métal ! Long live

    [Reply]

  • C’est toujours sympa d’entendre des gars connus soutenir le metal.
    Mais ça reste du ponctuel et après tout c’est pas plus mal. Ça fait des années qu’on tourne sans le soutien des « mass media ». On était là y’a trente ans et on sera là dans trente ans.

    Merci quand même Vieux Machin !!

    [Reply]

  • « Bon esprit » Amaury d’avoir mis cet interview (explosive) en streaming, car quoiqu’on en dise… « Philippe Manœuvre c’est aussi une voix… », pour le reste à chacun son souvenir 😉
    Honour The Fire!

    [Reply]

  • Un critique musical reste un « critique » par définition, il est la pour ça le bonhomme, alors on peux dire ce qu’on veux, que c’est un manant, qu’il n’a pas assez fait dans sa vie pour pouvoir critiquer des groupes « cultes » ou autres, mais c’est son boulot et il a un regard assez ouvert je trouve, même si il regrette (comme beaucoup) la grande période de l’éclosion du Metal.

    Sinon un petit commentaire au passage pour dire que le blanc sur noir en écriture c’est bien, mais ça nique les yeux, il n’y a que moi ou ?

    [Reply]

    micka

    moi ça va^^

    Margoth/RM

    Je t’avouerai que ça m’a fait cet effet-là au début. Peut-être par habitude maintenant, je m’y suis faite ^^

    Demande à Philippe Manœuvre de te donner ses lunettes peut-être ? 🙂

  • Screaming for Metal dit :

    Allez, encore un peu et on explose le score de réactions de RM!!!!!!!!!!!

    [Reply]

    WhoDoYouThinkIAm

    T’as compté ? Alors, on explose ou on explose pas ?

    Screaming for Metal

    Jusque là joli score, mais un article « HELLFEST 2011 » a eu 85 commentaires… on y arrive!!!

    Pour info l’un des plus commentés fut celui-là :

    http://www.radiometal.com/article/hellfest-vers-un-dialogue,1217

    Il me semble que c’est le premier lui.

    Screaming for Metal

    Reste du chemin mais c’est déjà joli! Biz Amaury.

  • Moi, je ne trouve pas cet entretien très intéressant, car Philippe Manoeuvre est un personnage assez antipathique, et que concrètement, il ne dit rien de spécialement dingue ici. Il brasse les idées qui sont dans l’air du temps. Avoir une grande expérience et une grande passion ? Allez discuter avec des rockeurs ou des métalleux quadragénaires qui ont vécu les « vertes années » du style, leur discours sera sûrement plus intéressant, construit, passionné.
    Donc, je n’aime pas Philippe Manoeuvre.
    Et je n’aime pas non plus Metal’O’Phil, car il a défoncé Sabaton en chronique, or Sabaton, c’est super cool. Je les ai vu aux Etats-Unis avec Accept et c’était juste énorme. Leurs premiers albums sont scottchants.
    Tchuss!

    [Reply]

    Oui moi non plus je n’aime pas Metalo, mais là n’est pas le débat. ^^

    C’est vrai, désolé 🙂

    Moi j’aime pas Amaury car il défonce régulièrement Metalo. Comme le dis Manoeuvre, la défonce c’est bien tant qu’on rigole mais quand y en a trop ça devient nuisible. Amaury, je trouve que tu rates un peu l’expérience.

    Alf

    Et moi je n’aime personne ici !

    IXequilibrium

    j’aime pas radio metal ….Mais qu’est ce que je fou là alors ? Bah je rate pas l’expérience.

    WhoDoYouThinkIAm

    Euh, Sabaton, c’est les mecs avec des ray bans des années 80 et des bouts de tôle en métal plei la poitrine ? Ils pourraient reprendre YMCA ou In The Navy vu leur look !!!

    Et je crois que j’aime pas Fandemetal56. Je crois qu’on pourrait le mettre avec Val…;-)

  • @ tous (ou presque) : Comment faites-vous, bon Dieu, pour prendre les propos de Manoeuvre sur les parents et sur Slipknot au pied de la lettre ?! C’est tout de même incroyable !

