ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Orphaned Land : terre de paix entre les peuples ?


L’évolution des rapports géopolitiques au Moyen-Orient ne vous intéresse peut-être pas autant que la sortie prochaine du nouvel album de votre groupe préféré mais on va quand même se dire un instant que vous aimez passer vos après-midi branché sur i>Télé ou BFM TV, au moins en fond sonore, et qu’il n’a pas échappé à votre attention que depuis quelques années, Israël a plus de difficultés à se faire des amis que des ennemis parmi ses voisins.

Nous ne sommes pas là pour débattre du degré de responsabilité de telle ou telle nation dans ces échauffourées diplomatiques ; certains pays se font un devoir d’ériger en valeur la haine envers l’État hébreu alors que celui-ci est aussi capable de se montrer parfaitement discourtois envers ses voisins.

Dernièrement, on a vu d’un côté l’ambassade israélienne en Égypte, au Caire, prise d’assaut, saccagée et pillée par des Égyptiens, forçant l’ambassadeur, rapatrié d’urgence, à rentrer au pays ; et d’un autre côté, un bras de fer diplomatique par voies médiatiques entre la Turquie et Israël, qui démarra avec la mort de neuf citoyens turcs dans un assaut israéliens dont ne souhaite pas s’excuser Israël (alors que les pays étaient alliés) et qui a récemment conduit Ankara a expulsé l’ambassadeur israélien, faisant craindre aujourd’hui à certains un conflit ouvert.

Et dans ce climat-là, parmi les quelques rares personnes œuvrant visiblement pour la paix entre ces pays, on trouve un groupe de metal.

Bon, le titre et l’illustration de cet article ne laissaient guère de place au mystère sur l’identité de ce groupe. Et connaissant Orphaned Land, leur origine et leur potentiel pour faire se rapprocher les peuples, il ne pouvait s’agir que d’eux. Au cours de l’été, on avait déjà vu le « scandale » qu’avait provoqué un simple geste en faveur de la paix entre Israël et le Liban (les deux pays étant officiellement en guerre), aujourd’hui on peut voir que le groupe est devenu l’un de ces rares traits d’union en faveur de la paix entre Israël et la Turquie.

Samedi dernier, le 10 septembre, Orphaned Land s’est produit à Istanbul, attirant un public venant non seulement de Turquie même mais aussi d’Iran, d’Égypte, de Syrie, de Tunisie, du Royaume de Bahreïn, du Maroc et du Liban ! Et jeudi dernier, avant ce concert, au cours d’une conférence de presse donnée à Tel-Aviv (Israël), Kobi Fahri, chanteur du groupe d’origine israélienne, a affirmé : « On a atteint une situation où nous sommes les seuls ambassadeurs en Turquie. Nous sommes devenus un exemple qui devrait être suivi par nos dirigeants. A travers la musique, nous pouvons faire naître quelque chose d’aussi simple que l’amitié entre deux peuples. Pendant nos concerts, il arrive que, quand je dirige le micro vers le public, il chante en hébreu, ou quand je leur chante en turc ou en arabe. »

Plus que le seul fait que Orphaned Land est devenu, par la force des choses, le dernier « émissaire de paix » à venir d’Israël en Turquie, il paraît aussi que la communauté de fans du groupe soit la dernière communauté à vivre en paix au Moyen-Orient. En dépit des origines, confessions et langues diverses des membres de cette communauté, on trouve, par exemple, sur la page Facebook du groupe israélien toutes ces personnes originaires de Turquie, du Liban, d’Algérie, de Tunisie, des Émirats Arabes Unis, d’Égypte et d’Israël qui partagent une passion commune, qui échangent et communiquent via les commentaires sans prendre en compte les frontières réelles qui les séparent et créent ainsi une nation somme toute virtuelle mais qui est un exemple pour des politiques, au Moyen-Orient, qui préfèrent attiser la guerre que cultiver la paix.

La chose n’est peut-être pas aussi simple – et nous ne nous inventerons pas spécialistes en géopolitique du Moyen-Orient – mais elle donne tout de même de l’espoir : dans une région qui risque chaque semaine de tomber dans la guerre, il existe ce genre d’îlot pacifique.



Laisser un commentaire

  • troisième paragraphe: « qui a récemment conduit Ankara a expulsé l’ambassadeur »

    correction: qui a récemment conduit Ankara à expulser l’ambassadeur

    [Reply]

  • « Plus que le seul fait qu’Orphaned Land SOIT devenu » 😉

    je n’aime pas trop la route musicale que suit le groupe sur son dernier album, mais il faut dire que leurs motivations forcent le respect!

    [Reply]

  • Rhaaaa j’ai du aller en turquie 🙁 rien que pour les voir mais faut epas
    Faire la guerre entre ces deux pays magnifique je trouve sa un peu con :/

    [Reply]

  • « depuis quelques années, Israël a plus de difficultés à se faire des amis que des ennemis parmi ses voisins. »

    pas seulement depuis quelques années, ça à toujours été le cas depuis sa création. Le premier conflit arabo-israelien datant du 15 mai 1948 alors que la création de l’état juif date du 14 mai 1948…

    Les pacifistes à la orphaned land ça me tape sur le système! parce que quelque part c’est quand même leur fond de commerce. Agiter les drapeaux de deux pays ennemis ça n’a jamais été un moyen pour stopper une guerre, par contre ça reste un excellent moyen de se faire de la pub…

    [Reply]

    Amaury/RM

    Hmmm… donc a t ecouter finalement j imagine qu on aurait trois solutions :

    – on agite les drapeaux ensemble (et c est pas bien)
    – on brule les drapeaux ensemble (et c est pas bien)
    – on ferme ça gueule et on fait rien (et c est pas bien)

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3