ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Otargos – Apex Terror


Trois ans se sont écoulés depuis No God, No Satan. Trois années pour les Français afin de modeler et peaufiner, à nouveau, leur musique. Car si Otargos est né en 2001 vêtu d’un black metal malsain, que de chemin parcouru depuis. Avec Apex Terror le propos s’avère ici beaucoup plus moderne, croisant le fer entre black metal et death. Le groupe y expose très ouvertement cette nouvelle facette qui clôt un chapitre de dix ans à ratisser un black metal tantôt dépressif, tantôt ambiant. Plus organique, plus épuré, Apex Terror fait table rase du passé pour y planter une nouvelle graine. Une graine vouée à grandir dans le sillon fraîchement laissé par un Gojira. Musicalement et médiatiquement parlant. Car la volonté du groupe est aujourd’hui de montrer une certaine forme de maturité en mettant de côté l’aspect juvénile d’un black dépressif trop stéréotypé au détriment d’une musique plus conceptualisée et travaillée. Otargos soigne ainsi sa copie et s’engouffre vers la voie de la reconnaissance. Là est son actuelle quête.

Et pour se faire, le combo bordelais dévoile sa nouvelle artillerie. Avec un départ d’album en forme de boulet de canon, « Apex Terror », « Fleshless-Deathless » et « For Terra » imposent un rythme qui, malgré quelques légères faiblesses sur la longueur, maintient cet opus d’un bout à l’autre. La production y est massive, mettant en exergue la qualité des riffs, voire des solos tel que sur « Remnant From A Long-Dead Star ». Le propos est indéniablement concis et direct pour un album ne dépassant pas les quarante minutes. Le groupe y expérimente aussi, comme avec ces sons de cloche sur « Fallout » ; un procédé qui rappelle ici un certain Dagoba. Le groupe s’approche également du thrash comme avec « For Terra » et sa rythmique soutenue et vrombissante. Le tout en soignant son sens de la mélodie tel que le démontre « Drone ». Une diversité au final essentielle pour le combo qui, par ce fait, vise à se défaire, pour de bon, de toute étiquette lui collant encore aux basques. Mais, d’autre part, cette diversité semble être aujourd’hui le meilleur argumentaire dans l’actuel plaidoyer de la formation.

Écouter le titre « For Terra » :

Album Apex Terror sorti le 15 septembre 2013 chez Listenable Records.



Laisser un commentaire

  • Mouais, toujours eu du respect pour Otargos mais sans plus, Apex Terror confirme. C’est beau, c’est gros, mais c’est trop vide pour moi. Next !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3