    [Reply]

    Dimebag Darrell

    Le maître de Métalo plussoie cette remarque culte.

  • rajass blankass dit :

    sacré philou le bien nomé !!! il ne changera vraiment jamais il bouffe vraiment a tous les rateliers selon le sens du vent , un jour il encaisse sévère pour jouer au rocker intégre dans flop star un autre jour il est pro ceci le lendemain pro cela là ou cela paye le mieux !!! c’ est un pure pasanimal médiatique et qui se nourrit de sa propre notoriété , et c’ est vrai que comparer SLIPKNOT a TO BE TRUIE il faut vraiment etre totalement a coté de la plaque pour dire des conneries pareilles , c’ est évident qu’ il n’ a des connaissances dans ce domaine musical précis ,que trés partielles ,superficielles et approximatives pour le moins !!!le seul truc de sensé qu’ il dit c’ est que metallica créativement parlant n’ est plus que l’ ombre de lui meme depuis allez quoi VINGT PIGES ??? mais c’ est vrai tu te rends pas compte c’ est c’ est quand meme METALLICACA !!! EH ALORS ? MOI JE DIS DAUBE ET REDAUBE !!! AAAH HAAAHHAA …

    [Reply]

  • Interview très intéressant, merci radio metal 😉

    [Reply]

  • Je ne suis pas là pour pleurer mais pour dire ce que je pense, nuance! ^^

    [Reply]

  • Hypocrite, escroc, etc… A la limite, la nature du personnage, on s’en fout.

    Il se trouve que son analyse dans cette interview est pertinente, c’est la seule chose qui compte.

    [Reply]

  • M.M donne son avis même si c’est pas celui de la majorité des métalleux d’aujourd’hui et bien ça se respecte quand même ! J’ai aussi envie de dire « bande de petit morveux » … 😉 L’article mentionné plus haut je le trouve détestable car il relate un fable inventée pour faire le buzz dans un journal de bas étage donc prudence avant de porter un jugement. Il faut comprendre que le monsieur à vécu toute une époque qu’il a vu les plus grands groupes de Rock de la planète naitre, grandir et parfois s’éteindre. Il arrive un moment où la flamme de sa jeunesse finit par s’atténuer et plutôt que de regarder devant on préfère se dire que c’était bien mieux avant. Selon moi c’est par manque d’énergie ou d’intérêt que l’on rebrousse chemin devant l’apparente complexité et la profusion que ce genre musical propose aujourd’hui à l’ère du numérique. Pour rien arranger ce genre musical est devenu plus propre, plus consensuel et surtout ne fais plus peur aux parents comme la justement souligné M.M. C’est fini le temps où l’on s’échangeait discrètement des cassettes audio de Maiden, Wasp ou de Mötley Crüe dans la cours du collège … Enfin quand on est jeune et qu’on a pris le train en route que ce soit en 1980, 1990 ou 2000 alors forcement l’année zéro du Rock/Metal n’est pas la même pour tous. Enfin même si nos références ne sont pas les mêmes nous sommes tous capable de nous retrouver dans la fosse pour nous faire transpercer par un riff d’une Ibanez en furie et se faire secouer dans tous les sens par une batterie capable de faire trembler la terre sous nos pieds !

    [Reply]

    assez d’accord avec toi, sauf qu’Ibanez, j’aime pas!

  • @Val : « Voilà. Qu’il aille se faire enculer. »

    Bonjour Val,

    En près de quatre ans d’activité, je n’ai jamais insulté un commentateur du site de Radio Metal. Je pense cependant que si quelqu’un doit aller se faire enculer, pour reprendre ton terme, ce n’est vraiment pas Philippe Manoeuvre…mais bel et bien toi.

    Tous ceux qui se plaignent ici sont de bien pauvres pleureuses. Et même si Philippe Manoeuvre n’est pas « à donf dans le metal ouh putain le con !!! » vous feriez bien de respecter un mec qui a interviewé les Stones et qui a indéniablement fait beaucoup pour le rock en France.

    On est bien loin des raclures d’Internet, c’est sûr.

