ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Oomph! fait dix ans de moins que son âge



Si l’image ci-dessus vous évoque la matrice-sanctuaire, le corps de la femme temple-berceau de la vie… Vous avez tout faux. Ce serait prendre le nouveau clip d’Oomph!, pour leur nouveau single « Zwei Schritte Vor », trop au sérieux. Et puis, vous ne voyez donc pas les petits spermatozoïdes interstellaires tout autour ? Le groupe allemand a beau avoir vingt-trois printemps d’existence, on a l’impression que ce délire digne des hallucinations méta-porno-phoriques du film « The Big Lebowski » est un assemblage d’images directement pompées depuis le cerveau d’un ado de 13 ans.

On vous avertit : dans cet inventaire à la Prévert projeté sur notre rétine, nous avons comptabilisé dix-huit paires de seins nus, un poisson rouge, trois mexicains, un agneau aux yeux rouges et une quantité indénombrables de symboles phalliques (nous avons perdu le compte avec l’arrivée des bananes). Et au milieu de tout ça, un groupe qui parvient encore à nous surprendre.

D’abord, oui, ce n’est plus tellement le son d’Oomph! que l’on a connu à une autre époque. Très loin de la lourdeur de l’indus, froid et sombre, avec lequel certains ont pu les découvrir, ce style presque électro-pop, espèce d’accouplement entre les gènes du groupe et des mélodies rappelant une certaine brit-pop surprend, à n’en pas douter. Mais, selon les Teutons, dans un teaser (au ton aussi léger que ce clip) pour leur prochain album, « les choses n’ont pas trop changé, nous avons simplement progressé. J’ai toujours préféré prendre le style que quelqu’un a développé pendant des années pour le mélanger à des choses différentes et nouvelles. »

Musicalement, on peut être d’accord puisque album après album, le groupe s’est progressivement rapproché d’une sensibilité plus pop. Et quoi qu’on pense de cette évolution, au moins ont-ils évolué contrairement à certains de leurs compatriotes. Par contre, en termes d’imagerie, on ne sait pas trop s’ils ont vraiment allégé le trait. OK, on est loin des clip sombres, où le monde moderne met à mal ses protagonistes, mais on ne peut pas vraiment dire qu’ils y affinent leur pensée… Mais on peut péter un coup de temps en temps. Avec des étincelles qui vous sortent du rectum…

Leur nouvel album s’appelle Des Wahnsinns Fette Beute (qu’on doit pouvoir traduire – corrigez-moi si je me trompe – « Le gros butin de la folie ») et la pochette dans un style « affiche de nanard » – elle aussi tellement loin de ce à quoi on est habitué avec eux – que vous pouvez voir ci-dessous n’arrange rien à l’esprit de déconne qui habite en ce moment Oomph!. Cette légèreté se trouvera dans les bacs le 18 mai alors que le single débarquera le 4 mai.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Pour ceux qui trouve la dame jolie, c’est Alexandra Sim Wise.

    [Reply]

  • Papy Wired dit :

    Ah, on est loin de « Unrein » hélas…
    Quant au clip, certains passages sont assez… comment dire… tout empreints d’une kolossale finesse teutonique ! 🙂

    [Reply]

  • Dans le genre WTF… XD

    En tout cas ce délire pleinement assumé colle bien à la musique, j’aurais eu du mal à associer cette débauche visuelle à ce que je connais du groupe (soit deux albums, parus en 2004 et 2008 d’après leur discographie).

    [Reply]

  • Entre le nouveau clip de Sonata Arctica et celui de Oomph!, je me demande lequel des 2 groupes s’est le plus perdu dans sa musique.

    [Reply]

  • comme quoi l’évolution n’est pas toujours quelque chose de positif, encore moins si c’est évoluer pour ressembler à ce qui passe à la radio… je fais parti de ceux qui regrettent leur passé musical

    je préfère encore ce qui ne change pas mais qui reste bon!

    [Reply]

  • Un clip tout à fait charmant.

    Je constate aussi que L’Animal est de l’école nanar avec un « d ».

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3