    Je ne suis dupe de rien et j’ai conscience que Philippe Manoeuvre est médiatique et cristallise, à tort ou à raison on s’en fout, les passions. C’était aussi pour ça qu’avoir son avis sur le metal et le rock en général reste intéressant. Cet entretien est très riche et pour moi c’est bien le plus important.

    Bien plus important, en tout cas, que toutes les conneries que certains parmi vous peuvent déblatérer ici comme ailleurs.

    [Reply]

    C’est affolant comme des personnes de ce type peuvent répandre une image sur les Metaleux comme étant des gens dénué de cervelles….

    Merci Amaury pour ton travail toujours d’une excellente qualité.

    WhoDoYouThinkIAm

    Amaury, président !!! Ah merde, il l’est déjà. Bon, ben super président !
    Moi, je la trouve cool cette interview. Manoeuvre est décontracté et ses propos sur le fait que la nouvelle génération ne veut pas dégager les vieux sont trés intéressants.
    Il a fait une émission commerciale ? Qui ça regarde à part lui ? Il est parfois caricatural, c’est vrai, mais bon, on a tous nos défauts. J’aimerai quand même bien avoir vécu ce que ce mec a vécu au niveau rock.
    Et je crois qu’à part la religion ou les trucs comme ça, il y a peu d’articles qui font couler autant d’encre et qui déclenchent autant les passions.

    Et quand on est poli on dit pas en enculer mais sodomiser.

    Val

    Manœuvre a interviewé les Stones ? Super : c’est de la merde les Stones, je leur pisse à la raie, et toi avec.

    Ca va mieux en le disant, non ? Moi oui. Et je sais que sous ce détachement feint et vaguement arrogant, tu meurs d’envie d’être grossier toi aussi. C’est humain.

    Ce qui est humain également, c’est la bêtise. Manœuvre est un bon exemple ; toi aussi, visiblement, puisqu’à la pédance s’ajoute la cuistrerie. Queen était déjà au top en 79 mon grand, avec leurs meilleurs albums déjà derrière eux. On peut se faire une revue de presse de A Night At The Opera si tu veux vraiment achever de passer pour un abruti, mais je pense que tu auras la décence d’en rester là.

    Bref. C’est cool d’avoir eu Manœuvre en interview. Je vous félicite pour ça, sincèrement. Mais au lieu de lui lécher les semelles, vous auriez du lui rentrer dedans un peu. Ca l’aurait certainement décoincé, et toi aussi. Manœuvre, un héros du rock ? Soyons sérieux. Le gars sait à peine écrire ; et il a beau avoir connu l’âge d’or, c’était déjà un branquignol opportuniste à l’époque.

    Pour finir, une petite phrase d’un certain Frank Z., qui lui savait de quoi il parlait.

    « Most rock journalism is people who can’t write, interviewing people who can’t talk, for people who can’t read. »

    Je trouve ça très à propos, pas toi ?

    Chevelu > EXCUSE-MOI, Maître Capello du dimanche, j’avais oublié que l’emploi d’une figure de style poussive digne d’un collégien a le pouvoir magique de rendre n’importe quel torchon 1) pro et 2) pertinent. Je dois être trop con en fait, j’ai été que jusqu’en licence, la métaphore filée était pas au programme !

    Sans déconner les mecs, si vous avez pas de quoi faire un No Comment d’anthologie avec ça…

  • Manœuvre est un escroc. Il se fait passer pour l’apôtre du hard rock en France, mais la vérité ? C’est un incapable doublé d’un menteur et d’un hypocrite. J’en veux pour preuve cette chronique parue dans Rock & Folk en 1979 :

    http://i61.servimg.com/u/f61/11/71/49/21/queen_11.jpg

    Je vous laisse juger. Moi je trouve ça parfaitement consternant, et d’autant plus qu’il n’hésite plus à louer les qualités de ces deux groupes ; il le fait avec emphase dans cet entretien que vous lui avez offert. Malheureusement, c’est sa promo à lui que vous avez assuré, ni la vôtre, ni celle du métal.

    Il faut laisser ce mec pourrir, l’oublier, l’abandonner. Il représente tout ce qui est MAL dans le système médiatique. Il est la cuistrerie, l’hypocrisie et l’égocentrisme faits homme, un condensé de tout ce qui nous fait d’habitude gerber chez les vieux cons qui parlent de métal sans savoir.

    Voilà. Qu’il aille se faire enculer.

    [Reply]

    Meredieu Mickael

    + 1 tout à fait d’accord avec toi!!!Je viens de lire son article que tu a partagé et…c’est même abusé!!Cet homme est l’hypocrisie incarnée!!!S’il aime pas le métal ou le hard OK, chacun ses goûts, mais qu’il ne vienne pas nous jouer du pipeau et faire les cornes du diable avec ses doigts après!!

    Chevelu

    Vous êtes vraiment une sacrée bande d’huîtres !
    Quel est le boulot de Philippe Manoeuvre déjà ? Critique ? Mince, excusez le de faire son boulot ! Le gars a fait des centaines d’articles mais voilà qu’il fait UNE mauvaise critique et c’est un hypocrite.

    Aucun groupe – même culte ( et en 79, les deux groupes en question ici n’avaient pas encore ce statut) – n’est incritiquable.

    De plus, je trouve sa critique intéressante :

    1°) en raison de l’effort stylistique : j’imagine que les critiques improvisés (pour ne pas dire les bœufs) des commentaires n’ont pas reconnu une métaphore filée.

    2°) que dit-il de ces albums : Highway To Hell est un album qui s’écoute avec un pack de bière à portée de main (j’aimerais vraiment voir quelqu’un le contredire sur ce point) et à la rythmique machinale (pas faux : Phil Rudd est un bon batteur, carré, mais pas un magicien des percus et Cliff Williams n’a pas réinventé le jeu de basse). Et trouver que Queen fait de la musique de « pédé », au temps les punks défonçaient tout et était ce qu’on peut trouver de plus rock’n’roll, ça peut se défendre (d’ailleurs, à l’époque, personne ne défendait Queen).

    Il faudrait peut-être arrêté l’hypocrisie dans les commentaires. M’est avis que ce qu’on lui reproche le plus ici, c’est d’avoir fait de la télévision et pas de s’exprimer sur le rock, hard ou non. Lui, il défend sa passion pour le rock depuis les année 70. Y a-t-il ici quelqu’un d’assez sournois pour le lui reprocher ?

  • Le parallèle Slipknot // 2be3 n’a rien à voir avec la musique, c’est évident. Ce parallèle évoque juste le fait que Slipknot et 2be3 sont des groupes pour ados. Alors que les jeunes de années 90 fantasmaient en écoutant « Partir un Jour », les jeunes d’aujourd’hui se la jouent « black-métalleux-hyper-dark-hardcore » en écoutant Slipknot.
    Bien sûr, Slipknot c’est hard et tout ça, mais c’est devenu commercial et les ados boutonneux les ont repris pour faire les rebelles devant les autres mais au fond, les jeunes qui portent un T-Shirt du groupe et qui prononcent toujours « Slip-qu’notte » aimeront toujours écouter Indochine et prendre un bon bol de Chocapics le matin…

    Avoue-le ! Toi, Kévin, Facebookeur en puissance et métalleux hardcore qui se défonce la gueule au Panaché ! Tu aimes Slipqu’notte !
    Si. Tu aimes Slipqu’notte…

    [Reply]

    Je suis d’accord avec toi sur le fait que c’est un large effet de mode, qui est de plus énormément convoité par les jeunes, mais par contre cela n’a rien de péjoratif, il existe une mode dans laquelle énormément de gens se placent qui leur fait croire qu’ils sont hors du lot parcqu’ils écoutent ca ou ca ou par la manière qu’ils ont de s’habiller etc…..

  • Screaming for Metal dit :

    Désolé mais Manoeuvre n’est plus un enfant du Rock, mais un enfant de la variété télévisée française avec tout ce que çà entend en garde-fous et gardiens du temple détenteurs du politiquement écoutable.
    Désolé encore, mais malgré avoir été fan de sa démarche dans le début des années 80, aujourd’hui il essaie de se débattre dans la pauvreté de ses connaissances métal en espérant nous faire croire qu’il maîtrise le sujet.
    Le has-been du mois…

    [Reply]

  • comparé Slipknot à 2be3, faut pas exagerer, 2be3 ça à durer 2 ou 3ans comme phenomene de mode, Slipknot ça fait plus de 10 ans qu ils tournent, et à 1ere vue ça tient toujours la route niveau vente il me semble.
    Alors Philippe Manoeuvre dans le No Comment de la semaine….

    [Reply]

  • Well, well philippe !

    Intéressant, j’aurais bien été passagé du taxi…

    (Très bien aussi la parenthèse sur Lussy)

    [Reply]

  • Pour ma part aussi, « Load » et « Reload » ne sont absolument pas des albums de merde comme vous dites. Certes, Metallica avait changé de style et a tenté autre chose mais ces deux albums restent quant même de la très bonne musique. C’est sur que ça a pu choqué certains après les tueries qui sont sorties précédemment comme « Master of Puppets » ou encore « …And Justice for All » mais par pitié arrêtez de dire que Metallica est mort !
    Et puis je pense aussi que lorsqu’on a une vraie passion comme le Metal ou le Hard Rock, on va jusqu’au bout et on s’adapte à l’époque ! Alors pour moi c’est pas du tout une question d’avoir vécu trop de bonnes choses ! Une des choses que Philippe dit : « Mais si y’a des morts, c’est pénible quand même » … euh je tiens à rappeler qu’il n’y a eu qu’un mort (R.I.P. Paul Gray) et que ça n’a pas empêché à Metallica de continuer toute sa splendeur lorsqu’ils ont perdu Cliff Burton. Et une dernière chose, je pense qu’il ne faut pas chercher à faire de la pub pour le Metal car c’est justement ça qui rend ce style musical unique en son genre ! \m/

    † METAL FUCK YOU WHORE !! †

    [Reply]

    Margoth/RM

    Ne pas faire de pub sur le metal… Le tout pour conserver son côté underground et donc une certaine pureté. C’est bien gentil mais bien utopique également.

    Regarde le nombre de groupes (dont certains qui font une super musique) qui se séparent pour cause de manque de reconnaissance. Combien de groupes méconnus restent-ils dans l’ombre alors que le plus grand nombre (au sein même de la communauté metal) mériterait de prendre connaissance de leur musique ?

    Et puis, venant d’un mec soutenant Metallica et Slipknot qui ont un certain degré de popularité dans le sens où ils ont toute la « pub » comme tu dis qu’ils veulent pour être au sommet, ton argument que « le metal doit rester dans l’ombre » prend tout de suite un nouveau relief 😉

  • Dimebag Darrell dit :

    Le parallèle Slipknot=2BeFree est culte.

    [Reply]

    Papy Wired

    EN même temps, ils sont à 1 partout niveau décès, donc…

    comment ça « tu sors » !?

    Fatalblood

    Mais je vaux pas dire slipknot triche il sont plus que les 2be3

  • « Je le lis distraitement parce que y’a de moins en moins de groupes qui m’intéressent, que je connais, même moi, Philippe Manœuvre !  »

    Je suis franchement choquée par cette phrase. Je sais pas, si tu es passionné, tes connaissances musicales évoluent avec la scène. Ta soif de connaissance te pousse à te renseigner. On peut même limite dire que ça te bouffe. Je peux comprendre pour le côté internet où c’est véritablement le bordel tant c’est vaste mais les magazines restent très pratiques dans le sens où ils canalisent un ensemble d’ « informations » qui te fait gagner un temps fou. Tu prends le mag, tu le lis, et les trucs qui retiennent ton attention, tu creuses sur le net. Et je ne suis pas sûre que quand tu es passionné, l’excuse du « je suis trop vieux, normal que je sois à la ramasse » soit très crédible (je m’abstiendrais de tout commentaire sur la marque limite mégalo en fin de phrase).

    [Reply]

    Papy Wired

    Tu sais, quand, comme lui, on est fan des « BB Brunes », tout le discours derrière prends une autre dimension…

    Spaceman

    Tu parles comme une petite jeune qui a encore pleine choses à voir (et je ne dis pas ça de manière péjorative). Mais à un moment, lorsque tu as le vécu de ce mec, la tête remplie de souvenirs, de musique, de moment forts, il arrives un point où il est difficile de faire de la place pour encore plus de nouvelles connaissances. C’est comme remplir un verre avec plus de liquide qu’il ne peut en contenir. Quand tu es jeune, tu n’as aucune expérience, tu as soif, donc il t’en faut le plus possible. Mais une fois que tu as eu ton lot d’expériences (et pour le coups ce mec en a eu plus que le commun des passionnés!), tu ne cherches plus forcément à emmagasiner d’avantage de « savoir ». Car ce qui compte vraiment dans la passion, ce n’est pas la grandeur de ton savoir ou la quantité de tes lectures, mais ce que tu vis au cœur de l’action.

    Il y a ceux qui passent leur vie à lire des romans et ceux dont la vie est un roman.

    Après chacun sa manière de vivre sa passion mais on peut comprendre que pour certains, l’expérience, le vécu prévaut sur le « en savoir toujours plus ».

    Margoth/RM

    La fougue de la jeunesse… C’est possible en effet. Qu’en vieillissant, ta soif s’atténue, ça me paraît logique. Mais pourtant, tu vois des mecs comme Zegut et tout qui ont également bien vécu et ne se montrent pas aussi peu concernés maintenant que l’âge se fait sentir.

    En fait, ce qui me gêne le plus est que j’ai l’impression dans sa manière de parler ou à lire ses propos, qu’il ne se rend plus compte de la chance qu’il a d’avoir autant vécu autant de trucs. « J’ai vécu tout ça… Mais c’est normal, je suis Philippe Manœuvre ! », voilà en gros ce que j’ai pu interpréter. Après, je me trompe peut-être, je ne le connais pas ce gars. Mais je considère que c’est quand on commence à partir dans ce genre de directions, qu’on en vient à être lésé de ce qui arrive qui rend la passion de base (car nul doute qu’il devait en avoir à revendre dans sa jeunesse) un brin « corrompue », moins pure. D’ailleurs, c’est également ce qu’on peut retrouver chez les groupes. Prend le melon et la passion disparaît… Et tu ne deviens que l’ombre de toi-même (et cela s’en ressent cruellement dans ton « travail »).

    Mais, bon, d’un autre côté, je ne lui jette pas trop durement la pierre, je pense que ce genre de trucs peut arriver à tout le monde. Même le plus humble peut voir sa tête enfler à la vitesse de l’éclair quand des situations totalement incroyables te tombent dessus.

  • un jour dans une interview le batteur de Metallica disait qu un mec lui avait fait une remarque concernant « load » lui disant que cet album etait une grosse merde, la reponse de Lars fut (à quelques mots près et selon ma mémoire), « cet album de merde comme tu dis, nous en avons vendu 6 millions »

    [Reply]

    Animal

    Pas possible, c’est pas le genre de Lars Ulrich ça ! (je précise que le ton de cette phrase est ironique voire carrément sarcastique)

    micka

    lol, enfin j ai dis 6 millions comme il aurait pu dire 10 ou 4 j ai plus le chiffre en tete^^

  • Il ne faut pas oublier que manoeuvre avait mis VENOM « black metal » n°1 de sa playlist lors de sa sortie. ENORME à l’époque.

    [Reply]

  • Personnellement, je ne suis absolument pas d’accord: Reload est mon album préféré de Metallica, et un de mes albums préférés tout court

    [Reply]

  • Léopard Sourd dit :

    Par pitié, Monsieur Manoeuvre !! revoyez votre Anglais !!! ;(
    En tant que rédacteur en chef d’un magazine de rock, ne pourrait-il pas proposer aux chaînes musicales de la tv, des émissions sur la musique métal !! et puis, pourquoi décrier les parents qui vont aux concerts métal avec ou sans les enfants !!! chez moi, c’est moi qui ai fait connaitre le métal à mes filles !!
    Il y a tellement de bons groupes métal actuellement, alors, oui à Slipknot, Gojira, Dimmu Borgir,Finntroll, Korpiklaani, Nocturnal Depressive,Rotting Christ,Watain…. et j’en passe !!
    Vive le métal \m/

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3